Virus Zika

03 février 2016 05:14; Act: 03.03.2016 03:05 Print

Brésil: 404 cas de microcéphalie confirmés

3'670 autres cas sont suspectés dans un pays qui sera le centre du monde avec les J.O.

Voir le diaporama en grand »
«Le virus Zika reste un problème hautement important à long terme (...) mais ce n'est plus une urgence de santé publique de portée mondiale», a déclaré le Dr David Heymann. (Vendredi 18 novembre 2016) Un premier bébé est décédé de microcéphalie provoquée par le virus zika en Argentine, dans la province de Tucuman (nord-ouest). (Samedi 12 novembre 2016) Les moustiques transgéniques sont produits par la compagnie anglaise Oxitec. (Lundi 31 octobre 2016) Un demi-milliard de personnes sont sous la menace des virus de la dengue, du chikungunya et du Zika sur le continent américain. (Jeudi 20 octobre 2016) Dans un centre de santé de Miami (Floride), une carte montre le quartier de Wynwood, le 21 août 2016. Désormais, un deuxième quartier est concerné au nord-ouest de la ville. 5 personnes y ont été contaminées, selon le gouverneur de l'Etat de Floride. (Vendredi 14 octobre 2016). Une étude montre les liens les plus probants à ce jour entre le virus Zika et le syndrome de Guillain-Barré. (Mercredi 5 octobre 2016) Le rôle joué par le virus Zika dans deux cas de bébés microcéphales a été confirmé vendredi en Thaïlande. (30 septembre 2016) Un septuagénaire américain décédé en juin après avoir été infecté par Zika lors d'un voyage au Mexique pourrait avoir contaminé son fils par ses larmes ou sa sueur. (Jeudi 29 septembre 2016) L'Organisation mondiale de la santé craint un premier cas de bébé atteint de microcéphalie, après une contamination de sa mère, en Thaïlande. Ce serait alors le premier cas en Asie du Sud-Est. (Mercredi 28 septembre 2016) Deux vaccins génétiques expérimentaux sont efficaces pour protéger les singes contre Zika, selon une étude publiée dans la revue Science. (Jeudi 22 septembre 2016) Des chercheurs recommandent de se préparer à une «épidémie globale» de microcéphalies dans les pays touchés par le virus Zika, dans une étude qui apporte des preuves supplémentaires de l'existence d'un lien entre ce virus et la microcéphalie du foetus. (Vendredi 16 septembre 2016) Carlos Varas, contrôleur de moustiques à Miami-Dade (Floride, Etats-Unis) prélève de l'eau sur une plante, le 2 septembre 2016. Le 6 septembre, le sénat américain a échoué à voter un plan de financement de lutte contre le virus. (Mercredi 7 septembre 2016). L'Organisation mondiale de la santé estime qu'une personne rentrant d'une zone contaminée par le virus Zika doit se protéger sexuellement durant six mois après son retour, afin de ne pas contaminer un possible foetus. (Mardi 6 septembre 2016) Un tiers de l'humanité se trouve dans des zones à risque, selon une étude britannique. (Jeudi 1er septembre 2016) Selon une nouvelle étude, des chercheurs ont découvert qu'un vermifuge pour traiter le ver solitaire serait aussi capable de bloquer la multiplication du virus Zika. (30 août 2016) Singapour annonce avoir recensé 41 cas de Zika. (28 août 2016) Une nouvelle recherche montre que le virus Zika peut se développer dans le vagin de souris puis contaminer tout leur appareil génital atteindre le foetus. On savait déjà que le virus peut subsister dans le sperme jusqu'à six mois. (Image prétexte.) Au total, 31 cas d'infections par le virus Zika ont été répertoriées en Suisse. Ici, l'Office fédéral de la santé publique à Berne. (lundi 22 août 2016) Le virus Zika pourrait aussi s'attaquer au cerveau de l'adulte, selon des chercheurs. (Jeudi 18 août 