Las Vegas

04 octobre 2017 19:28; Act: 05.10.2017 09:05 Print

Trump au chevet d'une «Amérique en deuil»

Le président américain a rencontré mercredi les blessés de la fusillade survenue dimanche dans le Nevada.

Sur ce sujet
Une faute?

Le président américain Donald Trump a loué mercredi à Las Vegas le courage des blessés du carnage qui a fait 58 morts et plus de 500 blessés, tout en restant très prudent sur les mobiles du tueur, «un homme malade».

«L'Amérique est véritablement un pays en deuil», a-t-il lancé après s'être rendu, accompagné de sa femme Melania, dans un hôpital de la capitale endeuillée des casinos, du jeu et des paillettes. «Dans les mois à venir, nous devrons tous faire face à l'horreur de ce qui s'est passé cette semaine. Nous y ferons face ensemble et nous la surmonterons ensemble».

S'il a longuement salué la mobilisation des «héros» - médecins, infirmiers, policiers - de cette sombre soirée et assuré être «100%» avec les victimes, le locataire de la Maison Blanche est resté évasif sur l'avancée de l'enquête, se bornant à réaffirmer que le tireur était «un homme très malade».

Trois jours après ce drame qui a ébranlé l'Amérique, les autorités ont-elles une idée des raisons qui ont poussé un comptable retraité de 64 ans, inconnu des services de police, à ouvrir le feu depuis une chambre d'hôtel au 32e étage sur une foule assistant à un concert en contrebas, puis à se suicider? «Pas encore, nous cherchons», a-t-il simplement répondu.

Peu d'éléments permettent à ce stade d'expliquer le geste de Stephen Paddock qui avait accumulé un arsenal de 47 fusils et armes de poing, des explosifs et des milliers de munitions.

«Reconstituer le puzzle»

Le président de la commission du Renseignement du Sénat américain, Richard Burr, a affirmé mercredi matin que la fusillade ne semblait pas être de nature «terroriste». Cette affaire «est un peu différente de celles que nous avons pu traiter dans le passé, parce que nous n'avons pour l'instant pas d'indices pour déterminer l'idéologie du tireur, ou expliquer son geste», a reconnu sur CNBC Andrew McCabe, directeur adjoint du FBI. «Nous devons faire un gros travail policier pour assembler les différentes pièces et reconstituer le puzzle», a-t-il ajouté.

Interrogé dans la soirée de mardi sur un hypothétique lien entre le tireur et le groupe Etat islamique (EI), qui a revendiqué l'attaque, M. Trump avait simplement répondu: «Je n'en ai aucune idée».

Dans la ville, la mobilisation ne faiblit pas, avec en particulier un afflux de donneurs de sang. La réponse a été «phénoménale», assure Mitzy Edgecomb, responsable locale de United Blood Services. «C'est un moment important», raconte Dianne Spence, septuagénaire venue contribuer dans un centre de collecte, se disant «fière des citoyens de Las Vegas» face à la «haine» incarnée par Stephen Paddock.

La compagne du tueur, Marilou Danley, 62 ans, dont l'avion en provenance des Philippines s'est posé à Los Angeles mardi soir, est considérée par le FBI comme un «témoin d'intérêt» pour l'enquête. Elle se trouvait aux Philippines lorsque Stephen Paddock a lancé la sanglante fusillade. «Je suis sûre qu'elle ne sait rien, comme nous. Il l'a envoyée au loin. Elle était loin pour ne pas interférer avec ses plans», a déclaré une de ses soeurs à une chaine de télévision australienne.

Virement de 100'000 dollars

Les autorités philippines enquêtent sur un virement de 100'000 dollars qu'elle y aurait reçu de la part du tueur. Selon la chaîne américaine NBC News citant des sources policières, il a viré cette somme sur un compte aux Philippines la semaine précédant son crime. Selon Canberra, Mme Danley est une ressortissante australienne qui a émigré aux Etats-Unis il y a 20 ans pour travailler dans les casinos.

Au total, d'après la police, Stephen Paddock aurait tiré entre neuf et onze minutes sur les 22'000 spectateurs du festival en plein air Route 91 Harvest, depuis le 32e étage du Mandalay Bay.

