France

24 mai 2017 11:01; Act: 24.05.2017 17:11 Print

Emmanuel Macron veut prolonger l'état d'urgence

L'état d'urgence, qui devait arriver à échéance le 15 juillet, pourrait être étendu jusqu'au 1er novembre.

Voir le diaporama en grand »
La femme du président français affirme vouloir «assumer son rôle public» qui sera déterminé «par une charte de transparence» précisant ses «missions et ses moyens», dans une interview au magazine «Elle» à paraître vendredi. (Jeudi 17 août 2017) Le Parlement français a donné son accord définitif au gouvernement Macron pour réformer le droit du travail sans intervention des députés. (Mercredi 2 août 2017) La Ministre des Armées, Sylvie Goulard, est suspectée dans une affaire d'emplois fictifs. Elle a présenté sa démission au président français. (Mardi 20 juin 2017) Depuis son arrivée à l'Elysée, le président Emmanuel Macron s'est montré déterminé à batailler dur sur le dossier des travailleurs détachés, qui a enflammé la campagne électorale française entre europhiles et eurosceptiques. Premier test jeudi 15 juin face aux partenaires européens. (Mercredi 13 juin 2017) Plafonnement des indemnités prud'homales, fusion des instances représentatives ou articulation entre la négociation d'entreprise et de branche: le gouvernement français a remis mardi aux partenaires sociaux son programme pour réformer le Code du travail par ordonnances d'ici «à la fin de l'été». (Mardi 6 juin 2017) Le candidat de la République en marche Joachim Son-Forget a remporté le premier tour des législatives pour le siège unique de député des Français de Suisse et du Liechtenstein. Il a récolté 63,21% des voix. (Lundi 5 juin 2017) François Bayrou a annoncé une révision de la Constitution visant à interdire aux parlementaires d'engager des membres de leur familles. (Jeudi 1 juin 2017) Une large majorité de Français souhaitent la démission de Richard Ferrand et Marielle de Sarnez. Le Premier ministre les soutient. (Mardi 30 mai 2017) Emmanuel Macron va faire ses premiers pas sur la grande scène internationale, lors du sommet de l'Otan. (Jeudi 25 mai 2017) Emmanuel Macron signe un livre de condoléances à l'ambassade de Grande-Bretagne,devant l'ambassadeur Edward Llewellyn, après l'attentat de Manchester. Il compte demander au Parlement la prolongation de l'état d'urgence, qui devait arriver à échéance le 15 juillet, jusqu'au 1er novembre. (Mercredi 24 mai 2017) Le président français et le premier ministre italien Paolo Gentiloni se sont engagés à renforcer la coopération européenne. (Dimanche 21 mai 2017) Emmanuel Macron veut imposer une certaine distance avec les médias, et entend ainsi opérer une rupture avec ses prédécesseurs. (Dimanche 21 mai 2017) La cote de popularité d'Emmanuel Macron atteint 62% et celle de son premier ministre Edouard Philippe 55%. (Dimanche 21 mai 2017) Emmanuel Macron lors de sa visite aux troupes françaises à Gao, au Mali. (Vendredi 19 mai 2017) Emmanuel Macron a imposé une communication très verrouillée pour son équipe, voulant éviter le moindre faux pas avant des législatives cruciales. (Vendredi 19 mai 2017) Pour son premier déplacement hors d'Europe, le président Emmanuel Macron se rend sur la base de Gao au Mali, pour donner une nouvelle dimension à l'engagement militaire de la France. (Vendredi 19 mai 2017) Le nouveau ministre de l'Ecologie, Nicolas Hulot, a affirmé que la centrale nucléaire de Fessenheim serait bel et bien fermée. (Jeudi 18 mai 2017) Le nouveau gouvernement est «évidemment bâti pour durer» au-delà des législatives de juin, a affirmé jeudi le Premier ministre Edouard Philippe. (Jeudi 18 mai 2017) 54% des Français parient sur l'efficacité du premier ministre Edouard Philippe et de son équipe. (Jeudi 18 mai 2017) Le premier Conseil des ministres sera l'occasion pour Emmanuel Macron de fixer le cap de son quinquennat. (Jeudi 18 mai 2017) Le gouvernement d'Emmanuel Macron a été dévoilé. Nicolas Hulot sera ministre de l'Ecologie (photo). Bruno Le Maire sera à l'Economie et François Bayrou à la Justice. (Mercredi 17 mai 2017) Emmanuel Macron reçoit le secrétaire général de l'ONU Antonio Guterres ce mardi soir. (16 mai 2017) Emmanuel Macron, qui a reçu mardi la Commission d'évaluation du CIO en vue des JO 2024, sera à Lima le 13 septembre pour l'élection de la ville hôte entre Paris et Los Angeles. (Mardi 16 mai 2017) Tenu par ses promesses de recomposition politique, Emmanuel