2016) Pulvérisation d'antimoustique dans un quartier de McAllen, au Texas. Un premier cas de bébé mort à cause du virus a été rapporté dans cet Etat. (Mardi 9 août 2016) La Floride a annoncé lundi 8 août qu'elle examine un cas d'infection par le virus Zika possiblement autochtone, qui ne serait pas issu du foyer déjà identifié de Wynwood (Miami). Cet Etat est le premier aux Etats-Unis à signaler des inoculations autochtones. (Image - 2 août 2016) Le gouverneur de Floride, Rick Scott, tient une conférence de presse, le 4 août 2016. Depuis début juillet, 17 cas de Zika ont été répertoriés dans le quartier de Wynwood comme ayant probablement été contaminés par des moustiques sur place. Le corps médical et les autorités sanitaires déconseille aux femmes enceintes de le fréquenter. A la recherche d'eau stagnante dans le quartier de Wynwood à Miami, épicentre de la contamination de Zika. Certains habitants redoutent que le virus fasse fuir les touristes. (Jeudi 4 août 2016) Les autorités sanitaires norvégiennes ont recommandé mardi aux femmes enceintes d'éviter de se rendre dans la ville de Miami en raison du danger lié au virus Zika. (2 août 2016) En Floride, déjà quatre personnes ont été contaminées par le virus Zika par des moustiques près de Miami. (Vendredi 29 juillet 2016) Des chercheurs américains ont identifié des anticorps chez des souris qui neutralisent le virus Zika et peuvent protéger contre une infection. (Mercredi 27 juillet 2016) Le groupe américain IBM offre son aide informatique pour lutter contre le virus Zika. (27 juillet 2016) Le ministre de la Santé américain observe un échantillon de moustiques potentiellement porteurs du virus Zika, en Floride. Selon une étude américaine, le risque pour les personnes se rendant à Rio pour les Jeux olympiques est négligeable. (Lundi 25 juillet 2016) A Barcelone est né le premier bébé en Europe atteint de microcéphalie due au virus Zika. (Lundi 25 juillet 2016) Des «dizaines de milliers» de bébés pourraient naître avec des malformations ou d'autres affections, d'après une étude. (Lundi 25 juillet 2016) En Floride, aux Etats-Unis, des chercheurs enquêtent sur le cas d'une personne contaminée par le virus Zika, sans qu'elle n'ait voyagé à l'étranger. Il pourrait s'agir d'une contamination locale ou sexuelle. (Mercredi 20 juillet 2016) Un septuagénaire américain décédé en juin après avoir été infecté par le virus Zika lors d'un voyage à l'étranger, semble avoir contaminé un membre de sa famille qui le soignait par un mode de transmission inconnu. (Lundi 18 juillet 2016 - Image d'illustration) Des chercheurs britanniques estiment que l'épidémie de Zika devrait s'éteindre d'ici trois ans. (Jeudi 14 juillet 2016) Le golfeur australien Jason Day, actuel numéro 1 mondial, a décidé de ne pas se rendre aux JO de Rio, en août. Il craint le virus Zika, qui frappe notamment le Brésil. (Mardi 28 juin 2016) Alors que des spécialistes appelaient à repousser les JO de Rio, les autorités brésiliennes ne sont pas entrées en matière. (Samedi 28 mai 2016) Le 27 mai, 150 experts de 10 pays ont appelé à déplacer ou reporter les Jeux Olympiques de Rio, en raison du risque pour la santé et en termes de propagation mondiale du virus. D'autres experts estiment qu'il n'en est pas besoin. (Image prétexte) 279 cas de femmes enceintes infectées par le virus Zika ont été détectés aux Etats-Unis et dans ses territoires (notamment 122 à Porto Rico). 