Germanwings

09 janvier 2017 13:03; Act: 09.01.2017 13:05 Print

Le copilote est le seul responsable du crash

Les investigations n'ont décelé aucune faute, que ce soit de la part des médecins ou de l'autorité allemande de l'aviation civile.

Voir le diaporama en grand »
En juin, une oeuvre commémorative doit être héliportée sur le site du crash proprement dit. (Vendredi 24 mars 2017) Ce deuxième anniversaire est marqué par des déclarations du père d'Andreas Lubitz, qui a remis en cause la thèse du suicide. (Vendredi 24 mars 2017) Les proches des victimes se sont réunis au Vernet, dans les Alpes françaises du sud, pour le deuxième anniversaire du crash. (Vendredi 24 mars 2017) Le col de Mariaud à Le Vernet dans les Alpes françaises, lieu du crash délibéré de la Germanwings. Après le retour de la thèse de l'accident, les familles des victimes sont offusquées alors que l'on s'apprête à marquer le deuxième anniversaire de ce crash qui a tué 149 personnes. Le père du copilote ne croit pas à la thèse du suicide. Il convoque la presse avec un expert de l'aviation. (Lundi 20 mars 2017) Une femme de 35 ans a été condamnée mercredi à un an de prison avec sursis par un tribunal de Cologne. Elle prétendait avoir perdu une cousine dans l'accident du vol Germanwings dans les Alpes françaises le 24 mars 2015. (Mercredi 26 octobre 2016) Le président de l'ordre allemand des médecins, Frank Ulrich Montgommery, a jugé que la Lufthansa avait «failli» en ne contrôlant pas suffisamment Andreas Lubitz. (Vendredi 20 mai 2016) 80 familles de victimes du crash de l'A320 de Germanwings en 2015 ont déposé un recours devant un tribunal fédéral américain contre l'école où a été formé le copilote Andreas Lubitz (mercredi 13 avril 2016) Recueillement devant l'église St.Sixtus à Haltern am See. (24 mars 2016) Des mots inscrits sur des fanions accrochés devant le lycée Joseph-König d'Haltern am See. (24 mars 2016) Des fanions accrochés près du gymnase où étaient scolarisés les étudiants. (24 mars 2016) Mémorial pour les victimes du crash devant le lycée. (24 mars 2016) De premières cérémonies ont rassemblé mercredi 23 mars 2016 à Barcelone, Düsseldorf et Marseille des proches des victimes du crash de l'A320 de Germanwings. Ici au village de Prads. Ces réunions ont eu lieu à la veille de la commémoration du premier anniversaire du drame dans les Alpes-de-Haute-Provence, où l'avion avait été précipité au sol par son copilote. Des proches des victimes arrivent à l'aéroport de Marseille, où une cérémonie religieuse interconfessionnelle était organisée dans le parc des expositions de la ville. Les experts confirment le scénario d'un crash volontaire de l'A320 Barcelone-Düsseldorf le 24 mars 2015 qui avait fait 150 morts. (dimanche 13 mars 2016) Des proches des victimes du crash vont porter plainte contre l'école de pilotage aux Etats-Unis de Lufthansa. (Vendredi 4 mars 2016) Le gouvernement allemand a décidé d'instaurer des contrôles impromptus auprès des pilotes de ligne, pour détecter la prise de substances illicites. (Samedi 20 février 2016) Un mémorial a été construit au Vernet, près des lieux du crash. (Vendredi 24 juillet 2015) Les familles des victimes sont venues pour l'inhumation des restes non identifiés des personnes tuées dans l'accident de l'Airbus de Germanwings. (Vendredi 24 juillet 2015) Une tente a été installée pour accueillir les proches des personnes disparues. (Vendredi 24 juillet 2015) L'inhumation a eu lieu dans la nuit, dans le cimetière du Vernet. (Vendredi 24 juillet 2015) Le procureur de Marseille annonce qu'une information judiciaire contre X a été ouverte pour homicides involontaires. (Jeudi 18 juin 2015) Le copilote de l'A320 de la Germanwings qui s'est écrasé le 24 mars dans les Alpes française, faisant 150 morts, a vu «41 médecins en cinq ans», dont sept dans le mois précédant le crash, a déclaré le procureur de Marseille (Jeudi 11 juin 2015). Le procureur de Marseille, Brice Robin, a rencontré les familles des victimes à Paris, trois mois après la catastrophe. (Jeudi 11 juin 2015) Lufthansa pourrait faire des tests médicaux surprise sur ses