Maria devient «Ouragan majeur»

18 septembre 2017 17:45; Act: 18.09.2017 18:18 Print

«On reste chez soi et on se calfeutre»

L'ouragan Maria s'est renforcé en catégorie 3, ce qui en fait maintenant un «ouragan majeur», a annoncé lundi matin le centre américain des ouragans (NHC).

Sur ce sujet
Une faute?

Les Caraïbes, ravagées par Irma il y a une dizaine de jours, étaient en état d'alerte lundi face à l'arrivée imminente d'un nouvel ouragan, Maria. Celui-ci s'est renforcé en catégorie 3, ce qui en fait maintenant un «ouragan majeur», a annoncé le centre américain des ouragans (NHC).

Avec des vents soufflant jusqu'à 195 km/h, Maria, qui n'est plus qu'à 95 kilomètres à l'est de la Martinique, a rapidement forci. Le NHC l'avait classé en catégorie 2 à 12h00 GMT (14h00 heure suisse) lundi, trois heures avant qu'il ne devienne un ouragan majeur.



Maria menace deux grandes îles françaises des Antilles, la Guadeloupe et la Martinique, ainsi que Saint Kitts and Nevis (Saint-Christophe-et-Niévès), Montserrat (Royaume-Uni) et la Dominique. Des alertes ouragans ont été déclenchées dans ces îles, ainsi qu'à Sainte-Lucie.

La Martinique est même passée en alerte «violette» cyclonique, le plus haut niveau, qui entraîne le confinement de la population, ont annoncé les autorités locales. La Guadeloupe est en vigilance orange.

«Maria sera au plus près» des côtes martiniquaises «vers la mi-journée», ont indiqué les autorités locales, appelant à l'arrêt de toute activité économique et des transports en commun. Tous les établissements d'enseignement et les crèches ont été fermés.

«Nous sommes maintenant en vigilance violette, ça veut dire on reste chez soi , on se calfeutre et surtout on ne sort pas parce que c'est vraiment dangereux», a mis en garde le préfet de la Martinique Franck Robine.




Vols reportés

Pour la Guadeloupe, l'organisme prévoit «des creux pouvant aller jusqu'à 10 mètres, des vents violents de 150 à 180 km/h, avec des rafales jusqu'à 200 km/h, de fortes pluies pouvant aller jusqu'à 400 mm par endroits et qui se poursuivront sur toute la journée de mardi».

Les autorités de l'île française ont pressé la population «de se mettre à l'abri» et «de s'informer des conditions météo à la radio». Après les écoles, fermées lundi, administrations et entreprises doivent cesser leurs activités à la mi-journée.

Les îles de Saint-Martin et Saint-Barthélemy, ravagées le 6 septembre par l'ouragan Irma de catégorie 5, sont placées en vigilance jaune. Maria devrait passer au sud de leurs côtes, avec de fortes pluies sur Saint-Martin, selon le ministère néerlandais de la Défense.






(20 minutes/afp)