Etudiante violée en Inde

31 décembre 2012 06:19; Act: 04.01.2013 08:20 Print

La famille veut la peine de mort pour ses bourreaux

La famille de l'étudiante indienne décédée des suites de son viol et de son agression par six hommes le 16 décembre à New Delhi veut voir les coupables «pendus».

Voir le diaporama en grand »
11.07 Le verdict du procès du seul mineur accusé de viol d'une Indienne, décédée de ses blessures, ne sera connu que le 25 juillet. Ici, une sculpture sur sable pour rendre hommage aux victimes de viol dans le pays. 11.03 Le principal accusé du viol collectif et du meurtre d'une étudiante en Inde s'est suicidé par pendaison dans sa prison de New Delhi. 28.02 Un tribunal pour mineurs a formellement poursuivi pour meurtre un ado de 17 ans accusé d'avoir participé au viol collectif de l'étudiante dans un autobus à New Delhi en décembre. 16.02 Une petite fille de six ans, victime d'un rapt à New Dehli, a été retrouvée abandonnée sur une route. Ses agresseurs l'avait auparavant violée. 05.02 Le petit ami de la jeune femme a identifié le bus où l'agression s'était produite. 03.02 Le président indien Pranab Mukherjee a appouvé dimanche un durcissement des peines pour les violeurs, qui pourraient inclure la peine de mort, après le décès d'une étudiante, victime en décembre d'un viol collectif qui avait suscité une vaste indignation. 25.01 Le parti à la tête de la municipalité de Bombay a distribué 21'000 couteaux et de la poudre de piment lacrymogène aux habitants pour se défendre contre d'éventuelles agressions sexuelles 11.01 Un chauffeur indien soupçonné d'avoir participé dans son autobus au viol collectif d'une étudiante, décédée des suites de l'agression, était apparu en 2010 à une émission de téléréalité au cours de laquelle son ancien employé l'accusait de conduite en état d'ivresse. 10.01 La police est accusée d'avoir soutiré les aveux des suspects par la force. 08.01 Des déclarations d'un gourou provoquent un tollé. 07.01 Cinq des six auteurs présumés du viol de l'étudiante ont été présentés lundi devant un tribunal de New Delhi 07.01 Deux des prévenus ont déposé samedi une demande pour obtenir le statut d'informateur contre les autres accusés 06.01 Le père de la jeune étudiante indienne décédée des suites d'un viol en réunion à New Delhi dit vouloir que le nom de sa fille soit rendu public. Il souhaite aider les autres victimes d'agressions. 05.01Une jeune fille de 25 ans se trouve dans un état critique après avoir sauté d'un train en marche pour échapper à un homme qui tentait de l'agresser sexuellement. 05.01 Le copain de l'étudiante violée s'est exprimé pour la première fois depuis l'agression survenue le 16 décembre dernier. 04.01 Des centaines de joueurs de guitare ont interprété la chanson du leader des Beatles en hommage à la jeune étudiante morte à la suite d'un viol collectif sans un bus à New Delhi. 03.01 Le père de la jeune étudiante indienne décédée des suites d'un viol collectif à New Delhi souhaite que les auteurs de l'agression soient condamnés à la pendaison. 02.01 Des avocats rattachés au tribunal qui doit juger les accusés du viol d'une étudiante, décédée des suites de l'agression, ont annoncé qu'ils refuseraient de défendre les six suspects. 02.01 Les violeurs d'une jeune étudiante dans un bus de New Delhi, décédée samedi, ont tenté de l'écraser après l'agression, a rapporté mercredi la presse, citant un accablant rapport de police. 31.12 A l'image de la population indienne, la famille de l'étudiante indienne décédée des suites de son viol et de son agression par six hommes le 16 décembre à New Delhi veut voir les coupables pendus. 30.12 La cérémonie de crémation de l'étudiante victime d'un viol collectif mi-décembre en Inde s'est tenue dimanche à New Delhi. Figure emblématique des violences faites aux femmes en toute impunité dans ce pays, la victime devait se marier prochainement. La dépouille meurtrie de celle qui a été surnommée «Amanat», «trésor» en ourdou, a été brûlée sur un bûcher funéraire, conformément à la tradition hindoue, en présence de sa famille et de responsables politiques. 30.12 L'étudiante a été incinérée dimanche sous la surveillance de la police. 29.12 La dépouille de l'étudiante indienne morte dans un hôpital de Singapour où elle était soignée pour des blessures à la suite d'un viol collectif à New Delhi... ... a été embarquée dans la nuit de samedi à dimanche à bord d'un avion pour être transférée dans la capitale indienne, a annoncé un diplomate. 28.12 L'étudiante victime d'un viol collectif la semaine dernière dans un bus en Inde et qui était soignée dans un hôpital de Singapour est décédée vendredi des suites de ses blessures. 28.12 L'état de l'étudiante victime d'un viol collectif «s'est gravement détérioré», a annoncé vendredi l'hôpital de Singapour où est soignée la jeune femme. 28.12 Létudiante victime du viol collectif en Inde «lutte contre la mort» au Mount Elizabeth Hospital de Singapour, où elle avait été transférée la veille de New Delhi, dans un état critique. 24.12 24.12 Le Premier ministre indien Manmohan Singh a appelé au calme et promis de tout faire pour assurer la sécurité des femmes après plusieurs jours de manifestations contre le viol collectif d'une étudiante, un fait divers qui secoue l'Inde depuis plus d'une semaine. De grosses manifestations ont éclaté à New Dehli suite au viol d'une étudiante par six hommes. La police a sévèrement réprimé ces rassemblements.

Sur ce sujet
Une faute?
Signalez-la nous!
Envoyer

L'application de la peine capitale en Inde est rarissime. «Le combat a juste commencé. Nous voulons que tous les accusés soient pendus et nous nous battrons jusqu'au bout pour cela», a déclaré le jeune frère de la victime au journal «Indian Express».

La jeune femme et son ami revenaient du cinéma quand ils ont été convaincus de monter dans un autobus où six hommes l'ont violée tour à tour, agressée sexuellement avec une barre de fer rouillée et battue. Ils avaient ensuite été jetés hors du véhicule.

Grièvement blessée, l'étudiante de 23 ans issue d'un milieu pauvre est décédée samedi soir à Singapour et sa dépouille a été incinérée dimanche à New Delhi conformément à la tradition hindoue. Ses agresseurs encourent de fait la peine de mort par pendaison mais l'Inde applique rarement les sentences capitales.

«Je n'ai pas pu retourner voir sa chambre»

L'unique survivant du commando responsable des attentats de Bombay en novembre 2008, un Pakistanais de 25 ans, a été pendu fin novembre mais la précédente exécution remontait à 2004.

Dans un entretien au même journal, le père de la jeune femme a fait part de sa détresse depuis l'annonce de sa mort. «C'est trop douloureux. Je n'ai pas pu retourner voir sa chambre. Elle est née dans cette maison. Ses livres, ses vêtements, tout est là. Il est difficile de se dire que je n'entendrai plus jamais sa voix, qu'elle ne me lira plus jamais de livres en anglais», a-t-il confié.

Selon des proches, la famille vit pauvrement dans un appartement près de l'aéroport de Delhi où travaille le père après avoir vendu ses maigres terres agricoles pour financer les études de sa fille.

(afp)

Immobiliers

powered by

Trouvez des immobiliers

NPA
Loyer à
Pièces à

Trouver des locataires? Passer une annonce maintenant sur homegate.ch