pilotes. (vendredi 22 mai 2015) Les 150 victimes du crash survenu le 24 mars ont enfin toutes été identifiées ce qui permet de délivrer autant de permis d'inhumer. (mardi 19 mai 2015) Tous les débris de l'A320 ont été ramassés. (lundi 20 avril 2015) Les proches et les familles des victimes du crash de Germanwings à leur arrivée à la cathédrale de Cologne. (17 avril 2015). Les membres de la direction générale de Lufthansa et de sa filiale Germawings à leur arrivée à la cathédrale de Cologne. (17 avril 2015). Les bougies représentant les victimes du crash de la Germanwings. (17 avril 2015). La chancelière Angela Merkel (2e depuis la gauche) entourée de personnalités politiques allemande. (vendredi 16 avril 2015). Les bougies représentant les victimes du crash de la Germanwings. (17 avril 2015). Trois des maires français représentant les communes des Alpes de Haute-Provence proches de l'endroit où a eu lieu le crash de Germanwings. (17 avril 2015). L'Allemagne se rassemble ce vendredi derrière le président Joachim Gauck et la chancelière Angela Merkel en la cathédrale de Cologne (ouest) pour un hommage national aux 150 morts du crash de l'avion de Germanwings dans les Alpes françaises. (17 avril 2015) Des photos de la seconde boîte noire retrouvée. (Jeudi 2 avril 2015 Des photos de la seconde boîte noire retrouvée. (Jeudi 2 avril 2015 Des photos de la seconde boîte noire retrouvée. (Jeudi 2 avril 2015 La seconde boîte noire a été retrouvée (Jeudi 2 avril 2015) Le patron de Germanwings, Thomas Winkelmann, et le PDG de Lufthansa, Carsten Spohr, se sont recueillis au Vernet devant une stèle érigée à la mémoire des victimes. (1er avril 2015) Le PDG de Lufthansa, Carsten Spohr, est venu dans les Alpes promettre une aide continue aux familles des victimes. (1er avril 2015) Photo d'illustration - Des «documents supplémentaires» confirment qu'Andreas Lubitz avait informé son école de pilotage qu'il avait connu un «épisode dépressif sévère» (Mardi 31 mars 2015) Le président français a indiqué qu'il serait possible d'ici la fin de la semaine d'identifier l'ensemble des victimes du crash (Mardi 31 mars 2015) Un mémorial érigé à Le Vernet, sur la commune proche du lieu du crash de Germanwings. (30 mars 2015). Les cérémonies en hommage aux victimes du crash ont rassemblé samedi matin un demi-millier de personnes à la cathédrale de Digne-les-Bains, chef-lieu des Alpes-de-Haute-Provence situé à une quarantaine de kilomètres de la zone où l'appareil s'est écrasé. Devant l'autel, 150 bougies avaient été allumées. (28 mars 2015) Les cérémonies en hommage aux victimes du crash ont rassemblé samedi matin un demi-millier de personnes à la cathédrale de Digne-les-Bains. (28 mars 2015) Une cérémonie religieuse en hommage aux victimes s'est déroulée samedi 28 mars à la cathédrale Notre-Dame-du-bourg à Digne-les-Bains. (Archives) Le copilote lors d'une course en 2009 à Hambourg. (Archives) La police a interrogé des proches du copilote (vendredi 27 mars) L'identification des corps des 150 victimes à bord du vol sera compliquée pour les équipes dédiées, qui tentent néanmoins de travailler le plus rapidement possible. (vendredi 27 mars) Les enquêteurs ont retrouvé chez le copilote des formulaires d'«arrêts maladie détaillés, déchirés». (27 mars 2015) Le copilote était n'était pas censé travailler le jour du crash. (27 mars 2015) La page d'accueil du journal allemand «Bild» qui a eu accès à des documents officiels. (27 mars 2015) La police allemande a trouvé des indices lors de la perquisition de l'appartement de du copilote. (26 mars 2015) La police allemande a trouvé des indices lors de la perquisition de l'appartement de du copilote. (26 mars 2015) Les informations établissant que le copilote, un Allemand de 28 ans du nom d'Andreas Lubitz, est responsable de la mort des 150 passagers du vol, ont provoqué l'incompréhension. Ci-dessus, les perquisitions en cours (Jeudi 26 mars 2015) A la tristesse causée en Allemagne par l'accident de l'A320, s'ajoutaient jeudi la colère et la consternation après les révélations sur un acte volontaire du copilote allemand. (Jeudi 26 mars 