Macron doit dévoiler mardi le premier gouvernement de son quinquennat. (Mardi 16 mai 2017) Après l'accueil en grande pompe à la chancellerie, Emmanuel Macron et la chancelière allemande Angela Merkel doivent tenir une conférence de presse et partager un dîner. (lundi 15 mai 2017) Assurant qu'elle le recevrait dans un «esprit d'ouverture et de grande sympathie», Angela Merkel a souligné avoir «entière confiance» dans la capacité du nouveau chef de l'Etat français à améliorer la situation dans son pays. (lundi 15 mai 2017) Le député-maire du Havre Edouard Philippe a été nommé Premier ministre par Emmanuel Macron. L'annonce a été faite lundi après-midi par le secrétaire général à l'Elysée, Alexis Kohler. (Lundi 15 mai 2017) Emmanuel Macron lors d'un cérémonie à l'Hôtel de Ville de Paris. Le président doit nommer son Premier ministre avant son départ à Berlin lundi. (Dimanche 14 mai 2017) Emmanuel Macron arrive au Palais de l'Elysée pour la cérémonie d'investiture. (Dimanche 14 mai 2017) Le grand collier de la Légion d'Honneur est présenté à Macron. (Dimanche 14 mai 2017) Le président sortant François Hollande et le nouveau président de la France Emmanuel Macron se serrent la main devant l'Elysée, après la passation de pouvoir. (Dimanche 14 mai 2017) Emmanuel Macron a tenu son premier discours présidentiel dans la salle des Fêtes de l'Elysée. (Dimanche 14 mai 2017) Le Président devant la Mona Lisa, sur les Champs-Elysées. (Dimanche 14 mai 2017) Le nouveau couple présidentiel pose devant le palais de l'Elysée, juste après l'investiture. (Dimanche 14 mai 2017) Le Président Emmanuel Macron salue la foule sur les Champs-Elysées. (Dimanche 14 mai 2017) Emmanuel Macron rencontrera Angela Merkel au lendemain de sa prise de fonction. (Vendredi 12 mai 2017) Si aucune personnalité n'émerge spontanément chez les Français pour occuper le poste de Premier Ministre, dont la nomination est attendue lundi, François Bayrou semble tenir la corde, selon un sondage paru vendredi. (Vendredi 12 mai 2017) Manuel Valls, ancien Premier ministre sous François Hollande, n'a pas été investi par le parti d'Emmanuel Macron, nouveau président français. (Jeudi 11 mai 2017) François Hollande a assuré jeudi qu'il ferait tout dimanche pour que la passation de pouvoir se déroule de manière «simple, claire et amicale». Il a souhaité que son successeur Emmanuel Macron «puisse réussir son mandat». (Jeudi 11 mai 2017) La «République en marche», mouvement du président élu, va dévoiler le nom d'environ 450 candidats aux législatives françaises. (Jeudi 11 mai 2017) Emmanuel Macron a accompagné François Hollande lors de la cérémonie de commémoration de l'abolition de l'esclavage. (Mercredi 10 mai 2017) Manuel Valls voulait une investiture de mouvement d'Emmanuel Macron pour les élections législatives de juin mais c'est raté. (Mercredi 10 mai 2017) Emmanuel Macron a souhaité que l'Europe «puisse se remettre en marche» et qu'elle soit à la fois «conquérante» et protectrice. (Mardi 9 mai 2017) L'ancien Premier ministre socialiste Manuel Valls a annoncé mardi qu'il serait «candidat de la majorité présidentielle» aux élections législatives de juin. (Mardi 9 mai 2017) Emmanuel Macron a rejoint François Hollande pour la cérémonie de commémorations du 8 mai, date de la victoire des alliés sur l'Allemagne nazie, lors de la Deuxième guerre mondiale. (Lundi 8 mai 2017) Le président sortant, François Hollande, remettra les clés du pouvoir le 14 mai à son successeur, lors de la cérémonie de passation de pouvoir. (Lundi 8 mai 2017) La complicité est intacte entre le président sortant et son ancien ministre de l'économie. (Lundi 8 mai 2017) La presse étrangère est élogieuse à la suite de la victoire du pro-union européenne, Macron, sur l'extrême-droite. (Lundi 8 mai 2017) (Lundi 8 mai 2017) Le nouveau président élu a travaillé la mise en scène de sa première apparition publique depuis sa victoire. (Dimanche 7 mai 2017) Emmanuel Macron face à ses partisans lors de son discours de remerciements, au Louvre. (Dimanche 7 mai 2017) Avec 66,1% des voix, le centriste a su rassembler les Français, même si ces derniers ont voté en grande majorité pour faire blocage à Marine Le Pen. La fête de la victoire a eu lieu au Louvre. (Dimanche 7 mai 2017) A 39 ans, Emmanuel Macron devient le 25ème président de la République française, un an après avoir créé son propre mouvement. (Dimanche 7 mai 2017)

