Pédophilie

15 mai 2017 08:59; Act: 15.05.2017 13:53 Print

L'argentier du pape réfute de nouvelles accusations

Le cardinal australien George Pell, accusé de pédophilie dans un nouveau livre qui fait du bruit en Australie, a démenti tout abus sexuel sur des enfants et accusé des médias de vouloir s'immiscer dans le cours de la justice.

storybild
Sur ce sujet
Une faute?

En juillet 2016, la police australienne avait ouvert une enquête sur des accusations anciennes de pédophilie, que le cardinal Pell, le plus haut représentant de l'Eglise catholique en Australie, réfute catégoriquement.

En octobre, la police australienne s'était rendue à Rome pour entendre le ministre de l'Economie du Vatican sur ces accusations. Aucune inculpation n'a été prononcée dans ce dossier.

Entendu trois fois

Parallèlement, une commission d'enquête royale australienne s'intéresse depuis 2013 aux réponses institutionnelles apportées aux abus sexuels commis sur des enfants.

Le cardinal Pell a été entendu trois fois dans ce cadre et a reconnu devant la commission avoir «failli» dans sa gestion des prêtres pédophiles dans l'Etat de Victoria dans les années 70.

Nouveaux détails

Dans un nouveau livre, la journaliste d'investigation Louise Milligan apporte des détails nouveaux sur les accusations de pédophilie visant personnellement le cardinal Pell, ainsi que de nouvelles informations sur les tentatives supposées de l'Eglise d'étouffer les affaires de pédophilie.

Le cardinal Pell, qui a laissé entendre qu'il était victime d'une conspiration, s'en est pris à l'éditeur du livre «Cardinal: The Rise and Fall of George Pell (grandeur et décadence de George Pell)» et à des médias australiens.

«Il semblerait que Melbourne University Publishing et d'autres médias (...) soient en train de s'ingérer dans le cours de la justice», dit un communiqué de son bureau à Rome.

«Le cardinal Pell s'abstiendra de s'ingérer dans le cours de la justice et ne répondra pas aux accusations (de la MUP et autres), sauf à réaffirmer que toutes les accusations de pédophilie portées contre lui sont complètement fausses».

L'ecclésiastique avait été ordonné prêtre en 1966 à Rome avant de revenir en Australie en 1971 où il avait gravi les échelons de la hiérarchie catholique.

(afp)