2015) Les autocars ayant transporté la plupart des familles des victimes pour se recueillir à proximité des lieux du crash en sont repartis peu après 20 heures (jeudi 26 mars 2015) Le copilote de l'Airbus A320 s'appelait Andreas Lubitz. Il était âgé de 28 ans et de nationalité allemande. (26 mars 2015) La police s'est rendue au domicile d'Andreas Lubitz en Allemagne dans l'Etat de Rhénanie-Palatinat où il vivait chez ses parents tout en ayant un appartement à Düsseldorf. (26 mars 2015) Le procureur de Marseille a donné une conférence de presse sur le crash de l'A320. Selon les premiers éléments de l'enquête, le copilote seul aux commandes, a vraisemblablement eu «la volonté de détruire» l'appareil. (26 mars 2015) Des proches des victimes du crash de l'A320 de Germanwings se sont envolés pour le sud de la France par deux avions spéciaux venant d'Allemagne (photo) et d'Espagne (jeudi 26 mars 2015). Les habitants de Düsseldorf ont rendu hommage aux victimes du crash. (26 mars 2015) Un registre de condoléances est à la disposition de ceux qui le souhaitent à la petite église de Seyne, près des lieux du crash. (26 mars 2015) Des alpinistes s'apprêtent à décoller dans un hélicoptère de la police à Seyne Les Alpes (jeudi 26 mars 2015). La famille et les proches des victimes vont prendre un avion depuis Barcelone spécialement affrété par Lufthansa pour se rendre en France (jeudi 26 mars 2015). Les proches des victimes ont pris le bus mercredi soir en Espagne pour se rendre jeudi 26 mars sur les lieux du drame. Mercredi soir 25 mars, plusieurs minutes de silence ont été observées avant des matchs de football du Bayern Munich, du Real Madrid et d'un match amical Allemagne-Australie à Kaiserslautern. Mercredi soir 25 mars, plusieurs minutes de silence ont été observées avant des matchs de football du Bayern Munich, du Real Madrid et d'un match amical Allemagne-Australie à Kaiserslautern. Le directeur du Bureau d'enquêtes et d'analyses (BEA), Rémi Jouty, a affirmé mercredi qu'en l'état, les enquêteurs n'avaient pas «la moindre explication» sur les causes du crash (mercredi 25 mars 2015) L'une des deux boîtes noires, le CVR (ndlr, «Cockpit Voice Recorder»), qui contient les enregistrements des voix et bruits dans le cockpit, a été retrouvée, et les experts ont pu «extraire des données utilisables». (mercredi 25 mars 2015) Le Bureau d'Enquêtes et d'Analyses pour la sécurité de l'aviation civile (BEA) tient conférence de presse à 17h15 au lieu de 16h prévus. Angela Merkel, François Hollande et Mariano Rajoy sont sur les lieux de la catastrophe aérienne. (25 mars 2015) Angela Merkel et François Hollande sont arrivés sur les lieux de la catastrophe aérienne dans le même hélicoptère (25 mars 2015) Les deux chefs d'Etat sont sur les lieux du crash, à Seyne-les-Alpes (25 mars 2015) Angela Merkel et François Hollande sont arrivés sur les lieux de la catastrophe aérienne dans le même hélicoptère (25 mars 2015) L'hélicoptère présidentiel transportant soit François Hollande soit Angela Merkel, soit les deux, est arrivé sur place (25 mars 2015) Deux chanteurs d'opéra espagnols font partie des victimes (25 mars 2015) La première image de l'enregistreur audio du cockpit de l'A320 (25 mars 2015) Les secours préparent une tente pour accueillir les corps des victimes à Seyne-les-Alpes. (25 mars 2015) Brice Robin (C), le procureur de Marseille arrivé à Seyne, est pris d'assaut par la presse. (25 mars 2015) Deux Espagnols brandissent les portraits de leurs collègues disparus dans le drame. (25 mars 2015) Le ballet des hélicoptères continue en France. (25 mars 2015) Germanwings a observé une minute de silence à l'aéroport de Düsseldorf. (25 mars 2015) Germanwings a observé une minute de silence à l'aéroport de Düsseldorf. (25 mars 2015) Les employés de Lufthansa ont observé une minute de silence à l'aéroport de Dusseldord (25 mars 2015) Un livre de condoléances a été ouvert à Düsseldorf (25 mars) Les drapeaux de Lufthansa et Germanwings étaient en berne à l'aéroport de Leipzig. Le lycée Joseph König d'Haltern am See dont 16 élèves sont morts dans le crash de l'A320 de Germanwings se recueillait mercredi. De nombreux messages et fleurs étaient visibles. (25 mars 2015) Toute l'Allemagne était en deuil mercredi, comme ici le Bundestag, où les drapeaux étaient en berne, en hommage aux victimes.