Etats-Unis

20 octobre 2011 07:21; Act: 20.10.2011 07:36 Print

Des «terroristes» en sombreros arrêtés

Des Franco-marocains, entrés par effraction dans un tribunal texans faisant croire à un complot terroriste, ont été arrêtés mercredi. Le FBI enquête mais privilégie la «farce».

storybild

Les «terroristes» portaient des sombreros. (photo: AFP)

Une faute?

Le FBI a ouvert une enquête mercredi sur cinq Français interpellés au milieu de la nuit à l'intérieur ou à proximité d'un tribunal du Texas (Sud), mais les autorités locales privilégient l'hypothèse d'une soirée bien arrosée qui tourne à la «farce».

Une partie du groupe était entrée en pleine nuit par effraction dans le tribunal du comté de Bexar, à San Antonio, non loin duquel se tient une convention sur le renseignement militaire, suscitant des craintes de complot terroriste.

Les images de vidéosurveillance les montrent portant des sombreros et agitant un maillet de juge, a déclaré à l'AFP Laura Jesse, porte-parole du Comté de Bexar, soulignant que «cela ressemble plutôt à une farce».

Pas de vols et plus de sombreros

Ils ont été arrêtés à leur sortie du tribunal --dans lequel ils n'avaient rien volé et laissé leurs sombreros-- par des policiers venus lorsque le système d'alarme s'est déclenché, a-t-elle ajouté.

«En général, quand quelqu'un cherche à perpétrer un attentat terroriste, ce n'est pas avec un sombrero et en agitant un maillet de juge. Mais au moins c'est divertissant», a ajouté Laura Jesse.

Même si les enquêteurs n'ont pas «trouvé de menace pour la sécurité publique», «le FBI et l'Agence de l'immigration et des douanes mènent une enquête sur ces individus arrêtés par la police locale pour cambriolage et effraction dans le tribunal du comté», a déclaré à l'AFP Erik Vasys, agent spécial porte-parole du FBI à San Antonio.

«Notre enquête porte sur leur statut d'immigration dans le pays (et cherche à déterminer) quelles étaient leurs motivations et leurs intentions lorsqu'ils sont entrés par effraction (dans le tribunal) et s'il y a lieu de les poursuivre pour une infraction fédérale», a-t-il ajouté.

Aucune infraction aux lois de l'immigration

Les cinq hommes, âgés de 21 à 25 ans, dont trois frères, sont de nationalité française, a indiqué un responsable sous couvert de l'anonymat, précisant qu'aucune infraction aux lois de l'immigration n'a été établie.

De source proche de l'enquête, on avait auparavant indiqué qu'ils étaient Franco-Marocains. Il n'a pas été possible de déterminer s'ils sont d'origine marocaine ou s'ils détiennent la double nationalité.

Quatre d'entre eux sont arrivés par l'aéroport de New York JFK et le cinquième par Miami.

«A ce stade nous ne pensons pas, ni n'avons de preuve d'un complot terroriste», a déclaré Ronald Bennett, porte-parole du département du sheriff. «Nous pensons que ces cinq personnes sont venues ici pour voir notre pays et après une nuit bien arrosée (...) ils ont décidé d'entrer illégalement dans un édifice. La raison pour laquelle ils sont entrés dans le tribunal est inconnue», a-t-il dit.

Pour l'heure, ils sont écroués pour cambriolage.

Carnets de voyage

«Notre enquête est toujours en cours», a encore déclaré le porte-parole du FBI, ajoutant: «à ce stade, nous ne classons pas (l'affaire) ni ne précisons s'il s'agit d'une farce ou non».

Selon des médias locaux, la police a retrouvé dans leur camping-car garé à proximité «des photos de bâtiments», parmi lesquels des centres commerciaux, des tribunaux et d'autres édifices publics de plusieurs villes américaines. Ils détenaient en outre des documents de voyage attestant de leurs déplacements à travers les Etats-Unis, selon ces médias locaux citant une source policière.

Le FBI s'est refusé à confirmer ces informations.

(afp)

Immobiliers

powered by

Trouvez des immobiliers

NPA
Loyer à
Pièces à

Trouver des locataires? Passer une annonce maintenant sur homegate.ch