10 ont donné naissance à des enfants atteints de micro-céphalie ou de défauts congénitaux. (Image - 20 mai 2016 ) Les autorités sanitaires américaines craignent des poches de contamination et affirment manquer de moyens face à cette menace pour la santé publique. Ils rencontraient les ministres de la santé, de l'intérieur et les président et vice-président, le 20 mai 2016. (Image - 20 mai 2016) Le virus Zika a été identifié pour la première fois en Afrique, plus précisément au Cap-Vert, a annoncé vendredi l'Organisation mondiale de la santé. En France, un premier décès a été enregistré en Martinique. (Vendredi 20 mai 2016) L'OMS avertit que le virus Zika pourrait bien s'étendre en Europe cet été avec la hausse des températures. (18 mai 2016) Des chercheurs américains ont créé un clone du virus Zika pour accélérer la création d'un vaccin et d'un antiviral et pourrait faciliter la recherche sur son évolution et sa propagation. (Image prétexte) Des chercheurs de l'université de Harvard ont conçu un test pour dépister rapidement et de manière peu coûteuse le virus Zika dans le sang et la salive. (Vendredi 6 mai 2016 - Image d'illustration) Un total de 1'271 nourrissons atteints de microcéphalie et 57 bébés morts ont été confirmés au Brésil depuis le début de l'épidémie Zika en octobre 2015. (Mercredi 4 mai 2016 - Image d'illustration) L'épidémie de Zika a été officiellement déclarée vendredi en Guadeloupe. Près de 2100 malades y ont été recensés. (Vendredi 29 avril 2016) Le premier décès dû au virus transmis par un moustique sur le sol américain a été signalé vendredi sur le territoire de Porto Rico. (29 avril 2016) L'épidémie de Zika est «clairement» en régression au Brésil, a estimé lundi l'OMS. (Lundi 25 avril 2016) Le virus Zika arrivera peut-être dès cet été en Europe et aux Etats-Unis. Mais pour les scientifiques, une chose est certaine: l'expansion de ce type de virus portés par des moustiques devrait encore s'accélérer avec le réchauffement du climat. (Mercredi 20 avril 2016) Au Vietnam, deux femmes, dont une enceinte, ont été contaminées par le virus Zika, qui peut provoquer des microcéphalies. Ce sont les deux premiers cas répertoriés dans ce pays. (Mardi 5 avril 2016) La Colombie a enregistré 61'393 cas de personnes touchées par le virus Zika, dont 11'239 femmes enceintes. (Samedi 2 avril 2016) Depuis fin 2015 plus d'un million d'insectes mâles porteurs d'une bactérie qui rend les oeufs stériles ont été lâchés sur l'île polynésienne de Tetiaroa, achetée dans les années 60 par Marlon Brando. (Image: lander2006 / Flickr Creative Commons) Des chercheurs de l'Université de Harvard ont réalisé une enquête sur l'épidémie Zika. Il en ressort que de nombreux Américains ignorent les risques que fait courir le virus Zika, et surtout celui d'une microcéphalie du foetus. (30 mars 2016) Le Chili a recensé son premier cas de transmission sexuelle du virus Zika. (Dimanche 27 mars 2016) La directrice générale de l'Organisation mondiale de la Santé, Margaret Chan, a estimé qu'il était difficile de prévoir comment allait se propager le virus Zika. (Mardi 22 mars 2016) Selon des médecins français, le virus peut provoquer une grave infection du cerveau chez l'adulte. (10 mars 2016) Une personne infectée par le virus a développé une myélite aigüe, une maladie qui touche gravement les quatre membres. Il s'agit d'un premier cas découvert en Gouadeloupe. (8 mars 2016) Zika s'attaque et détruit des cellules cérébrales humaines en développement, ont démontré des scientifiques. Les chercheurs ont établi la première preuve scientifique d'un lien entre ce virus et la microcéphalie du foetus, selon une recherche publiée vendredi. (Vendredi 4 mars) Le petit Caio Julio Vasconcelos, atteint de microcéphalie, fait