Argentine

29 janvier 2013 18:47; Act: 29.01.2013 19:01 Print

Bébé éprouvette après une greffe du coeur

Une femme de 39 ans, greffée du coeur, a accouché d'un bébé conçu in vitro. Cette prouesse médicale constitue une première en Argentine.

Voir le diaporama en grand »

Une faute?

La naissance en Argentine d'un bébé conçu in vitro par une femme qui avait fait l'objet d'une greffe du cœur constitue une première et suscite des espoirs pour des cas similaires à travers le monde, a déclaré à l'AFP le chef de l'unité d'accouchements à haut risque de la clinique Cemic à Buenos Aires.

«Ce cas d'une femme qui a fait l'objet d'une greffe et a pu accoucher grâce à un traitement in vitro est sans précédent au monde», a dit le Dr Gustavo Leguizamon, du Centre d’enseignement médical et recherches cliniques (Cemic).

Treize ans après la greffe

Juliana Finondo, 39 ans, a fait l'objet d'une greffe du cœur il y a 13 ans et a accouché le 15 janvier d'une petite Emilia, conçue in vitro. Pour le Dr Sergio Papier, l'un des responsables du Centre d'études en gynécologie et reproduction (Cegyr), qui n'a pas participé à cette intervention, «c'est une première qu'une personne ayant fait l'objet d'une greffe du cœur puisse achever avec succès un traitement in vitro».

Les médicaments que doivent prendre ces personnes afin de faciliter l'accueil de l'organe greffé empêchent en effet le développement de nouvelles cellules et parmi elles celles nécessaires lorsqu'on tombe enceinte.

Le facteur chance

Juliana Finondo a dû subir de multiples examens pour s'assurer qu'il n'y avait aucun risque de rejet de son cœur. «La chance y a été aussi pour beaucoup», a dit à l'AFP son cardiologue, Sergio Perrone, chef de l'unité de greffes du poumon et du cœur de la clinique privée Sanatorio de la Trinidad Mitre.

«Dès la première tentative elle est tombée enceinte et, après des contrôles strictes tous les quinze jours, Emilia est née le 15 janvier», a-t-il ajouté.

«Je n'ai jamais eu peur: je suis sans doute quelqu'un d'optimiste, j'ai fait confiance», a dit Juliana Finondo, une graphiste qui vit à Buenos Aires.

Les spécialistes espèrent que ce cas se traduira par une nouvelle augmentation du don d'organes. Il y a eu en 2012 en Argentine 1.458 greffes grâce à 630 donateurs, soit 15,7 donateurs pour chaque million d'habitants. Mais il y a encore 7.290 patients en liste d'attente, selon les statistiques de l'Institut national de coordination des greffes (INCUCAI).

(afp)

Immobiliers

powered by

Trouvez des immobiliers

NPA
Loyer à
Pièces à

Trouver des locataires? Passer une annonce maintenant sur homegate.ch