Chine

25 octobre 2011 18:12; Act: 25.10.2011 18:23 Print

Un nouveau moine s'est immolé

Un moine tibétain s'est immolé par le feu mardi dans le sud-ouest de la Chine où ont déjà eu lieu ces derniers mois neuf immolations de moines bouddhistes.

Sur ce sujet
Une faute?

Le moine, identifié comme Dawa Tsering, s'est aspergé d'essence et y a mis le feu mardi matin pour protester contre le régime de Pékin, dans la préfecture de Kandzen, de la province du Sichuan, a annoncé sur son site web le Centre tibétain pour les droits de l'homme et la démocratie, dont le siège est en Inde.

«Alors qu'il s'était immolé, Dawa Tsering a crié des slogans demandant le retour au Tibet de sa sainteté le dalaï lama (chef des bouddhistes tibétains en exil), l'égalité et la liberté au Tibet», a précisé le communiqué.

Free Tibet confirme

L'organisation Free Tibet, dont le siège est à Londres, a confirmé ce dernier incident mais n'était pas en mesure d'identifier le moine ni de se prononcer sur son état santé.

Le moine, âgé de 38 ans, qui est dans un état critique, est rentré dans son monastère après avoir été transporté à l'hôpital par des moines, a précisé le Centre tibétain, précisant que ses chances de survie étaient minces.

Huit moines tibétains et une nonne se sont déjà immolés par le feu dans des régions de la province du Sichuan habitées par des Tibétains depuis l'immolation d'un jeune moine du monastère de Kirti, dans la préfecture d'Aba, en mars dernier, pour le troisième anniversaire du début des émeutes anti-chinoises de 2008 à Lhassa.

Ces émeutes avaient fait des dizaines de morts, gagné le plateau tibétain et entraîné une répression implacable.

Au moins cinq moines et une nonne sont morts des suites de leurs brûlures, selon les organisations de défense des droits de l'homme.

(afp)