Floride

15 février 2018 07:49; Act: 15.02.2018 08:57 Print

Fusillade dans une école: «Juste le mal à l'état pur»

Un ancien élève de 19 ans a ouvert le feu dans un lycée, mercredi en Floride, faisant 17 morts. Il a été interpellé.

Sur ce sujet
Une faute?

Elus et policiers n'avaient que des prières et aucune explication à offrir mercredi soir aux proches des 17 personnes abattues de rafales de fusil d'assaut par un jeune homme de 19 ans dans un lycée de Floride.

«C'est juste le mal à l'état pur», a lâché le gouverneur de Floride, Rick Scott, lors d'un point de presse à Parkland, en guise de maigre explication pour ce qui est l'une des pires tueries aux Etats-Unis depuis un quart de siècle. Le shérif local a fait aveu d'impuissance. «Si quelqu'un veut vraiment commettre un carnage, il n'y a pas grand chose que l'on puisse ou que les forces de l'ordre puissent faire», a déclaré Scott Israel.



Nikolas Cruz --identifié précédemment par la police comme Nikolaus Cruz-- a choisi la Saint-Valentin, la fête de l'amour, pour se rendre à Marjory Stoneman Douglas, son ancien lycée d'où il avait été expulsé, et ouvrir le feu avec un de ces fusils d'assaut AR-15 semi-automatiques, si répandus aux Etats-Unis.

Des images, filmées à l'intérieur d'une salle de classe pendant l'assaut sanglant probablement par un élève, donne une petite idée de la terreur qui s'est emparée de ce complexe scolaire qui compte près de 3000 élèves. On y entend des coups de feu à cadence très rapprochée, caractéristiques d'un semi-automatique et on y voit des élèves prostrés sous leur bureau ou allongés en silence, tandis que des hurlements s'élèvent plus loin.

En milieu de soirée, les autorités n'avaient toujours pas réussi à identifier 5 des 12 victimes, parmi lesquelles se trouvaient aussi bien des élèves que des enseignants. Quatorze des blessés ont été hospitalisés, parmi lesquels deux sont décédés des suites de leurs blessures. Parmi eux, un entraîneur de football.

Signes avant-coureurs

La police n'a pour l'heure livré aucun motif, mais le portrait encore très en pointillés laissait poindre un adolescent à problèmes amateurs d'armes. «Il y a eu des problèmes quand il a menacé des étudiants l'année dernière et je pense qu'on lui a dit de quitter le campus», a déclaré au quotidien Miami Herald Jim Gard, un professeur de mathématiques qui avait eu l'élève dans sa classe.

Selon un lycéen, Nicholas Cokes, Cruz était un «solitaire» qui avait quitté l'établissement il y a quelques mois pour emménager dans le nord de l'Etat après la mort de sa mère. Il aurait également fait une préparation militaire, selon des sources au Pentagone qui n'ont pas donné de détails. Un autre lycéen a souligné que le tireur connaissait parfaitement les lieux et les procédures de sécurité, mises en place dans toutes les écoles aux Etats-Unis, qui simulent régulièrement une intrusion armée pour préparer leurs élèves.

Nikolas Cruz avait posté sur les réseaux sociaux des messages «très alarmants», a souligné le shérif et des images sur Instagram présentées par plusieurs médias comme le compte du tireur --avant qu'il ne soit désactivé-- montraient un homme au visage masqué coiffé d'une casquette ou d'un bonnet de l'armée de terre avec des couteaux ou encore l'image d'un fusil à pompe.

«Nous n'avons reçu aucun avertissement, aucune indication», a pourtant précisé Robert Runcie, le proviseur du lycée. «A notre connaissance, aucune menace n'avait été proférée». Quand au shérif il a répété à de multiples reprises que c'était la responsabilité de tous «de signaler des choses inhabituelles».

