Canada

17 juillet 2017 00:47; Act: 17.07.2017 00:47 Print

Incendies: 37'000 personnes déplacées

Les incendies qui sévissent dans l'ouest du Canada depuis une semaine ont provoqué la fuite de 37'000 personnes.

Voir le diaporama en grand »
Les feux en Colombie-Britannique, au Canada, se poursuivaient mardi, avec 159 foyers actifs, dont 60 hors de contrôle. (Mardi 18 juillet 2017) Plusieurs milliers de personnes se tiennent sur le qui-vive dans l'Ouest canadien, risquant de devoir évacuer leurs habitations à tout moment. (Lundi 17 juillet 2017) Le sud et le centre de la province de Colombie-Britannique est en proie depuis plusieurs semaines avec un temps caniculaire. (Lundi 17 juillet 2017) Les incendies qui sévissent dans l'ouest du Canada depuis une semaine ont provoqué la fuite de 37'000 personnes. (Dimanche 16 juillet 2017) Lunid 10 juillet, les services gouvernementaux recensaient 231 feux, dont 98 ayant commencé le jour même. Une dizaine d'incendiesmenacent des villages de colombie britannique. (Image - lundi 10 juillet 2010) Plusieurs semaines de sécheresse et des vents violents ont poussé la dizaine d'incendie en cours vers les habitations, forçant à évacuer près de 10'000 personnes en Colombie britannique. (IMage - dimanche 9 juillet 2017) Des mobiles homes détruits par les flammes près de Boston Flats en Colombie britannique. (Image - 9 juillet 2017) Darin Minnabarriet rejoint sa maison, épargnée par l'incendie qui a ravagé une partie de la région d'Ashcroft en Colombie britannique. (Image - dimanche 9 juillet 2017) Kelsey Thorne et sa fille de 8 ans, Nevaeh Porter, s'embrassent en pleurant après avoir retrouvé la maison où elles vivaient détruite par les flammes, près d'Ashcroft en Colombie britannique. (dimanche 9 juillet 2017)

Une faute?

Les incendies qui ravagent le centre de la province de Colombie Britannique dans l'ouest canadien ont provoqué de nouvelles évacuations ce weekend, portant à environ 37'000 le nombre de personnes ayant dû fuir leur domicile depuis le début de la crise, il y a plus d'une semaine.

La progression des flammes, attisées par de forts vents, a contraint les autorités à prendre de nouvelles mesures d'évacuation, dont la principale concerne la ville de Williams Lake, qui compte quelque 11'000 habitants.

Les ordres d'évacuation, annoncés samedi soir, concernent quelque 24'000 personnes dans la région, selon la chaine publique CBC.

Les évacués se sont rendus en majorité dans la ville de Kamloops, au sud de Williams Lake, qui commençait à peiner à les accueillir.

Etat d'urgence

Le ministre des transports de la province Todd Stone a estimé, au cours d'un point de presse dimanche, à entre 36'000 et 37'000 le nombre de personnes ayant dû quitter leur domicile, depuis que la province a décrété l'état d'urgence, le 7 juillet, en raison des nombreux incendies qui se sont déclarés à cause de la chaleur et du temps sec.

Selon les indications données par les autorités locales, quelque 162 foyers étaient encore actifs dimanche, dont une quinzaine menacent des communautés. Quelque 3000 pompiers, dont 415 viennent d'autres provinces, étaient engagés dans la lutte contre le feu.

Un hélicoptère s'est écrasé samedi en combattant le feu. Le pilote qui était seul à bord, a été blessé et hospitalisé, a précisé une porte-parole du service des incendies, Navi Saini.

(nxp/afp)