Etats-Unis

13 février 2018 23:19; Act: 13.02.2018 23:19 Print

Attentat de Manhattan: perpétuité pour l'auteur

L'homme qui avait planté deux bombes artisanales dans le quartier de Chelsea en 2016 a été condamné à la perpétuité mardi.

Voir le diaporama en grand »
Ahmad Rahimi, l'Américain d'origine afghane inspiré par Ben Laden et jugé coupable d'attentats à la bombe en septembre 2016 à Manhattan, a été condamné à la prison à perpétuité. (Mardi 13 février 2018) Pendant la brève audience par vidéoconférence, le suspect des attentats à la bombe a répondu d'une voix faible aux questions de la juge depuis son lit d'hôpital. Et il a plaidé non coupable. (13 octobre 2016) Ahmad Khan R. devrait comparaître devant un tribunal d'Etat du New Jersey via vidéoconférence depuis l'hôpital où il est soigné. (12 octobre 2016) Selon le FBI, l'homme qui aurait fait exploser la bombe il y a dix jours aurait agi seul. (Mardi 27 septembre 2016) On aperçoit le suspect des attaques, sur une civière. Il a été blessé lundi lors d'un échange de coups de feu, pendant son arrestation. (19 septembre 2016) Une capture d'écran d'une vidéo de surveillance montrant le suspect recherché par les forces de l'ordre. (19 septembre 2016) La police de New York a lancé un avis de recherche contre un homme de 28 ans, Ahmad Khan Rahami (Lundi 19 septembre 2016). Cinq personnes ont été interpellées dimanche soir en lien avec l'attaque qui a frappé le quartier de Chelsea. (Lundi 19 septembre 2016). L'explosion est d'origine «intentionnelle». On dénombre 29 blessés. (Dimanche 18 septembre 2016). Des pompiers se trouvent près du site de l'explosion dans le quartier de Chelsea à Manhattan. (Dimanche 18 septembre 2016). L'explosion est d'origine «intentionnelle». (Dimanche 18 septembre 2016). La déflagration a retenti vers 20h30 locales sur la 23e rue dans le quartier de Chelsea. (Dimanche 18 septembre 2016). Des pompiers new-yorkais se trouvent près du site d'une explosion dans le quartier de Chelsea à Manhattan. (Dimanche 18 septembre 2016). Le quartier de Chelsea est connu pour ses nombreux bars et restaurants très fréquentés (Dimanche 18 septembre 2016). Des policiers enquêtent sur le site de l'explosion, près de l'église St. Vincent de Paul. (Dimanche 18 septembre 2016). Une trentaine de personnes ont été blessées, dont une grièvement. (Dimanche 18 septembre 2016). Un policier accompagne un chien dressé pour repérer les explosifs (Dimanche 18 septembre 2016). L'explosion est survenue presqu'une semaine jour pour jour après les commémorations du du 11-Septembre (Dimanche 18 septembre 2016). Plus tôt dans la journée, un petite bombe artisanale avait explosé dans le New Jersey, Etat voisin de New York. (Dimanche 18 septembre 2016).

Une faute?

Ahmad Rahimi, l'Américain d'origine afghane inspiré par Ben Laden et jugé coupable d'attentats à la bombe en septembre 2016 à Manhattan, a été condamné mardi à la prison à perpétuité. Il avait blessé 31 personnes.

«Il n'y a rien qui puisse justifier autre chose qu'une peine de prison à vie», a déclaré le juge fédéral Richard Berman à l'issue d'une audience de plus de trois heures. L'enquête avait établi qu'il avait planté deux bombes artisanales le 17 septembre 2016 dans le quartier très fréquenté de Chelsea, au coeur de Manhattan.

L'une d'elles n'avait pas explosé. Mais l'autre, placée dans une poubelle de la 23e rue, avait blessé 31 personnes, semant la panique dans la première ville américaine par une belle soirée de fin d'été. C'était le premier attentat à New York depuis les attentats du 11 septembre 2001.

«Dangereux et hostile»

Ahmad Rahimi, 30 ans, arrivé aux Etats-Unis en 1995 avec sa famille et naturalisé américain en 2011, a pris la parole lors de l'audience mardi. Il a affirmé s'être radicalisé après avoir subi des «discriminations» du seul fait qu'il s'habillait en musulman pratiquant et subissait notamment des interpellations lors de voyages en avion.

Mais le juge Berman a fait peu de cas de ses explications: «il n'y a aucune comparaison entre les récriminations que vous pouvez avoir et les actes que vous avez commis», a-t-il déclaré. «La conclusion incontournable est que vous restez extrêmement dangereux (...) et hostile», a ajouté le juge.

Un jury populaire avait jugé mi-octobre, à l'issue d'un procès de deux semaines, Ahmad Rahimi, coupable de huit chefs d'accusation, dont utilisation d'une arme de destruction massive et placement d'une bombe dans un lieu public.

(nxp/ats)