Santé

06 novembre 2017 19:23; Act: 07.11.2017 06:38 Print

Un vaccin éviterait plus de 100'000 fausses couches

Un vaccin contre une infection courante chez les femmes enceintes par une bactérie, le streptocoque B, pourrait éviter le décès de nouveaux-nés et des fausses couches.

storybild

Photo d'illustration. (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

Le risque de maladie présenté par ce streptocoque a été longtemps sous-estimé, soulignent les auteurs, dont les travaux paraissent dans la revue médicale Clinical Infectious Diseases et ont également été présentés à la conférence annuelle de l'American Society of Tropical Medicine and Hygiene réunie à Baltimore (Maryland).

Plus de 21 millions de femmes enceintes dans le monde sont porteuses de cette bactérie longtemps considérée inoffensive, estiment ces chercheurs de la faculté d'Hygiène et de médecine Tropicale de Londres (LSHTM).

Aujourd'hui, on sait que ce streptocoque est responsable de septicémie et de méningite potentiellement mortelles chez le nouveau-né et que cet agent pathogène est aussi une cause majeure de fausse-couche.

Or, il n'y a pas encore de vaccin disponible, déplorent les chercheurs dont les études ont été financées par la Fondation de Bill et Melinda Gates.

231'000 cas évités

Cette analyse montre pour la première fois qu'un vaccin à 80% efficace et donné à 90% des femmes dans le monde pourrait éviter 231'000 cas d'infection -pas toujours mortelle- de femmes enceintes et de nouveaux-nés.

Naturellement présent et inoffensif dans l'appareil digestif, le streptocoque B devient pathogène lorsqu'il migre vers d'autres organes et n'occasionne que des infections bénignes, sauf chez la femme enceinte et son foetus.

Avant ces études, les données recueillies sur les infections des nouveaux-nés par ce streptocoque se limitaient aux pays riches.

Ces dernières études ont déterminé que l'infection est présente chez les femmes enceintes partout.

En moyenne, 18% des femmes attendant un enfant sont colonisées par cette bactérie avec des taux allant de 11% en Asie de l'est à 35% dans les Caraïbes.

Les cinq pays où l'on compte le plus grand nombre de femmes enceintes infectées sont l'Inde (2,4 millions), la Chine (1,9 million), le Nigeria (1,06 million), les Etats-Unis (942'800) et l'Indonésie (799'100).

L'Afrique, avec seulement 13% de la population mondiale, compte 65% de toutes les fausses-couches et décès de nouveaux-nés résultant de l'infection par ce streptocoque, révèle l'étude.

Actuellement, la seule prévention consiste à donner des antibiotiques aux femmes au moment de l'accouchement pour réduire le risque pour l'enfant ce qui permet d'éviter 29'000 cas par an, pour la plupart dans les pays riches.

Cette approche pourrait être difficile dans les pays en développement où de nombreuses naissances ont lieu à domicile.

Enfin, donner des antibiotiques à 21,7 millions de femmes pourrait contribuer à la résistance microbienne.

(nxp/afp)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Sanjuba le 06.11.2017 21:37 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bêtise humaine

    Et un vaccin contre la connerie cest pour quand ??????

  • Bernard Leschat le 06.11.2017 20:37 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    On n'est pas assez???

    Parce que ya pas assez de monde sur cette Terre???? Ce sont les pharmas qu'il faut vacciner contre le profit sans réflexions.

  • Osef le 06.11.2017 20:39 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Watch out

    Ce n'est pas pour rien qu'il y a des fausses couches selon moi Arrêtez de vouloir tout contrôler

Les derniers commentaires

  • Ptitpixel le 09.11.2017 12:40 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Demi-bravo

    Cest bien ! grâce a ce vaccin le taux de fécondité de la Suisse va exploser!!! Je plaisantais, en fait ça servira dargument pour justifier la hausse des coûts de la santé

  • LHumain le 07.11.2017 07:08 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Santé fric foutaise

    Attention vaccins égale danger. Le pédiatre le mon fils perdait patience parce que je ne voulais pas les 2 derniers vaccins. Pour finir je lui dis que nous étions daccord si il prenait la responsabilité des effets secondaires dans sa vie future le tout écrit de sa main noir sur blanc, il baisse la tête secoue la tête et plus jamais il nous en parle. Le nombre incroyable denfants qui sont asmathique et autres problèmes de santé. Ce vaccin ne doit pas faire plus de bien aux femmes. Vaccins égale pompe à fric et santé détruite pour être un client potentiel.

    • Grog le 07.11.2017 08:54 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @LHumain

      100% daccord avec vous!

    • Senketsu le 07.11.2017 09:33 Report dénoncer ce commentaire

      LHumain

      Il a refusé parce qu'il sentait que vous alliez mettre sur son dos tout et n'importe quoi. Et bien sûr, lhôpital n'allait pas payer pour lui. Vous vouliez l'engager personnellement à payer tous les frais médicaux de votre fils pour le restant de sa vie. Donc franchement, même si le vaccin était fiable à 300%, même moi, j'aurais refusé. D'ailleurs, je pense même que ce genre de contrat est illégal, car proche de l'esclavage. Donc il a effectivement refusé, mais pas du tout pour les raisons que vous pensez.

    • Pierre Roche le 07.11.2017 11:47 Report dénoncer ce commentaire

      @LHumain

      Le seul vrai danger, c'est la connerie. Evidemment qu'il a rien signer, car il savait pertinemment que 1) c'était peine perdue de vous raisonner et que 2) si votre gamin a le moindre truc, sans rapport aucun avec les vaccins, vous diriez que c'est à cause des vaccins... De plus je ne sais pas ce que vous appelez les " derniers vaccins", mais les derniers vaccins chez l'enfants sont des rappels pour assurer la bonne protection sur le long terme et que donc vous avez accepter les permières doses qui du coup... auront servi à rien, faute d'avoir eu la ou les dernières doses. Bonjour la logique!

  • Albert Levert le 07.11.2017 07:05 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    surpopulation ? ou pas ?

    dans quelques jours on nous fera l'article sur la futur ou déjà actuelle surpopulation de la planète... il est où le problème, dans la sélection naturelle ou l'interventionnisme de la race humaine ?

  • Mamange le 07.11.2017 07:01 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Une vie est une vie

    Juste une petite pensée à toutes ces femmes,ces parents qui ont perdu un enfant dune septicémie (sepsis). Je comprends votre douleurs, et jamais vous noublierez la tête du Prof. Dr. qui vous a annoncé le décès de votre enfant... très certainement la maman a également eu cette infection et si elle lit ce message cest que le corp médical a fait du bon travail et que ce nest pas son heure. À savoir que la bactérie streptocoque est souvent responsable de septicémie (sepsis) et pas que chez les femmes enceintes. Alors si on peut sauver une vie, cest toujours une vie!

  • John Snow le 07.11.2017 06:53 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Empathie et QI

    Quand je lis tous ces commentaires, je me dis que c'est grave le manque d'empathie de tant de personnes, ainsi que le manque de raisonnement : le taux d'effets secondaires graves de vaccins est tellement plus faible le taux de mortalité des maladies relatives.. et si jamais, la surpopulation se règle d'abord par le nombre de naissances..