Philippines

10 novembre 2017 06:52; Act: 10.11.2017 07:50 Print

Duterte aurait poignardé quelqu'un à mort à 16 ans

Entre deux tirades enflammées, le président a avoué lors d'une allocution qu'il avait tué pour un simple regard durant sa jeunesse.

storybild

L'entourage de Rodrigo Duterte demande fréquemment aux journalistes de ne pas le prendre au pied de la lettre. (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

Le président philippin Rodrigo Duterte a déclaré avoir poignardé quelqu'un à mort quand il était encore adolescent, dans un discours incendiaire pour défendre sa guerre contre la drogue en amont d'un sommet de dirigeants internationaux à Manille.

Dans ces déclarations devant la communauté philippine de la ville vietnamienne de Danang jeudi soir, M. Duterte a également menacé de «gifler» Agnès Callamard, rapporteure spéciale de l'Onu sur les exécutions sommaires ou arbitraires. Il a qualifié de «fils de pute» ceux qui critiquent sa campagne de répression du trafic de drogue.

Eradiquer le trafic de drogue

«Quand j'étais adolescent, je rentrais et je sortais de prison. J'étais dans des bastons ici, des bastons là», a lancé le président philippin. Il se trouve à Danang à l'occasion du sommet annuel du forum de l'Asie-Pacifique auquel sont attendus en particulier les présidents américains Donald Trump et chinois Xi Jinping.

«A 16 ans, j'avais déjà tué quelqu'un. Une vraie personne, une baston, des coups de couteau. J'avais seulement 16 ans. C'était pour un simple regard. Combien de plus maintenant que je suis président?»

M. Duterte, 72 ans, a été élu en 2016 après avoir promis d'éradiquer le trafic de drogue en faisant abattre jusqu'à 100'000 trafiquants et toxicomanes présumés. Depuis son arrivée au pouvoir voici 16 mois, la police a annoncé avoir abattu 3967 personnes. Des inconnus ont tué 2290 suspects dans des affaires de drogue. Des milliers d'autres personnes ont été abattues dans des circonstances non élucidées, selon les chiffres de la police.

Le président reste très populaire dans l'archipel. Les Philippins estiment que la sécurité s'est améliorée sous sa présidence. Mais ses opposants l'accusent d'orchestrer des meurtres extrajudiciaires en masse, perpétrés par des policiers corrompus et des miliciens. M. Duterte dément.

Propos orduriers

Le président philippin fait régulièrement les gros titres à cause de ses propos orduriers et ses tirades incendiaires. En 2016, il avait déclaré qu'il serait «heureux de massacrer» trois millions de toxicomanes et il avait qualifié l'ancien président américain Barack Obama de «fils de pute».

En décembre, il avait affirmé qu'il avait personnellement abattu des suspects pour donner l'exemple à la police lorsqu'il était maire de Davao, la grande ville du sud des Philippines. Son porte-parole avait tenté après coup d'éclaircir ces propos, déclarant que ces meurtres avaient été commis durant une «opération de police légitime».

L'entourage de M. Duterte demande fréquemment aux journalistes de ne pas le prendre au pied de la lettre, soulignant qu'il aime plaisanter et que c'est un adepte de «l'hyperbole». M. Duterte accueille en début de semaine prochaine un sommet de l'Association des nations du sud-est asiatique, auquel assistera entre autres Donald Trump.

(nxp/afp)

Les commentaires les plus populaires

  • Pinoy le 10.11.2017 08:46 Report dénoncer ce commentaire

    Expatrié aux Philippines

    Duerte à mit en garde la population qu'il ferai le ménage contre la drogue. Et alors? Les dealers continuent de trafiquer, se sont sont souvent des pères de famille qui vendent de la drogue pour faire vivre leurs familles. Ils vendent de la drogue même aux mineurs, et parfois se servent des mineurs (de 12ans et moins) pour vendre la drogue. Souvent le dealer, père de famille se fait tuer par la police, alors la femme du dealer crie au scandale alors qu'elle est complice. Pourquoi les dealers ne cherche-t-il pas un travail honnête plutôt que de jouer à la roulette russe.