l'objet d'un test pour sa vision, à Joa Pessoa, au Brésil, le 25 février 2016. (2 mars 2016). Une étude scientifique a établi un lien, pour la première fois, entre l'infection par le virus Zika et une maladie neurologique grave: le syndrome de de Guillain-Barré, qui provoque des défaillances respiratoires et parfois le décès. Le virus est déjà soupçonné provoquer des malfromations graves chez les bébés. (Image prétexte, Eli Christman - Flickr Creative Commons) Un total de 583 nourrissons ont été diagnostiqués depuis octobre 2015 de microcéphalie, malformation congénitale qui pourrait être liée au virus Zika. Ce bilan alourdi a été annoncé par le ministère brésilien de la Santé, le 23 février 2016. (Image d'illustration - 23 février 2016) Le virus «est très compliqué, très tenace, très difficile», a rappelé la directrice générale de l'OMS, Margaret Chan (à g.), en visite au Brésil (ici, avec la présidente Dilma Rousseff, à droite). (Image 23 février 2016) Les autorités sanitaires américaines enquêtent sur 14 cas possibles de transmission du virus Zika par voie sexuelle chez des femmes dont certaines sont enceintes, ont-elle annoncé mardi 23 février. (Image - Carte des cas recensés aux Etats-Unis d'infections par le virus Zika, au 17 février 2016 - Center for control Desease and Prevention, USA) Des scientifiques autrichiens ont stérilisé des moustiques mâles pour qu'ils ne puissent plus féconder les femelles, porteuses du virus zika. (Samedi 20 février 2016) La Russie a enregistré lundi son premier cas de maladie due au virus Zika, a annoncé l'organisme chargé de la protection des consommateurs. (15 février 2016) Le chef du département des maladies transmissibles du Brésil, Claudio Maierovitch, fait part de sa grande inquiétude que les grandes villes comme Rio et Sao Paulo soient touchées par l'épidémie. (13 février 2016) Le Brésil utilise les grands moyens pour lutter contre le virus Zika. Le gouvernement anonce qu'il va déployer samedi quelque 220'000 militaires qui feront du porte-à-porte dans plus de trois millions de foyers pour aider la population. (11 février 2016) Le gouvernement brésilien a annoncé un troisième décès en 2015 d'une femme infectée par le virus Zika (Jeudi 11 février) La Chine a confirmé son premier cas de Zika, a rapporté mercredi l'agence de presse officielle Chine nouvelle. Le virus a été diagnostiqué sur un homme de 34 ans, originaire de Ganxian dans la province du Jiangxi, qui s'est récemment rendu en Amérique latine. (Mercredi 10 février) Alors que l'Amérique latine est mobilisée contre le moustique du Zika, Paris a décidé que les voyageurs français revenant d'une zone touchée par le virus devront attendre 28 jours après leur retour en France métropolitaine pour donner leur sang. C'est ce qu'a annoncé dimanche la ministre de la Santé, emboîtant le pas au Canada et au Royaume-Uni. (Dimanche 7 février 2016) Plus de 22'600 cas de Zika, dont 2824 femmes enceintes, ont été confirmés en Colombie, deuxième pays le plus touché par ce virus transmis par les moustiques, après le Brésil, selon le dernier bilan officiel publié samedi. (Samedi 6 février 2016) La Colombie annonce trois décès chez des patients ayant contracté le virus. (Vendredi 5 février 2016) Les autorités de santé américaines ont recommandé aux personnes de retour de pays où sévit le virus Zika d'utiliser des préservatifs ou de s'abstenir d'avoir des relations sexuelles (Vendredi 5 février 2016). Le Panama a annoncé le 4 février qu'il étudiait la possibilité d'introduire des moustiques mâles transgéniques pour lutter contre l'épidémie de virus