(25 mars 2015) A Seyne-les-Alpes, la presse était présente en nombre ce mercredi (25 mars 2015). En Allemagne, les employés de Germanwings ont observé une minute de silence à l'aéroport de Düsseldorf. (25 mars 2015) Enquêteurs et pompiers sont en nombre dans la commune de Seyne-les-Alpes, près des lieux du drame. (mercredi 25 mars) Enquêteurs et pompiers sont en nombre dans la commune de Seyne-les-Alpes, près des lieux du drame. (mercredi 25 mars) En Allemagne, les lycéens, camarades de 16 victimes du drame, ont reçu un soutien psychologique. Enquêteurs et secouristes ont repris leurs opérations mercredi matin pour tenter de retrouver, en pleine montagne, les restes des 150 victimes de l'accident d'un Airbus A320 de la compagnie allemande Germanwings. L'appareil s'est écrasé mardi dans le sud des Alpes pour des raisons encore inexpliquées. (25 mars 2015) Les hélicoptères de la gendarmerie nationale étaient à pied d'oeuvre, peu après 08h00 sur l'aérodrome de Seyne-les-Alpes (Alpes-de-Haute-Provence). La priorité est de sécuriser les lieux, pour que les enquêteurs puissent ensuite venir et travailler dans des conditions sécurisées. (25 mars 2015) La recherche s'annonce des plus ardues étant donnée la dispersion des débris de l'avion sur près de 4 hectares à flanc de montagne, dans une zone très difficile d'accès, située entre Digne et Barcelonnette (Alpes-de-Haute-Provence), où l'appareil s'est comme pulvérisé.(25 mars 2015) Un vol a été supprimé mercredi chez Germanwings après le crash d'un Airbus A320 de la compagnie qui a fait 150 morts et «certains équipages ne sont pas prêts» à assurer leurs vols, selon un communiqué. Lufthansa a par ailleurs invité les collaborateurs du groupe dans le monde entier à observer une minute de silence à 09H53 GMT, heure à laquelle s'est produit le crash, mardi. (25 mars 2015). Le drapeau allemand était en berne à la Chancellerie à Berlin. Les drapeaux espagnols aussi, à Saragosse, en Espagne. Les camarades des 16 lycéens tués dans le drame se sont recueillis mercredi 25 mars. Les camarades des 16 lycéens tués dans le drame se sont recueillis mercredi 25 mars. Une gigantesque et périlleuse opération de recherche reprend mercredi pour tenter de retrouver en pleine montagne les restes des 150 victimes de l'accident. (mardi 24 mars) Il y avait 67 Allemands à bord de l'A320, dont 16 lycéens d'Haltern (nord-ouest de l'Allemagne) rentrant d'un séjour linguistique. (mardi 24 mars 2015) Les élèves se sont rendus devant l'établissement pour rendre hommage à leurs camarades disparus. (mardi 24 mars 2015) Les élèves se sont rendus devant l'établissement pour rendre hommage à leurs camarades disparus. (mardi 24 mars 2015) Les images des débris attestent de la violence du crash (mardi 24 mars 2015) Le Bureau d'enquêtes et d'analyses (BEA) a ouvert une enquête. (mardi 24 mars 2015) Le Bureau d'enquêtes et d'analyses (BEA) a ouvert une enquête. (mardi 24 mars 2015) Le crash de l'A320 s'explique à ce stade par un accident et toute autre théorie serait de la spéculation, a déclaré mardi à Barcelone une responsable de Lufthansa (mardi 24 mars 2015) Les hélicoptères des secours ont cessé, lorsque la nuit est tombée ce soir, de survoler la zone du crash. Ils reprendront leurs vols au lever du jour mercredi, annonce la gendarmerie. (mardi 24 mars 2015) France TV a publié une vidéo prise sur le site du crash. (Mardi 24 mars 20015) France TV a publié une vidéo prise sur le site du crash. Ici un bout d'aile de l'avion. (Mardi 24 mars 20015) Des images des lieux du crash sortent sur les réseaux sociaux (Mardi 24 mars 2015) Le site où s'est crashé l'appareil (Mardi 24 mars 2015) Des images des lieux du crash sortent sur les réseaux sociaux (Mardi 24 mars 2015) Des images des lieux du crash sortent sur les réseaux sociaux (Mardi 24 mars 2015) Le lieu où s'est écrasé l' Airbus A320 entre Digne et Barcelonnette (Alpes-de-Haute-Provence) a été bouclé «pour le début de l'enquête» (Mardi 24 mars 2015) L'avion s'est écrasé à 1.500 m d'altitude, sous la tête du massif de l'Estrop, dans la vallée de la Blanche. (Mardi 24 mars 2015) Un PC opérationnel pour diriger les opérations de secours a été établi au centre de secours du village la Seyne-les-Alpes. (Mardi 24 mars 2015) Sept hélicoptères, deux Puma de la gendarmerie et cinq Dragon de la sécurité civile ont été dépêchés sur la zone de l'accident. (Mardi 24 mars 2015) Les secours français à Seyne, dans la zone où s'est écrasé l'A320 de Germanwings ce 24 mars 2015. Le ministre des Transports Alexander Dobrindt a tenu une conférence de presse dans la foulée de l'annonce du crash de l'A320 dans les Alpes de Haute Provence. Aucun détail sur les circonstances dans lesquelles s'est abîmé l'avion n'a pour l'instant filtré. (Mardi 24 mars 2015) Un proche de passagers qui attendait à l'aéroport de Düsseldorf apprend la nouvelle. (mardi 24 mars 2015) Premières images de la réunion de cellule de crise au ministère de l'Intérieur à Paris. (Mardi 24 mars 2015) Panorama de la zone où s'est abîmé l'A320 de la compagnie Germanwings (mardi 24 mars 2015). Les secours annoncent déjà que la zone enneigée est extrêmement difficile d'accès. Vue du tableau des arrivées de l'aéroport de Düsseldorf, avec aucune notification concernant le vol qui s'est abîmé vers Digne-les-Bains. (Mardi 24 mars 2015) Une employée de Swissport, qui travaille pour Germanwings, travaille, désemparée, à son guichet ce mardi 24 mars 2015. Des proches des passagers du vol qui s'est abîmé dans les Alpes de Haute Provence arrivent éplorés à Düsseldorf (mardi 24 mars 2015). Deux hommes qui attendaient des proches du vol 4U 9525 sont emmenés en dehors de l'aéroport de Düsseldorf(mardi 24 mars 2015). Des proches de passagers du vol ici à l'aéroport de Barcelone (mardi 24 mars 2015). Un assistant de l'aéroport de Barcelone escorte des personnes dont on pense qu'elles sont des membres de la famille des passagers de l'A320 qui vient de s'écraser dans les Alpes de Haute Provence. (mardi 24 mars 2015) Les secours se mettent en place depuis Seyne-les-Alpes. (mardi 24 mars 2015). L'appareil effectuait la liaison entre Barcelone et Düsseldorf. (mardi 24 mars 2015). L'appareil aurait décroché durant de longues minutes avant de toucher le sol. (mardi 24 mars 2015). L'appareil effectuait la liaison entre Barcelone et Düsseldorf. (mardi 24 mars 2015). La zone du crash est très difficile d'accès. Elle est uniquement accessible par hélicoptère. (mardi 24 mars 2015). epa04680207 A sign in front of the buildings with flight simulators at the 'Lufthansa Flight Training' commercial pilot school in Bremen, Germany, 26 March 2015. The co-pilot is thought to have been trained at this school in Bremen, Germany. EPA/INGO WAGNER

Sur ce sujet
Une faute?

Le parquet allemand estime que le copilote est le seul responsable de l'accident d'un avion de la compagnie Germanwings en mars 2015 dans les Alpes françaises. L'homme a précipité l'Airbus A320 contre un flanc de montagne, entraînant la mort des 150 personnes à bord.

Le parquet a enquêté pour savoir si une autre personne pouvait être tenue pour responsable du crash mais les investigations n'ont décelé aucune faute, que ce soit de la part des médecins, de Lufthansa, de Germanwings ou de l'autorité allemande de l'aviation civile, a déclaré lundi un porte-parole du ministère public fédéral.

Les procureurs ont déjà établi que le copilote du vol Barcelone-Düsseldorf souffrait depuis décembre 2014 d'un «épisode dépressif psychotique», mais qu'il avait caché sa maladie à son employeur, qui appartient au groupe Lufthansa.

Les avocats représentant les familles des victimes estimaient que le jeune homme, qui avait temporairement interrompu sa formation de pilote en raison d'une première dépression, aurait dû être surveillé davantage. L'accident a conduit la Commission européenne à proposer un renforcement du suivi psychologique des pilotes.

Germanwings est désormais intégré dans Eurowings, filiale à bas coûts de Lufthansa.

(nxp/ats)