Attentat de Nice (F)

18 juillet 2016 07:56; Act: 18.07.2016 11:42 Print

La mère de Kayla fait aussi partie des victimes

Le corps de la maman de la petite Yverdonnoise de 6 ans – décédée dans l'attentat meurtrier de Nice jeudi dernier – a été identifié par les autorités françaises.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

Le Gouvernement vaudois a exprimé toute sa sympathie et a adressé ses condoléances à la famille de Kayla, dimanche. La fillette âgée de 6 ans est décédée la semaine dernière à Nice dans l'attentat sanglant qui a fait plus de 80 morts. Le père et les deux autres enfants, de 8 mois et 4 ans, sont, eux, hospitalisés en France, sains et saufs, mais choqués. Sa mère, Elizabeth, était jusqu'ici portée disparue.

Mais lundi, les autorités fédérales ont confirmé qu'elle avait elle aussi perdu la vie. La famille, d'origine brésilienne, était arrivée sur la Côte d'Azur le 9 juillet, rapporte «Le Matin». «D'habitude, ils choisissaient Alicante, en Espagne, raconte Carlos, frère d'Elizabeth, éboueur à Yverdon-les-Bains (VD). Ils ont beaucoup économisé pour louer cette maison de vacances.» Quelques jours plus tard, la mort terrassait la famille. Dès qu'ils ont eu connaissance du drame, les proches installés dans le canton de Vaud étaient terrorisés. D'autant qu'Elizabeth avait pour habitude de donner des nouvelles tous les jours. Les premiers témoignages venus de Nice leur ont glacé le sang: «Le papa a vu le camion écraser ma sœur et leur fille aînée», souffle Carlos. Au Brésil, le reste de la famille a pu obtenir des informations directement de la part de Sylvain, le papa. Il est dévasté, en état de choc», ont-ils indiqué aux médias locaux.

Dans la communauté brésilienne d'Yverdon-les-Bains, c'est le choc. «Quand nos enfants partent à Rio, on se dit qu'il peut leur arriver quelque chose, mais quand ils partent à Nice, on ne s'attend qu'à des souvenirs de vacances», lance à nos confrères Cassia, gérante du Bar Brasil et amie de la famille.

(ofu/frb)