Croatie

23 janvier 2013 21:38; Act: 23.01.2013 21:46 Print

Dédommagement pour des orphelins de guerre

Un tribunal croate a ordonné mercredi à l’État de verser 85'000 francs à titre de dédommagements aux enfants d'un couple serbe, exécuté au cours d'une opération militaire qui a mis fin à la fin de la guerre croate d'indépendance (1991-95).

Sur ce sujet
Une faute?

Cette décision intervient deux mois après l'acquittement par la justice internationale des généraux croates Ante Gotovina et Mladen Markac, qui avaient été inculpés de crimes de guerre, pour des actes commis contre des Serbes pendant qu'ils commandaient cette même opération.

Radivoje et Marija Beric ont été tués le 28 septembre 1995 dans le village de Varivode (centre) lorsque des militaires croates ont massacré au total neuf civils serbes dans ce village au cours de l'opération «Tempête» réalisée les forces croates dirigées par Ante Gotovina et Mladen Markac.

Leurs trois enfants ont intenté une action civile devant un tribunal croate pour réclamer des dédommagements.

Une première

«C'est la première fois que la Croatie reconnaît, dans une affaire civile, sa responsabilité pour les crimes commis pendant l'opération Tempête », a déclaré à la presse Eugen Jakovcic, un responsable de l'ONG Documenta, qui surveille les procès pour crimes de guerre devant la justice locale.

Il a précisé que personne n'avait encore été condamné jusque-là par la justice croate pour des crimes commis pendant et après cette opération. Deux autres procès sont en cours.

L'opération «Tempête» avait pratiquement mis fin à la guerre en Croatie, mais elle avait été suivie de crimes de guerre commis contre des Serbes.

Inculpés par le Tribunal pénal international pour l'ex-Yougoslavie (TPIY) de crimes de guerre commis au cours de cette opération, les généraux Gotovina et Markac ont été acquittés en novembre par cette instance dans un procès en appel. Ces verdicts avaient provoqué une vague de condamnations en Serbie.

Lourdes peines en première instance

En première instance, les deux généraux croates avaient été condamnés à 24 ans et 18 ans de prison respectivement pour le meurtre de 324 Serbes -civils et soldats ayant déposé les armes- ainsi que pour le déplacement forcé de 90'000 Serbes pendant et après l'opération «Tempête».

La proclamation en 1991 par la Croatie de son indépendance de la Yougoslavie a été suivie d'une guerre entre les forces de Zagreb et les sécessionnistes serbes soutenus par Belgrade. Ce conflit a fait environ 20'000 morts.

(afp)

Immobiliers

powered by

Trouvez des immobiliers

NPA
Loyer à
Pièces à

Trouver des locataires? Passer une annonce maintenant sur homegate.ch