  • Daniel Root le 10.11.2017 08:14 Report dénoncer ce commentaire

    société de bisounours

    Ca n'empeche pas que le mec redresse son pays! Il combat Isis comme aucun autre gouvernement, il est pour la transparence et la liberté d'expression, il a fait baisser le taux de criminalité comme aucun de ses prédécesseurs ne l'a fait, il a fait instaurer un numéro d'appel d'urgence gratuit "911" chose qui n'existait pas du tout aux philippines.. bref le mec fait bouger les choses de façon spectaculaire, , il rappe sur tous les autres dirigeants du monde a coup de vérités qui font très mal... ouais je comprend que le monde occidental aie envie de discréditer le bonhomme

  • Eh Bahoui le 10.11.2017 08:27 Report dénoncer ce commentaire

    Bah oui mais voilà !!!

    C'est terrible à dire, mais Duterte est une chimiothérapie dans un pays rongé par divers cancers, pendant que d'autres pays aussi touchés ne s'autorisent que des "traitements soft" (pansements, camomille, prières, etc.) pour se soigner ce qui les ronge de l'intérieur... Quand un pays est malade des abus perpétrés contre sa démocratie, croire à un Père Noël magique qui résout tous les problèmes ne sert à rien, ou alors il faut vraiment avoir une Foi investie en un Être Suprême qui est au-dessus de tout (même de ces inventions humaines spécialement stupides qu'on appelle les "religions") !!

Les derniers commentaires

  • Blairo Maggi le 10.11.2017 10:00 Report dénoncer ce commentaire

    Sauver Duterte

    L'UE devrait lui octroyer l'asile, il en a tous les attributs.

  • Pinoy le 10.11.2017 08:46 Report dénoncer ce commentaire

    Expatrié aux Philippines

    Duerte à mit en garde la population qu'il ferai le ménage contre la drogue. Et alors? Les dealers continuent de trafiquer, se sont sont souvent des pères de famille qui vendent de la drogue pour faire vivre leurs familles. Ils vendent de la drogue même aux mineurs, et parfois se servent des mineurs (de 12ans et moins) pour vendre la drogue. Souvent le dealer, père de famille se fait tuer par la police, alors la femme du dealer crie au scandale alors qu'elle est complice. Pourquoi les dealers ne cherche-t-il pas un travail honnête plutôt que de jouer à la roulette russe.

    • Tafaytay le 10.11.2017 11:49 Report dénoncer ce commentaire

      Magandang umaga, kaibigan Pinoy

      Marawi City a reçu 100 millions d'euros de l'UE. Leyte a reçu des millions, mais les enfants n'ont pas vu la couleur de cette argent. Ce mec est l'image du Moyen Âge.

    • Yveso le 10.11.2017 14:27 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Pinoy

      la réponse a votre question est dans votre texto. quand a un travail honnête; qu'est ce ? réponse : dans tous les cas ce qui rapporte à l'état!

  • Eh Bahoui le 10.11.2017 08:27 Report dénoncer ce commentaire

    Bah oui mais voilà !!!

    C'est terrible à dire, mais Duterte est une chimiothérapie dans un pays rongé par divers cancers, pendant que d'autres pays aussi touchés ne s'autorisent que des "traitements soft" (pansements, camomille, prières, etc.) pour se soigner ce qui les ronge de l'intérieur... Quand un pays est malade des abus perpétrés contre sa démocratie, croire à un Père Noël magique qui résout tous les problèmes ne sert à rien, ou alors il faut vraiment avoir une Foi investie en un Être Suprême qui est au-dessus de tout (même de ces inventions humaines spécialement stupides qu'on appelle les "religions") !!

    • pierre turtschi le 10.11.2017 09:39 Report dénoncer ce commentaire

      bonne analyse

      superbe, cette analyse, tout à fait d'accord

  • Daniel Root le 10.11.2017 08:14 Report dénoncer ce commentaire

    société de bisounours

    Ca n'empeche pas que le mec redresse son pays! Il combat Isis comme aucun autre gouvernement, il est pour la transparence et la liberté d'expression, il a fait baisser le taux de criminalité comme aucun de ses prédécesseurs ne l'a fait, il a fait instaurer un numéro d'appel d'urgence gratuit "911" chose qui n'existait pas du tout aux philippines.. bref le mec fait bouger les choses de façon spectaculaire, , il rappe sur tous les autres dirigeants du monde a coup de vérités qui font très mal... ouais je comprend que le monde occidental aie envie de discréditer le bonhomme