Etats-Unis

10 janvier 2018 20:50; Act: 11.01.2018 04:34 Print

Coulées de boue: le bilan monte à 17 morts

De fortes pluies pendant deux jours d'affilée dans le sud de la Californie ont entraîné des glissements de terrain importants.

Voir le diaporama en grand »
Les coulées de boue ont fait une 19e victime, ont annoncé samedi les autorités. Une jeune femme de 25 ans a été retrouvée morte dans la journée. Cinq personnes sont toujours portées disparues. (Image d'archive - 10 janvier 2017) Les autorités ont annoncé vendredi 12 janvier le décès d'une 18eme victime, après les coulées de boues meurtrières de mardi. Cinq personnes étaient alors encore recherchées. (Image - Montecito, vendredi 12 janvier 2018). Quarante-trois personnes manquaient toujours à l'appel après les coulées de boue ayant fait au moins dix-sept morts dans le sud de la Californie, détruisant de nombreuses maisons et coupant de cruciaux axes routiers. (Jeudi 11 janvier 2018) Les pompiers luttent contre les inondations et les coulées de boue à Sun Valley. (Mardi 9 janvier 2018) Un camion coincé dans la boue sur l'autoroute 101 à Montecito. (Mardi 9 janvier 2018) Le soleil se couche sur l'autoroute 101 inondée par la rivière Montecito. (Mardi 9 janvier 2018) L'autoroute 101 inondée par la rivière Montecito. (Mardi 9 janvier 2018) Des voitures emportées par les coulées de boue au parking d'un hôtel de Montecito. (Mardi 9 janvier 2018) Une femme évacuée par hélicoptère au niveau de la rivière Santa Ana. (Mardi 9 janvier 2018) L'autoroute 101 inondée par la rivière Montecito. (Mardi 9 janvier 2018) Des secouristes cherchent des survivants dans une voiture à Montecito. (Mardi 9 janvier 2018) Un énorme rocher sur la route après les coulées de boue à Montecito. (Mardi 9 janvier 2018) Des voitures coincées dans les flots à Carpenteria. (Mardi 9 janvier 2018) Le travail de déblaiement a commencé à Montecito. (Mardi 9 janvier 2018) Une rue encombrée par les débris à Montecito. (Mardi 9 janvier 2018) Un cycliste passe près de l'autoroute 101 inondée à Montecito. (Mardi 9 janvier 2018) Un habitant de Montecito marche au milieu des débris. (Mardi 9 janvier 2018) Un automobiliste s'arrête pour photographier les débris à Montecito. (Mardi 9 janvier 2018) Un véhicule d'urgence se fraie un chemin sur l'autoroute 101. (Mardi 9 janvier 2018) Des bulldozers tentent de débarrasser l'autoroute 101 des débris. (Mardi 9 janvier 2018) Des bulldozers tentent de débarrasser l'autoroute 101 des débris. (Mardi 9 janvier 2018) Une voiture embourbée à Montecito. (Mardi 9 janvier 2018) Des bulldozers tentent de débarrasser l'autoroute 101 des débris. (Mardi 9 janvier 2018) Une voiture coincée dans une coulée de boue à Montecito. (Mardi 9 janvier 2018)

Une faute?

Dix-sept morts, des dizaines de disparus et de centaines de maisons détruites ou abimées - dont celle de la grande prêtresse des médias américains Oprah Winfrey: les coulées de boue dévastaient la région de Santa Barbara mercredi un mois après des incendies rageurs.

Dans cette région, d'ordinaire l'une des plus bucoliques et majestueuses de Californie, les pluies torrentielles de lundi et mardi, les premières depuis dix mois, se sont transformées en véritables calamités.

Sans végétation pour retenir la terre, celle-ci s'est affaissée sur des centaines de mètres tandis que les rivières montaient jusqu'à plusieurs mètres, charriant boue et rochers et détruisant tout sur son passage.

Paysage de désolation

«Nous sommes tristes d'annoncer que le bilan des victimes est monté à 17 personnes», a déclaré Bill Brown, le shérif du comté de Santa Barbara lors d'une conférence de presse, ajoutant que d'autres personnes étaient encore en train «d'agoniser» dans l'attente de nouvelles de leurs proches: treize personnes étaient encore portées disparues.

