Fusillade à Las Vegas

04 octobre 2017 21:03; Act: 04.10.2017 21:03 Print

Michelle, cette inconnue que Kody n'a jamais lâchée

Un trentenaire venait de faire la connaissance d'une jeune femme quand celle-ci s'est effondrée, touchée par une balle. L'Américain a remué ciel et terre pour rester auprès d'elle.

Sur ce sujet
Une faute?

Kody Robertson, 32 ans, est un grand amateur de musique country. C'est donc avec enthousiasme que ce vendeur de voiture domicilié à Columbus (Ohio) participe au Route 91 Harvest festival, un événement qu'il a déjà fréquenté l'année dernière. Luke Combs a déjà débuté son concert quand le jeune homme sirote une boisson au bar. Il se retrouve à côté d'une charmante demoiselle prénommée Michelle, et les deux jeunes gens font rapidement connaissance. Le courant passant bien, le duo décide d'assister ensemble à la suite du concert et se dirige vers la droite de la scène.

Une première rafale de tirs survient. Michelle et Kody lèvent les yeux au ciel à la recherche de feux d'artifice. Puis les tirs reprennent, et la jeune femme de 32 ans est touchée à la poitrine. Je l'ai vue tomber immédiatement au sol. Elle était littéralement juste à côté de moi, peut-être à 50 centimètres, raconte Kody au «Washington Post». Le trentenaire se couche sur sa nouvelle amie pour la protéger puis, entre deux rafales, l'éloigne tant bien que mal du lieu de la fusillade avec l'aide d'une autre personne. «Michelle! Michelle! Réveille-toi!», hurle le jeune homme. Enfin sorti de la cohue, Kody repère un pick-up dont le propriétaire se dirigeait vers un hôpital. L'Américain dépose la victime à l'intérieur et se rue en direction de la scène.

«S'il vous plaît, dites-moi qu'elle va bien»

Tout en essayant de réanimer des personnes touchées, le trentenaire repère le sac à main de Michelle, laissé à l'endroit où ils s'étaient arrêtés pour danser. Le téléphone de sa nouvelle amie n'est plus à l'intérieur. Kody retrouve le numéro que Michelle venait de lui donner et appelle: une personne qui avait trouvé l'appareil par terre avant de s'enfuir répond. L'Américain lui donne rendez-vous au Planet Hollywood et récupère ainsi le téléphone de Michelle. L'appareil déborde d'appels en absence et de messages inquiets, mais Kody ne peut pas y répondre sans le code de déverrouillage.

Il est plus de 3h du matin quand le trentenaire arrive à l'hôpital. L'établissement, surchargé, est fermé au public et peu d'informations sont données. C'est à ce moment-là que le téléphone de Michelle se met à vibrer. A l'autre bout du fil, Jeremiah, le mari de la soeur de la jeune femme: «S'il vous plaît, dites-moi qu'elle va bien», supplie-t-il. Kody n'a pas de réponse à fournir, mais promet de continuer de chercher Michelle et de donner des nouvelles. Lorsque l'hôpital ouvre enfin à nouveau, le trentenaire se précipite vers un policier: «Vous avez une femme appelée Michelle? (...) Elle a un tatouage de fleur dans le dos», demande Kody. Réponse négative de l'officier.

«Michelle n'a pas survécu»

L'Américain cherche dans tous les hôpitaux du coin, en vain. Pendant ce temps, depuis l'Etat de Washington, Jeremiah s'active à distance pour essayer de retrouver sa belle-soeur. «J'appelais tous les hôpitaux et chaque fois que j'appelais Kody, il répondait. A chaque message, il répondait. A chaque fois que nous avions besoin qu'il fasse quelque chose, il le faisait», confie Jeremiah. C'est finalement au Sunrise Hospital que Kody retrouve la trace de Michelle. Vers 11h du matin, deux médecins et une psychologue le font entrer dans une pièce: «Michelle n'a pas survécu. Ses blessures, c'était trop. Elle n'a pas survécu», lui expliquent-elles.

Effondré, Kody prend alors son téléphone, appelle Jeremiah et enclenche le haut-parleur pour qu'il entende les médecins lui annoncer la terrible nouvelle. Malgré cette triste fin, Diane, la soeur aînée de Michelle, n'oublie pas l'admirable détermination dont a fait preuve Kody. «Il a été notre ange gardien. Il a refusé de la laisser seule», confie l'Américaine de 40 ans. Le jeune homme, lui, est encore à Las Vegas. Son patron lui a conseillé de prendre tout le temps nécessaire avant de revenir travailler. Et l'hôtel Louxor, où il séjourne, a prolongé la durée de sa réservation.

(joc)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Volt le 04.10.2017 21:17 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Tristesse

    C'est très triste et malheureusement ce n'est qu'une parmi plein d'autres histoires du même genre qui se sont passées à Las Vegas. RIP à toutes les victimes et toute ma sympathie à leurs familles, petits amis et autres proches.

  • Sofia Dellacqua le 04.10.2017 21:22 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Thank you, Kody

    Quelle triste histoire, heureusement que, malgré les horreurs, il y a des personnes comme Kody. Il a fait ce qu'il fallait, chapeau!

  • kel le 04.10.2017 21:22 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    mince

    une bien triste histoire :-(

Les derniers commentaires

  • lo le 05.10.2017 18:01 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    sécurisé ou non

    Question. les hôtels ne sont ils pas sécurisés au niveau des fenêtres ? si oui s t'il cassé les vitres pour tirer ? car j'ai été à las Vegas et impossible d'ouvrir les fenêtres. merci

  • Silentface le 05.10.2017 17:00 Report dénoncer ce commentaire

    laClasse

    Magnifique...Restera alors son merveilleux sourire...

  • Soa GIDDEY le 05.10.2017 14:37 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Héros

    Que Michelle repose en paix auprès des et bravo à Kody, il mériterait une médaille dhéroïsme pour avoir voulu protéger Michelle jusquà son dernier souffle

  • jek hill le 05.10.2017 13:07 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Valeur

    Beau et émouvant. Il reste quelques valeurs morales. Tant mieux.

  • rené le 05.10.2017 09:19 Report dénoncer ce commentaire

    pensées aux familles et proches

    tous ces innocents qui ont perdu la vie à cause de taré en liberté, c'est à chialer de rage, mais que faire contre ces trous- de- bal qui s'imaginent qu'ils ont des droits de tuer leur semblable, que peut-on faire?