Norvège

06 octobre 2017 11:04; Act: 06.10.2017 16:58 Print

Le Nobel de la paix à la campagne antinucléaire

La campagne internationale pour l'abolition des armes nucléaires a reçu le prix Nobel de la paix vendredi.

storybild

(Photo: dr/photo d'illustration)

Une faute?

Le Prix Nobel de la paix a récompensé vendredi la Campagne internationale pour l'abolition des armes nucléaires (ICAN), basée à Genève, pour ses efforts contre ces armes de destruction massive au coeur de tensions internationales en Iran et en Corée du Nord.

«Nous vivons dans un monde où le risque que les armes nucléaires soient utilisées est plus élevé qu'il ne l'a été depuis longtemps», a déclaré la présidente du comité Nobel norvégien, Berit Reiss-Andersen. «Certains pays modernisent leurs arsenaux nucléaires, et le danger que plus de pays se procurent des armes nucléaires est réel, comme le montre la Corée du Nord», a-t-elle ajouté.

L'ICAN se présente comme une coalition d'organisations non gouvernementales présentes dans plus de cent pays. Elle a vu le jour en Australie et a été officiellement lancée à Vienne en 2007. Elle a poussé à l'adoption d'un traité historique d'interdiction de l'arme atomique, signé par 122 pays en juillet - mais d'une portée essentiellement symbolique en l'absence des neuf puissances nucléaires.

L'ICAN mène un combat inlassable pour l'interdiction et l'élimination de ces armes, qui menacent sans doute comme jamais depuis des décennies.

Elle réunit dans une centaine de pays des centaines d'organisations humanitaires, environnementales, de protection des droits de l'homme, pacifistes et pour le développement. Elle tire la sonnette d'alarme depuis dix ans pour demander «l'élimination» des armes nucléaires.

Portée symbolique

Sa portée reste encore symbolique en raison du boycott du texte par les neuf puissances nucléaires (Etats-Unis, Russie, Royaume-Uni, France, Chine, Inde, Pakistan, Israël et Corée du Nord), qui possèdent au total environ 15'000 armes nucléaires. En outre, la portée du traité reste pour l'instant limitée car il entrera en vigueur une fois qu'il aura été ratifié par 50 pays.

«Nous n'en avons pas encore fini. Le travail ne sera pas terminé tant qu'il y aura des armes nucléaires», a déclaré Beatrice Fihn, qui dirige l'ICAN.

«L'élection du président Donald Trump a mis beaucoup de gens très mal à l'aise, à l'idée qu'il peut, à lui seul, autoriser l'utilisation des armes nucléaires», a encore déclaré aux médias Beatrice Fihn. La directrice de l'ICAN en a aussi profité pour critiquer le fait que le nouvel occupant de la Maison Blanche avait montré qu'il «n'écoute pas» toujours les experts.

La récente exacerbation des tensions entre les Etats-Unis et la Corée du Nord autour du programme nucléaire nord-coréen est, à ses yeux, un «signal d'alarme». «Les armes nucléaires peuvent littéralement mener le monde à sa fin», juge Mme Fihn.

Siège à Genève

Constituée officiellement en 2007 à Vienne, en marge d'une conférence internationale du Traité sur la non-prolifération des armes nucléaires (TNP), l'ICAN a su rallier à sa cause les activistes du monde entier, mais aussi des célébrités.

L'archevêque sud-africain et Prix Nobel de la paix Desmond Tutu, le musicien de jazz Herbie Hancock ou encore le dalaï-lama font partie de ceux qui soutiennent l'organisation. Son siège se situe dans les bâtiments du Conseil oecuménique des Eglises à Genève, près de l'ONU.

Alors qu'il y a dix ans, le mouvement des antinucléaires était encore assez fragmenté, l'ICAN est parvenue à faire travailler ensemble ces différents activistes avec un objectif commun: interdire et éliminer les armes nucléaires, comme ont déjà été interdites par exemple les armes biologiques ou les mines antipersonnel.

«Succès historique»

Ces efforts ont donc fini par payer en juillet, avec l'adoption par 122 pays du nouveau traité interdisant les armes nucléaires, malgré la féroce opposition des Etats-Unis et des autres puissances nucléaires. Pour Mme Fihn, ce «point de départ» est un «véritable succès historique».

«Plus nous parvenons à rallier les pays (...) et plus les opinions publiques vont changer et penser que c'est inacceptable» et «plus ce sera dur pour les Etats disposant de l'arme nucléaire de le justifier», estime-t-elle.

Les puissances nucléaires ne sont pas les seules concernées par ces questions. Selon l'ICAN, cinq nations européennes hébergent sur leur sol des armes nucléaires américaines, en vertu d'un accord de partage du nucléaire dans le cadre de l'OTAN.