Une faute?

Emmanuel Macron demandera au parlement la prolongation de l'état d'urgence, qui devait arriver à échéance le 15 juillet, jusqu'au 1er novembre. Le président français veut une nouvelle loi pour lutter contre la «menace terroriste», a annoncé mercredi l'Elysée dans un communiqué.

Deux jours après l'attentat de Manchester, la question d'une prorogation de ce dispositif, en vigueur depuis les attentats de novembre 2015 à Paris, a été discutée lors du conseil de défense et de sécurité organisé dans la matinée à l'Elysée.

«Le président de la République a décidé que le parlement serait saisi d'une prolongation de l'état d'urgence jusqu'au 1er novembre». Il souhaite «dans les prochaines semaines» un «texte législatif» pour renforcer «la sécurité face à la menace terroriste hors état d'urgence», a déclaré la présidence à l'issue du conseil.

«Le niveau d'information amène (Emmanuel Macron) à penser que supprimer l'état d'urgence serait faire prendre un risque aux Français», a dit Christophe Castaner lors du compte rendu du Conseil des ministres. «Il n'est pas question de faire prendre le moindre risque aux Français», a ajouté le porte-parole du gouvernement.

Loin de faire l'unanimité

La France est sous le régime de l'état d'urgence depuis le 14 novembre 2015, lendemain des attentats commis à Saint-Denis et à Paris, où la salle de spectacles du Bataclan avait été visée. Les attaques avaient fait 130 morts et plus de 400 blessés.

L'état d'urgence, qui autorise notamment les perquisitions administratives et les assignations à résidence, a depuis été prolongé à cinq reprises. La prolongation de l'état d'urgence est loin de faire l'unanimité en France. Ses détracteurs jugent cette mesure au mieux inefficace, au pire comme une atteinte aux droits fondamentaux.

Task force anti-EI

Parallèlement à l'état d'urgence, le gouvernement va mettre en place une «task force anti-Daech» (acronyme arabe de l'Etat islamique), une mesure mise en avant par Emmanuel Macron tout au long de la campagne présidentielle. «Aujourd'hui vous avez un certain nombre d'informations qui remontent, qui sont coordonnées mais pas avec la puissance nécessaire et pas 24h/24», a souligné Christophe Castaner.

L'idée de la «task force», c'est une cinquantaine de personnes qui, jour et nuit, seront chargées de «collecter la totalité des informations et auront un accès direct (au sommet de l'Etat, ndlr) pour que les décisions qui quelquefois impliquent d'être prises dans la demi-heure soient prises dans la demi-heure», a-t-il précisé.

L'organisation de ce centre de coordination des services engagés dans la lutte contre le terrorisme sera arrêtée par le Conseil de défense et de sécurité d?ici au 7 juin.

(nxp/ats)