Affaire russe

06 octobre 2017 04:02; Act: 06.10.2017 07:02 Print

Des enquêteurs ont rencontré un ex-espion

Des enquêteurs américains ont rencontré l'ex-espion à l'origine du rapport sur les contacts entre l'équipe de campagne de Trump et la Russie.

storybild

Robert Mueller, le procureur spécial sur l'affaire russe. (Archive) (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

Des enquêteurs américains ont rencontré Christopher Steele, l'ancien espion britannique à l'origine du rapport faisant état de contacts répétés entre l'équipe de campagne de Donald Trump et la Russie, a annoncé jeudi la chaîne de télévision CNN.

Les enquêteurs du procureur spécial Robert Mueller, chargé d'enquêter sur les actions de la Russie pendant la dernière campagne présidentielle, ont rencontré l'été dernier Christopher Steele, assure la chaîne, qui cite deux sources proches du dossier.

«CNN a appris que le FBI et la communauté du renseignement américain avaient l'année dernière pris le dossier Steele plus au sérieux que ce que les agences ont reconnu publiquement», souligne la chaîne sur son site internet.

«Fake news»

Le Wall Street Journal avait identifié l'ancien officier du MI6 Christopher Steele comme étant l'auteur du rapport de 35 pages que Donald Trump a qualifié de «fake news».

Ce rapport controversé fait état de nombreuses allégations compromettantes pour Donald Trump, notamment l'existence d'une vidéo à caractère sexuel impliquant des prostituées ou des échanges d'informations pendant près d'une décennie avec le Kremlin.

Richard Burr, le président républicain de la commission du Renseignement du Sénat, l'une des trois commissions enquêtant sur cette affaire depuis le début de l'année, a assuré mercredi que Moscou avait réussi à semer "le chaos à tous les niveaux de l'élection présidentielle de 2016.

(nxp/afp)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Colin Jab le 06.10.2017 07:32 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Restons sur nos gardes

    Allegations sur allegations... Peut-être qu'un jour on aura des preuves, comme pour l'attaque chimique en Syrie.

  • Trump le 06.10.2017 08:41 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    nombreuses

    allegations ... donc pas de preuves !

  • Christian le 06.10.2017 17:34 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    chasse aux sorcières ...

    Dire que le FBI avait tout ce qu'il faut pour mettre Hillary en taule pour longtemps mais a bouclé le dossier et s'est applati ... et qu'après presqu'un d'enquête il n'a toujours aucune preuve sur cette "affaire Russe", mais on en entend parler tous les jours et l'enquête continue avec le fol espoir des démocrates d'éjecter Trump. Qui ose encore parler d'une justice impartiale ???

Les derniers commentaires

  • Christian le 06.10.2017 17:34 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    chasse aux sorcières ...

    Dire que le FBI avait tout ce qu'il faut pour mettre Hillary en taule pour longtemps mais a bouclé le dossier et s'est applati ... et qu'après presqu'un d'enquête il n'a toujours aucune preuve sur cette "affaire Russe", mais on en entend parler tous les jours et l'enquête continue avec le fol espoir des démocrates d'éjecter Trump. Qui ose encore parler d'une justice impartiale ???

  • Trump le 06.10.2017 08:41 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    nombreuses

    allegations ... donc pas de preuves !

  • Colin Jab le 06.10.2017 07:32 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Restons sur nos gardes

    Allegations sur allegations... Peut-être qu'un jour on aura des preuves, comme pour l'attaque chimique en Syrie.