Egypte - Place Tahrir

23 novembre 2012 15:03; Act: 23.11.2012 21:45 Print

Les opposants de Morsi entament un sit-in

Des opposants à Mohamed Morsi ont entamé vendredi soir un sit-in sur la place Tahrir pour demander au dirigeant islamiste de revenir sur sa décision de renforcer considérablement ses pouvoirs.

Voir le diaporama en grand »

Une faute?
Signalez-la nous!
Envoyer

«Toutes les forces politiques révolutionnaires se sont mises d'accord pour commencer un sit-in vendredi», a déclaré dans un communiqué le Courant populaire dirigé par Hamdeen Sabbahi, candidat de gauche arrivé troisième à l'élection présidentielle de juin, appelant à une grande manifestation mardi. Jusqu'à présent, 26 mouvements et partis politiques ont accepté de prendre part au sit-in, ont indiqué les organisateurs.

M. Morsi s'est arrogé jeudi dans une «déclaration constitutionnelle» le droit de «prendre toute décision ou mesure pour protéger la révolution» de 2011, une initiative qui, selon ses partisans, devrait permettre de stabiliser la transition démocratique du pays.

Mais cette décision est considérée par l'opposition comme une menace pour la marche vers la démocratie et un «coup d'Etat» remettant en cause les acquis de la révolte qui a renversé en 2011 le président autocratique Hosni Moubarak.

Mohamed Morsi promet la démocratie

Vendredi après-midi, Mohamed Morsi avait promis devant ses partisans que le pays était sur la voie de «la liberté et la démocratie». «La stabilité politique, la stabilité sociale et la stabilité économique, c'est ce que je souhaite et ce pourquoi je travaille», a déclaré M. Morsi dans un long discours devant ses partisans rassemblés près du palais présidentiel.

«J'ai toujours été, je le suis encore et je le serai toujours, si Dieu le veut, avec le peuple, ce que veut le peuple, avec une claire légitimité», a-t-il insisté. «Personne ne peut arrêter notre marche en avant (...). Je remplis mes fonctions au service de Dieu et de la nation et je prends des décisions après avoir consulté tout le monde», avait-il auparavant déclaré.

«Déclaration constitutionnelle»

Elu en juin, M. Morsi, le premier président civil et islamiste du pays le plus peuplé du monde arabe, s'est arrogé jeudi dans une «déclaration constitutionnelle» le droit de «prendre toute décision ou mesure pour protéger la révolution» de 2011.

«Les déclarations constitutionnelles, décisions et lois émises par le président sont définitives et ne sont pas sujettes à appel» tant que ne sera pas achevée la nouvelle Constitution, qui doit être rédigée avant la mi-février, selon cette déclaration, puis approuvée par référendum.

M. Morsi cumule déjà les pouvoirs exécutif et législatif - la chambre des députés ayant été dissoute en juin -, et entretient des relations tendues avec une grande partie de l'appareil judiciaire. En août, il avait renforcé son pouvoir en écartant l'ancien ministre de la Défense, Hussein Tantaoui. L'opposition a parlé de «coup d'Etat contre la légalité» et appelé à des manifestations à travers le pays.

Procureur limogé

M. Morsi a ainsi demandé «de nouveaux jugements» dans les procès sur les meurtres de centaines de manifestants durant la révolte, faisant planer une menace sur de hauts responsables militaires ou policiers. Cela pourrait aussi entraîner un nouveau procès pour M. Moubarak, condamné à la prison à perpétuité.

Le président a également limogé le procureur général, Abdel Meguid Mahmoud, nommé du temps de Hosni Moubarak, et décidé qu'aucune instance judiciaire ne pouvait dissoudre la commission chargée de rédiger la future Constitution, empêchant ainsi la Haute cour constitutionnelle d'examiner un appel contre la composition de cette commission dominée par les islamistes.

Ces décisions visent à «nettoyer les institutions» et à «détruire les infrastructures de l'ancien régime», a expliqué le porte-parole de la présidence, Yasser Ali. «Morsi, dictateur temporaire», a titré le journal indépendant «Al-Masry Al-Youm». A l'étranger, l'UE a appelé le président égyptien à respecter «le processus démocratique».

(ats/afp)

Immobiliers

powered by

Trouvez des immobiliers

NPA
Loyer à
Pièces à

Trouver des locataires? Passer une annonce maintenant sur homegate.ch