zika. Testée à petite échelle en 2014, cette méthode s'avère efficace mais chère. Le virus Zika a été diagnostiqué pour la première fois en Europe. C'est une femme enceinte qui a voyagé en Colombie qui l'aurait «importé» à son retour en Espagne. (jeudi 4 février 2016) Le Canada a annoncé que les voyageurs ayant séjourné dans des pays où sévit le virus Zika devront attendre 21 jours avant de pouvoir donner leur sang. (3 février 2016) Des autorités sanitaires du Texas (USA) ont fait part mardi d'un cas de transmission du virus Zika par contact sexuel. Le patient a été infecté après avoir eu des relations avec une personne malade de retour d'un pays où le virus est présent, ont précisé les services de santé du comté de Dallas. (2 février 2016) A Bangkok aussi, on tente d'éradiquer le moustique responsable de la transmission du virus Zika. Le cas d'un homme a été détecté en Thaïlande. (Mardi 2 février 2016) L'OMS s'est réunie en urgence ce lundi 1er février. La rencontre vise à déterminer si l'épidémie du virus constitue «une urgence de santé publique de portée mondiale». Il y a peu encore, la forêt ougandaise Zika était une petite réserve connue des seuls ornithologues et scientifiques. Une pancarte délavée par le soleil et le temps interdit l'entrée de la zone. La zone de 12 hectares compte plus de soixante types de moustiques. La Colombie a annoncé que plus de 20'000 personnes étaient touchées par le virus Zika, dont plus de 2000 femmes enceintes. (Samedi 30 janvier 2016) Cette maladie est soupçonnée d'être à l'origine de 3 893 cas de microcéphalie constatés sur des nouveau-nés (crâne de taille anormalement petit ce qui nuit au développement intellectuel) rien qu'au Brésil. (29 janvier 2016) Quand un enfant naît au Brésil avec un périmètre crânien inférieur ou égal à 33 centimètres, il y a suspicion de microcéphalie.(29 janvier 2016) Zika provoque des symptômes grippaux bénins chez le patient atteint. Il est considéré actuellement comme le principal suspect, en cas de contamination d'une femme enceinte, de la hausse de cas de microcéphalie en Amérique du Sud. (29 janvier 2016) Le 28 janvier, le Honduras a annoncé avoir enregistré plus de 1'000 cas de Zika depuis décembre. (28 janvier 2016) En Amérique latine, le pays le plus touché par Zika est le Brésil, avec environ 1,5 million de cas établi fin janvier 2016, selon l'OMS. Les naissances d'enfants atteints de microcéphalie choquent l'opinion publique, mais le lien scientifique avec le virus Zika n'est pas encore établi. Aucun vaccin efficace n'existe à ce jour et ne sera prêt avant des années. L'Organisation mondiale de la santé estime que le virus se propage «de manière explosive» sur le continent américain, avec 3 à 4 millions de cas attendus cette année. Elle prévoit que le virus touche tous les pays du continent «sauf le Canada et le Chili» qui n'ont pas encore de moustique tigre sur leur sol. En janvier 2016, l'épidémie a conquis de nouveaux territoires et s'étend à 21 pays en Amérique du Sud. Des cas commencent à être relevés en Europe. Zika se transmet par les moustiques tigres. Le virus a en fait été identifié pour la première fois en 1947 dans la forêt Zika, en Ouganda, sur des singes. Les premiers cas d'hommes infectés remontent à 1952 en Ouganda et Tanzanie. Au troisième trimestre de 2015, dans l'État brésilien du Pernambuco, les médecins constatent une élévation forte et atypique du nombre de cas de microcéphalies chez les bébés. On soupçonne le virus Zika d'en être à l'origine. Le 27 janvier, les autorités brésiliennes rapportaient 4 180 cas suspects pour l'année 2015.