M. Brown a décrit des opérations de secours «massives» avec plus de 500 personnes mobilisées, et a qualifié de «stupéfiantes l'étendue et l'ampleur de la dévastation». Les pompiers du comté de Santa Barbara ont dit avoir secouru une adolescente de 14 ans qui était coincée depuis des heures dans une maison effondrée de Montecito. «Nous réalisons que ce sera une route longue et difficile pour nous et notre communauté», a encore déclaré le shérif Brown. Le comté a également confirmé 28 blessés. Quelque 30'000 personnes faisaient l'objet d'évacuations obligatoires ou conseillées.

Mercredi, Montecito, bourgade cossue voisine de Santa Barbara au bord du Pacifique, à deux heures au nord de Los Angeles, était transformée en paysage de désolation. Les rues et routes étaient envahies de boue ou coupées par des rocs ou des voitures écrasées par les arbres déracinés. Des rochers avaient pris la place de maisons en ruines sur le trajet des torrents de boue. Et quelques mètres plus loin, d'autres habitations avaient été totalement épargnées.

A travers la petite ville prisée des célébrités, des ouvriers s'affairaient pour dégager les rues et réparer les câbles électriques qui pendaient, certains pylônes gisant sur le sol.

La maison d'Oprah Winfrey à Montecito a été touchée par le désastre. La présentatrice, actrice et productrice superstar a posté sur Instagram des vidéos de son jardin rempli d'une boue dans laquelle elle s'enfonçait jusqu'à mi-mollet, et jonché de débris. «Ici il y avait la clôture du voisin, elle a été emportée», remarque-t-elle.

La vedette - dont le discours aux Golden Globes dimanche a déclenché un mouvement en faveur de son hypothétique candidature à la présidentielle de 2020 - a également mis en ligne une vidéo d'un feu brûlant à côté de chez elle à cause d'une fuite de gaz, et montrant des hélicoptères survolant la zone.

«J'ai vécu ici toute ma vie je n'ai jamais rien vu de pareil», a par ailleurs raconté à l'AFP Melissa Ausanka-Crues, infirmière de 29 ans. «Nous avons eu de la chance, nous étions seulement sous ordre d'évacuation volontaire et avons décidé de rester à cause de tous les animaux que nous avons ici, on venait de rentrer de l'évacuation à cause de l'incendie» Thomas raconte-t-elle. «On habite à 750 mètres d'ici et il n'y a rien eu», conclut-elle.

Gala, qui refuse de donner son nom de famille, vient quant à elle de retrouver l'électricité chez elle et est choquée de ce qu'elle découvre en rallumant la télévision et internet: «je ne savais pas ce qui se passait (...) à deux pâtés de maison. Ils auraient dû rendre les évacuations obligatoires».

D'après Amber Anderson, porte-parole des pompiers de Santa Barbara citée dans la presse locale, environ 100 maisons ont été détruites et 300 ont été endommagées par les coulées de boue.

Des portions d'autoroutes étaient fermées pour encore plusieurs jours, les rues de Montecito étaient emplies de boue. Le trafic ferroviaire aussi était perturbé à cause de voies recouvertes de terre.

Champ de bataille

«On dirait un champ de bataille de la première guerre mondiale», a commenté le shérif de Santa Barbara Bill Brown, cité dans le Los Angeles Times. «Nous essayons d'identifier les personnes qui pourraient être coincées et isolées dans des zones où nous n'avons pas pu accéder complètement», a-t-il ajouté sur la chaîne CBS.

Selon le National Weather Service, les chutes de pluie ont atteint 13 centimètres dans le comté de Ventura, qui avait été lui aussi fortement touché par le Thomas Fire le mois dernier.

Dans les environs de Los Angeles, un ordre d'évacuation a été émis pour une partie de la ville de Burbank, où se trouvent les studios Disney. Ces deux derniers jours, la pluie et la boue ont traîné des voitures hors des allées où elles étaient garées, les faisant descendre sur les routes.

«Il y a beaucoup de maisons, peut-être 40 à 45, affectées et quelques-unes endommagées» a déclaré le chef de bataillon des pompiers de Burbank John Owings à la chaîne locale KCAL9. A l'aéroport de Los Angeles, les inondations ont entraîné la fermeture de la zone des douanes au terminal 2.

(nxp/afp)