Cachés dans les placards

Des témoins, dont plusieurs arboraient des coeurs et autres décorations de la Saint-Valentin --qu'enseignants et élèves célèbrent traditionnellement ensemble et avec beaucoup de ferveur dans les écoles américaines--, ont rapporté s'être cachés jusque dans les placards lorsque les coups de feu ont retenti peu avant la fin des cours, à 14H30.

«C'était la fin de la journée scolaire et l'alarme incendie s'est déclenchée. Nous avons commencé à évacuer. On pensait que c'était un exercice et après avoir fait 15, 20 pas hors de la classe on était à terre, et on se cachait dans le placard», a raconté une enseignante, Melissa Falkowski, sur CNN. Une élève, Peri Harris, a elle raconté à la chaîne CBS Miami que «toute sa classe» avait trouvé refuge dans «un tout petit placard».

Déjà 18 fusillades

«Aucun enfant, enseignant ou quiconque, ne devrait jamais se sentir en danger dans une école américaine», a tweeté le président Donald Trump dans l'après-midi.

Le drame survenu mercredi est le dernier d'une longue série de fusillades ayant ensanglanté l'Amérique ces dernières années. A Las Vegas en octobre 2017, 58 personnes ont péri sous les balles d'un seul tireur et 49 personnes avaient été abattues dans un club gay d'Orlando en 2016.

Et les fusillades sont particulièrement récurrentes dans les écoles américaines: il y en a déjà eu 18 en 2018 en comptant celle du lycée Marjory Stoneman Douglas. «Il s'agit de la 291e fusillade en milieu scolaire depuis le début de 2013», souligne Shannon Watts, fondatrice de «Moms Demand Action For Gun Sense In America», une organisation qui lutte contre la prolifération des armes à feu.

(nxp/ats/afp)

Les commentaires les plus populaires

  • w8 le 15.02.2018 08:14 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Tragédie

    Eh bien, ce jeune garçon est responsable de cette fusillade, mais ce pays lest encore plus pour tolérer lusage des armes à feu. Ils veulent se sentir en sécurité, mais posséder une arme nest pas synonyme de sécurité, surtout si la personne en elle-même pourrait représenter un danger. Je les encourages vivement à revoir leurs lois sur le port darmes, afin déviter ce genre de drame, qui dailleurs nest pas « rare »... Sincères condoléances.

  • Kat le 15.02.2018 08:15 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Est-ce vraiment nécessaire?!

    Pourquoi partager des vidéos aussi atroces, la nouvelle en elle même est asser choquante - aucune valeur ajoutée

  • Esteban Lepre le 15.02.2018 08:05 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    faudrait pas arrêter le port d'arme???

    pauvres lycéens, pauvres parents qui n'ont rien demandé. À mort à celui qui a fait ça!

Les derniers commentaires

  • Becca le 16.02.2018 12:49 Report dénoncer ce commentaire

    Plusieurs soucis

    Y'a pas que la lois sur les armes qui faut changer dans ce pays. Certe ils devrait verifier l'age, le casier judiciaire et mental de la personne avant de vendre. Mais apres avoir vu le reportage sur le traffic des adoptions aux USA c est normal que les enfants sont fou. Car autoriser de revendre un enfant sur le net et de faire des mises aux encheres c est sur que le systeme ricain a un soucis.

  • Trump le 15.02.2018 17:51 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    ceux qui sont

    mis de côté mal encadré et simplement exclu par facilité peuvent potentiellement devenir des bombes tout le monde sait que les enfants peuvent être très méchant entre eux comme ceux qui se suicide car leur camarades ont posté des photo très gênante d'eux sur Facebook etc ceux la se suicide mais il pourrait tout autant explosé comme celui là chaque école devrait avoir un psychologue à la recherche d éventuel éleve qui sont rejeté par les autres pour désamorcer les tension et inculqué des valeur de fraternité à tous les éleve etc ...

    • md le 16.02.2018 11:35 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Trump

      J'hallucine, toi tu fais la morale et tu joue à l intello sous le nom de trump... Hahaha mdr et pourquoi tu vas pas vivre là bas chez ton Dieu tout puissant Trump, celui que tu pries tout les jours avant de manger et de te coucher, c est juste une question ????