Sur ce sujet
Une faute?

Plus de 400 cas de microcéphalie ont été confirmés entre octobre 2015 et janvier 2016 au Brésil, confronté à une épidémie du virus Zika, et 3'670 autres cas suspects sont en cours d'examen, a annoncé mardi le ministère de la Santé.

Les autorités ont pu établir pour 17 malades une connexion avec le virus Zika, fortement soupçonné d'avoir un lien avec la microcéphalie, une malformation congénitale dont souffrent les enfants nés avec un cerveau anormalement petit.

Au 30 janvier, 4'783 cas suspects avaient été analysés, parmi lesquels 709 ont été écartés et 404 ont eu un diagnostic confirmé, une augmentation de 49,6% par rapport à la semaine dernière, précise le ministère dans un communiqué.

76 décès de nourrissons

Le nombre de cas suspects a lui progressé de 6,43% en une semaine. Par comparaison, seulement 147 cas de microcéphalie ont été diagnostiqués sur toute l'année 2014.

Par ailleurs, 76 décès de nourrissons ont été rapportés, dont 15 souffraient de microcéphalie ou d'une autre altération du système nerveux, et le virus Zika a été repéré dans le tissu foetal de cinq d'entre eux. Cinquante-six cas sont en cours d'analyse et cinq ont été écartés.

«Le ministère de la Santé enquête sur tous les cas de microcéphalie et d'autres altérations du système nerveux central rapportés par les Etats, ainsi que sur leur possible lien avec le virus Zika et d'autres maladies congénitales», indique le ministère.

Ressources financières

Chez un nouveau-né, tout périmètre crânien inférieur ou égal à 33 cm est considéré comme un possible cas de microcéphalie, ce qui est ensuite confirmé ou infirmé par des examens.

Depuis avril 2015, plus d'un million et demi de Brésiliens ont contracté le virus Zika, qui se propage de manière exponentielle en Amérique latine via le moustique Aedes aegypti, vecteur également de la dengue, de la fièvre jaune et du chikungunya.

La présidente Dilma Rousseff a assuré mardi que les «ressources financières ne manqueront pas» pour lutter contre les moustiques qui transmettent le Zika, à six mois des jeux Olympiques à Rio de Janeiro.

Urgence mondiale

Le gouvernement brésilien avait déjà annoncé la mobilisation de 220'000 militaires en février pour tenter d'endiguer la progression du virus en menant des opérations de fumigation, d'élimination des points d'eau stagnante, favorables au développement des moustiques, et de sensibilisation de la population.

L'Organisation mondiale de la Santé (OMS) a déclaré lundi que l'explosion des cas de malformations congénitales était fortement soupçonnée d'être causée par le virus Zika et constituait «une urgence de santé publique de portée mondiale».

(nxp/afp)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Anio Turtletaub le 03.02.2016 12:16 Report dénoncer ce commentaire

    Posons-nous les bonnes questions...

    Le Zika existe dans les pays en développement depuis très longtemps sans provoquer jusqu'ici de micro-ancéphalies chez les bb. Bientôt on nous avouera que tous ces cas récents de micro-céphalies au Brésil et ailleurs sont en fait en lien direct avec l'utilisation massive de fongicides et pesticides, atrazine entre autres, et commercialisés par vous savez qui, Syn...a. Et demandons-nous pourquoi elle se laisse acheter par les chinois. Elle doit sentir le vent tourner, les brevets arrivent à échéance, etc...

Les derniers commentaires

  • Anio Turtletaub le 03.02.2016 12:16 Report dénoncer ce commentaire

    Posons-nous les bonnes questions...

    Le Zika existe dans les pays en développement depuis très longtemps sans provoquer jusqu'ici de micro-ancéphalies chez les bb. Bientôt on nous avouera que tous ces cas récents de micro-céphalies au Brésil et ailleurs sont en fait en lien direct avec l'utilisation massive de fongicides et pesticides, atrazine entre autres, et commercialisés par vous savez qui, Syn...a. Et demandons-nous pourquoi elle se laisse acheter par les chinois. Elle doit sentir le vent tourner, les brevets arrivent à échéance, etc...