Océans

20 avril 2017 01:04; Act: 20.04.2017 07:59 Print

L'Arctique, cul-de-sac pour les déchets en plastique

Une étude confirme que les déchets sont abondants dans les eaux à l'est du Groenland et du nord de la Scandinavie, alors même que ces régions sont peu peuplées.

storybild

Image d'illustration. (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

L'océan Arctique est un cul-de-sac pour les débris en plastique flottant dans le nord de l'Atlantique, ont déterminé des scientifiques qui mettent en garde contre les risques présentés par cette pollution d'un écosystème unique.

Cette étude, publiée mercredi dans la revue américaine Science Advances, confirme que les objets et matériaux en plastique sont abondants et répandus dans les eaux à l'est du Groenland et du nord de la Scandinavie, alors même que ces régions sont peu peuplées. Les déchets, normalement, devraient y être nettement moins importants.

Ces observations montrent l'importance de bien gérer la collecte des déchets plastiques à leur source, car une fois dans l'océan, leur destination peut être imprévisible, relèvent ces scientifiques.

Pas attendu dans des zones si peu peuplées

Les mers semi-fermées comme la Méditerranée, dont les pourtours sont très peuplés, sont fortement polluées par du plastique.

Mais de telles accumulations n'étaient pas attendues à des latitudes polaires peu peuplées. En 2013, pendant l'expédition Tara Oceans menée avec la goélette scientifique française, des chercheurs dont Andrés Cózar, un scientifique de l'Université de Cadiz en Espagne, ont repêché à l'aide de filets des débris en plastique.

La plus grande partie de l'océan arctique était peu polluée par ces morceaux de plastique, précise l'étude. Mais ces débris étaient en revanche très abondants dans les eaux baignant le Groenland et dans la mer de Barents située au nord de la Norvège et de la Russie occidentale.

Des déchets qui viennent de très loin

Selon ces chercheurs, il y aurait des centaines de tonnes de déchets et fragments de plastiques flottant à la surface sans compter ce qui se trouve déjà dans les fonds marins.

La proportion de certains types de débris dans les échantillons récupérés par les membres de l'expédition leur fait penser qu'ils viennent de très loin, comme par exemple des côtes d'Europe du nord, du Royaume-Uni et de l'est des Etats-Unis. Une partie de ces déchets pourrait aussi provenir des navires croisant dans les eaux locales, selon ces chercheurs.

Ces derniers ont suivi le cheminement des déchets de plastique dans le Nord de l'océan Atlantique avec 17'000 bouées qui sont des relais de satellites. Ces observations ont confirmé que cette pollution vers les régions polaires suivait un courant appelé circulation thermohaline.

Selon cette étude, les débris de plastique flottant dans l'Arctique représentent actuellement moins de 3% du total mondial mais pourrait continuer à augmenter avec ce courant marin.

110 millions de tonnes

Il est estimé qu'environ huit millions de tonnes de plastique sont déversés annuellement dans les océans, selon une étude publiée en 2015 dans la revue américaine Science. Les scientifiques pensent qu'il pourrait y avoir jusqu'à 110 millions de tonnes de déchets en plastique dans les océans.

Il paraîtrait également que de petits fragments de plastiques sont absorbés par les poissons et les autres espèces marines sans que l'on sache les effets sur leur santé et celles des personnes qui les consomment.

Les scientifiques pensaient enfin que ces déchets en plastique s'accumulaient surtout dans des tourbillons subtropicaux formés par des grands courants qui convergent au milieu des bassins océaniques. Mais en fait, il semblerait que seulement 1% de cette pollution de matière plastique se concentre dans ces grands tourbillons et d'autres endroits à la surface des océans.

(nxp/afp)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • mamynova le 20.04.2017 08:20 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    c'est désespérant

    Certaines personnes dans ce monde n'ont aucun respect de la beauté sur cette terre.....

  • John Doe le 20.04.2017 08:53 Report dénoncer ce commentaire

    Réagissons très vite

    Il faut réagir et très vite! Première mesure hyper facile à prendre: interdire avec effet immédiat la production de tout plastique qui ne soit pas 100% bio-dégradable sous 1 an! 2 ème mesure: exiger le retour de tous les plastiques déjà produits avant leur mise en vente! 3 ème mesure: installer des filtres aux embouchures de rivières et fleuves pour récupérer le maximum de plastiques! 4ème mesure: instaurer des amendes élevées (genre Singapour, 500.- ) pour toute personne jetant des plastiques hors poubelles!

  • Lucien Cheval le 20.04.2017 08:39 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Foi de castor

    Humain polluaient encore plus...!! Plus la terre sera polluée plus vite les humains disparaîtront..!!! A nous la terre...!! Parole d'animaux...!!!

Les derniers commentaires

  • jojo le 20.04.2017 10:10 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    polution omniprésente

    Dans tous les océans, les mers, reigne la polution, les déchets s'accumulent. Vu un épisode de l'émission "The Island" sur M6, commentée par Mike Horn. Cela se passe sur un petit archipel en plein océan Pacifique, il faut voir ce que rejette les marées sur les plages... les participants atterrissent dans de vraies décharges, on y voit de tout, mais surtout du plastique, bouteilles, tonneaux déchiquetés, vieux filets de pêche déchirés en plastique, etc... c'est simplement dégueulasse mais ils sont tout contents de pouvoir se servir de ces déchets pour améliorer leur condition de "survivors"...

  • anna best le 20.04.2017 10:01 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    triste monde civilisé ...

    la planète bleue va mourir sous la patte de cette triste humanité, avec la sur-population, la production à outrance d'objets obsolètes, les pesticides, le mercure, l'aluminium, les guerres futures, la liste est trop longue ... et surtout la négligence et l'irresponsabilité de l'humain, car même si bcp d'écologistes en ont pris conscience, ils sont une minorité à l'échelle mondiale !

  • denis le 20.04.2017 09:40 Report dénoncer ce commentaire

    plastoc

    Je suis aussi contre la pollution, mais il faut aussi garder à l'esprit les proportions...sachant qu'il y a 1.4 mia de km3 d'eau salée (soit 1'400'000'000'000 millions de tonnes). Le problème est surtout que ce plastique est concentré à certains endroits à cause des courants et phénomènes météo. Par ailleurs, je crois que les élevages de poissons, intensifs, gavés d'antibiotiques, etc sont beaucoup plus préoccupants pour la santé.

  • Ron Naefs le 20.04.2017 09:39 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Un affaire de fric...

    Aussi longtemps que l'industrie chimique voir plastique se fait du poignon, et que l'enjeu reste grand aucun interdiction est en vu et la nature en patit. Regardez les lampes a filaments on as pu changer ces lampes en 2 ans, évidemment pour l'histoire du fric, preuve qu'on peut changer vite fait...

  • HervéVS le 20.04.2017 09:21 Report dénoncer ce commentaire

    Réveil

    Mais continuons de scier la branche sur laquelle on est assis! A quand une prise de conscience générale?

    • Marcus Prodi le 20.04.2017 10:57 Report dénoncer ce commentaire

      Quand cela sera irréversible....

      Quand cela sera irréversible forcement, l'humain est stupide et va sautodétruire, c'est inévitable nous devons disparaître, vivement la fin de cette sous espèce primaire.