Comme à chaque fusillade de masse, le débat sur l'encadrement des ventes d'armes à feu a été relancé, plusieurs voix démocrates réclamant haut et fort un débat de fond et des initiatives législatives fortes. Mais Donald Trump, soutenu pendant sa campagne par la National Rifle Association (NRA), plus grande organisation du lobby des armes à feu aux Etats-Unis, a une nouvelle fois estimé que l'heure n'était pas venue d'aborder ce sujet. «Nous n'en parlerons pas aujourd'hui», a répondu, laconique, le président américain qui devait rejoindre Washington dans la soirée.

(nxp/ats/afp)

Les commentaires les plus populaires

  • bobby le 04.10.2017 20:48 Report dénoncer ce commentaire

    Ouf, pas de lien terroriste ...

    c'est juste un autre cas isolé ... comme les 577 autres depuis le début de l'année

  • Totor le 04.10.2017 20:16 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    vous savez , c'était un malade , le pauvre.

    comme à Porto Rico , c'est pas si grave , il faut s' y faire. signé , le President.

  • Inn Utile le 04.10.2017 19:52 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    doute

    que va-t-il bien pouvoir apporter à tous ces traumatisés ... la question est posée...

Les derniers commentaires

  • Trump le 06.10.2017 15:36 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    incroyable

    tous ces commentaires fesant porté le chapeau à Trump sur les armes vous étiez ou pour reprocher cela a Obama ? Obama pas réussi pas grave Trump pas réussi très grave

  • Boing02 le 05.10.2017 10:09 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    droit de tuer

    une fois de plus des gens meurent alors que les ventes d'armes continuent avec une réglementation lacunaire qui peut sans problème être contournée. Quand ce pays vas comprendre. Combien de victimes de souffrances!!! Les motivations de cette personne ? Il avait trop de jouet et à mis en place sa propre place de jeux pour jouer avec!!! Le plus important c'est de rapidement redresser la barre et instaurer une contrôle unifié des armes dans ce pays! Pas cette passoire. Au lieu d'un droit de défense c'est devenu un droit de tuer !!!!!

  • rené le 05.10.2017 09:10 Report dénoncer ce commentaire

    une bonne chose que Trump soit là

    la visite du Président des USA auprès des victimes est une bonne chose pour les américains qui voient en leur Président un Président concerné.Il faut absolument que Trump trouve la solution au sujet des armes, une seule arme à la maison. Nous on a des doutes ,ce soit disant criminel ne pouvait pas être seul pour ce carnage, il devait forcément avoir quelqu'un d'autre avec lui, les vidéos de l'hôtel le diront.....tuer autant de gens en 10 minutes et seul non ce n'est pas possible...en plus ce soit disant tireur était sans soucis d'argent..cela n'a pas de sens.....

  • Myk's le 05.10.2017 08:51 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bof

    A quoi bon !! Tant quil y aura cette facilité de ce procurer des armes légal de ces calibres le danger sera malheureusement permanent

  • Ira Dei le 04.10.2017 23:16 Report dénoncer ce commentaire

    le plus grand massacre...

    mon oeil, il suffit d'ouvrir les livres d'histoire (pas les fake officiels). Wounded Knee ça doit rappeler quelque chose aux Sioux et combien d'autres! Tout finit par se payer, tôt ou tard, tôt ou tard!

    • Fab le 05.10.2017 06:21 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Ira Dei

      Commentaire débile et stérile comme la vengeance

    • antiarmes le 05.10.2017 07:39 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Ira Dei

      Les rescapés devraient lui reprocher la vente d'armes. Trump y est bien pour quelque chose et il n'a pas honte d'aller voir les résultats.

    • Ira Dei le 05.10.2017 07:44 Report dénoncer ce commentaire

      @Fab

      Nulle vengeance, simple principe de cause à effet auquel aucune créature n'échappe et qui s'applique à tous les phénomènes. Pour savoir il suffit d'observer. Et pas forcément de simultanéité dans ce principe, étudiez donc l'histoire sur quelques millénaires et vous pourrez peut-être en tirer des conclusions qui semblent échapper à votre perception étriquée au vu de votre commentaire très "partial".

    • Myk's le 05.10.2017 08:48 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Ira Dei

      Commentaire absolument ridicule !!!!

    • dwgg le 05.10.2017 09:23 Report dénoncer ce commentaire

      @antiarmes

      t'a l'air vachement bien renseigné dit donc....