En outre, un peu plus d'une vingtaine d'autres nations déclarent dépendre des armes nucléaires américaines pour leur sécurité, selon l'ICAN. Sans compter que certaines nations possèdent des réacteurs nucléaires ou des réacteurs d'étude pouvant être détournés de leur usage civil afin de produire des armes.

«Famine généralisée»

Toute utilisation des armes nucléaires aurait des conséquences catastrophiques qui risqueraient de laisser les humanitaires impuissants, relève l'ICAN.

«Une seule bombe nucléaire qui exploserait sur une grande ville pourrait tuer des millions de personnes. L'utilisation de dizaines ou de centaines de ces bombes bouleverserait radicalement le climat mondial, entraînant une famine généralisée», avertit l'ICAN sur son site Internet. En même temps, les programmes consacrés aux armes nucléaires détournent, selon les activistes, des fonds publics.

Les neuf pays possédant l'arme nucléaire dépensent plus de 105 milliards de dollars chaque année pour assurer la maintenance et la modernisation de leurs arsenaux nucléaires, selon l'ICAN, qui est financée par des donateurs privés et par des contributions de l'Union européenne et d'Etats, dont la Norvège, la Suisse, l'Allemagne et le Vatican. Le budget annuel de l'organisation avoisine le million de dollars.

(nxp/afp)

Les commentaires les plus populaires

  • Paul54 le 06.10.2017 12:31 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    .....

    Je ne crois pas qu'en attribuant le prix de la paix chaque année il gagne en notoriété. A mon avis ce prix devrait être attribué à une personne plutôt qu'à une ou des organisations....mais après Arafat (qui posait des bombes et tuait des gens) et han son.....(qui fait tuer une partie de sa population)...est-ce vraiment bien de figurer sur la même liste....lol...je pensee que certaines années ce prix ne devrait pas être attribué...et si Trump arrive à négocier avec Kim il...ils auront le prix nobel de la paix....lol

  • Patrick le 06.10.2017 11:21 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    ...

    Probablement le prix le plus inutile parmi tous ceux décernés.

  • Jaques le 06.10.2017 11:26 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    pas l'un sans l'autre

    abolir on mais commencent par les grande puissance comme les USA et les russes

Les derniers commentaires

  • Jack L le 06.10.2017 17:55 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Mince

    Et bien nous voilà sûrs de voir une attaque nucléaire au cours des prochains mois/années. Merci d'avance

  • CL le 06.10.2017 17:29 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Faut arrêter

    Oui mais la production et la vente darmes nucléaires cest des milliers demplois! Et des milliards de franc... Et cest léconomie qui nous permet de bien vivre.

    • None le 06.10.2017 18:02 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @ CL

      Argument totalement débile... Il y a pleins d'autres moyens pour créer de l'emploi et faire tourner l'économie que de miser sur la mort. 80% des métiers de demain (post IA) ne sont pas encore créés, cela laisse entrevoir de très nombreuses opportunités de création d'entreprises et donc d'emploi. Investir sur l'armement atomique (que le font les états et banques) est un bien mauvais calcul mais ça dépend beaucoup de l'éthique des gens qui encourage ce process.

    • CL le 06.10.2017 19:09 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @None

      Merci pour votre commentaire intelligent et visionnaire.

    • renaud geresi le 06.10.2017 22:03 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      geresi,renaud@romandie.com

      beni soit dieu pour ce prix nobel de la paix amour et paix sur la terre pour tous les femmes et les hommes nos soeurs et freres spirituelles

  • Eliott le 06.10.2017 17:07 Report dénoncer ce commentaire

    Prix Nobel de la Paix

    Chaque année on ne sait jamais à qui le donner.. dans ce monde de fous furieux et de brutes épaisses en tous genres... personne ne le mérite vraiment.

  • Jarub ERIAELCUC le 06.10.2017 16:28 Report dénoncer ce commentaire

    A quoi cela va servir ?

    Bravo pour les vainqueurs ! Cependant, ce sont de doux rêveurs car jamais ni les Américains, ni les Français, Anglais, Russes, encore moins les Nord Coréens et autres ne supprimeront leurs armes nucléaires ! Il s'agit d'une arme de dissuasion et de protection, rien d'autre. Alors, ce million d'euros aurait mieux servi à lutter contre la pauvreté dans le monde !

  • Moro Bobos le 06.10.2017 14:32 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Y avait rien d'autre...

    Difficile de ne pas penser que ce prix a été attribué à une organisation et une campagne inutile ( autre traduction de "symbolique" ) faute de candidat valable. Et pourtant, que de gens douteux l'ont déjà reçu ! Ça devient totalement ridicule.