  • Code-RNO le 15.02.2018 16:21 Report dénoncer ce commentaire

    Les armes à feu aux USA

    si Jean BFM a envi de vous dire à quel point il est contre les flingues,il se tournera le plus souvent vers les USA. déjà là-bas chaque état a ses propres lois et cultures et justement les taux de criminalité les plus élevés sont bien souvent dans les états les moins armés. mais en jouant avec les mots et les chiffres et en profitant du fait que personne n'ira vérifier,les médias peuvent vraiment vous prendre pour des billes et ça marche très bien car c'est justement l'inverse. les pays où les civils sont les mieux armés "légalement" ont toujours les taux de criminalité les plus bas. les USA n'ont pas un problème avec les armes à feu,ils ont un problème de culture de la violence.

    • hi han le 15.02.2018 19:10 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Code-RNO

      Pas besoin d'autant de mots pour dire des âneries.

    • Aldo le 15.02.2018 20:22 Report dénoncer ce commentaire

      @hi han

      Quelle éloquence! vous êtes un Bobo fils à papa étudiant en Arts plastiques c'est ça?

    • C. Cela le 16.02.2018 09:59 Report dénoncer ce commentaire

      @Code-RNO

      Les USA on un RÉEL problèmes avec les armes à feu oui vous plaisantez j'espère ?! Chaque jours, combien meurent en jouant aux cow-boy et en réglant leur comptes dans les quartiers avec leurs armes ?! Il vous faut vraiment vous pencher sur le sujet, visionner des reportages ! Tout ce bla bla pour ne rien dire d'intelligent mon dieu

    • MDRR le 16.02.2018 12:01 Report dénoncer ce commentaire

      @Aldo

      @Aldo Rigolo ceux qui découvrent de nouvelles expressions telle que bobo fils à papa entre autres et qui les utilisent à tout va fièrement mdr

  • Jean Paix le 15.02.2018 15:13 Report dénoncer ce commentaire

    D'une tristesse...

    Va falloir comprendre que les fusillades tuent plus que les attentats terroristes. Arrêtez d'enfumer la population US sur les risques terroristes alors qu'en vrai, ils vont se faire abattre par un type qui a acheter son arme à Walmart (la Migros US...) Mais voilà, les parties de DROITES et populismes avec leur racisme primaire, pointe l'étranger comme la ménace. Sont pro-armes etc... etc... Un bel exemple d'enfumage de la population. Tellement plus simple d'haïr son voisin que d'utiliser ses synapses.... Triste

    • Trump le 15.02.2018 18:03 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Jean Paix

      en Suisse y a presque proportionnellement autant d'armes en circulation que au USA et on a pas se genre de choses le problème est ailleurs et il est éducationnel et pédagogique les cas à problème doivent être beaucoup plus encadré ainsi que les élèves en groupe qui passe leur temps à se moquer et rabaisser certain de leur camarades... y ceux qui se suicide à cause de ça se qui est tout autant tragique ...

    • Jean Paul le 15.02.2018 19:13 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Trump

      Désinformation complète. La plupart des personnes qui ont une arme en Suisse s'en passeraient volontier.

    • Trump le 15.02.2018 20:33 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Jean Paul

      normal en Suisse les balles coûtent plus cher que d'aller porté plainte le choix est vite fait ... une réponse à la hauteur de ton niveau !

    • Anti Trump le 15.02.2018 23:32 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Trump

      Ce Trump à larbalète est vraiment grave et ça fait un moment que je le vois débiter des stupidités dans différents forums et le plus grave cest ce symbole suisse quil accole au nom de ce prestidigitateur. En temps que suisse je suis à des années lumières du satrape de Washington.

  • Jim Crowd le 15.02.2018 14:24 Report dénoncer ce commentaire

    NRA

    Cruz a exercé un droit garanti par la constitution des Etats-Unis Amérique.