Etats-Unis

12 octobre 2017 18:14; Act: 12.10.2017 18:17 Print

Donald Trump met Porto Rico sur la sellette

Le président américain a prévenu que l'aide fédérale ne sera pas éternelle pour l'île frappée par l'ouragan Maria.

Voir le diaporama en grand »
Le président des Etats-Unis Donald Trump a attribué jeudi à son administration la note maximale pour sa réponse à l'ouragan qui a dévasté Porto Rico, territoire américain qui reste privé d'électricité à 80%. (Jeudi 19 octobre 2017) Le président américain Donald Trump n'a pas hésité jeudi à mettre sur la sellette Porto-Rico, qui a du mal à se relever des destructions provoquées par l'ouragan Maria. Il a affirmé que l'aide fédérale ne sera pas «éternelle». (Jeudi 12 octobre 2017) Le bilan de l'ouragan Maria s'est aggravé à 44 morts à Porto Rico, dont la majeure partie est toujours privée d'électricité. (Mercredi 11 octobre 2017) L'assureur américain AIG a annoncé lundi 9 octobre que les ouragans Harvey, Irma et Maria qui ont affecté le Texas, la Floride, Porto Rico et les Caraïbes allaient lui coûter jusqu'à 2 milliards de dollars après impôts. Il s'agit principalement d'indemnisations. Le président veut demander le déblocage de 29 milliards de dollars au titre de l'aide d'urgence et pour effacer une partie de la dette de Porto Rico. (Mercredi 4 octobre 2017) Donald Trump s'est rendu ce mardi à Porto Rico pour constater les dégâts que l'ouragan Maria a fait sur l'île. (3 octobre 2017) Donald Trump a annoncé une levée temporaire de restrictions qui permettra d'accélérer l'acheminement de l'aide vers Porto Rico. (Jeudi 28 septembre 2017) Le président américain Donald Trump a annoncé qu'il se rendrait le 3 octobre à Porto Rico, pour couper court aux critiques sur la lenteur de l'aide apportée par l'administration à ce territoire américain dévasté par l'ouragan Maria. (Mardi 26 septembre 2017) Le bilan de l'ouragan Maria s'est alourdi dans les Caraïbes avec au moins 13 morts à Porto Rico, où un barrage a cédé sous l'effet de pluies diluviennes. (Vendredi 22 septembre 2017) «Porto Rico est absolument anéanti», a pour sa part déclaré le président américain Donald Trump. (Jeudi 21 septembre 2017) Un champ complètement inondé à Porto Rico. (Jeudi 21 septembre 2017) La Dominique a été dévastée par l'ouragan Maria. Jeudi, le Premier ministre a annoncé le décès d'au moins 15 personnes sur la petite île de 72'000 âmes. (Jeudi 21 septembre 2017) L'ouragan Maria a laissé derrière lui mercredi d'innombrables toitures arrachées à Porto Rico. De nombreux immeubles sont détruits et sous l'eau, obligeant des dizaines de milliers de personnes à se presser dans les refuges. (21 septembre 2017) Porto Rico était totalement privé d'électricité mercredi. Le bilan de Maria dans les Caraïbes est de neuf morts. (Mercredi 20 septembre 2017) L'île de Porto Rico a été complètement balayée par l'ouragan Maria. Les secours ont toujours de la difficulté à intervenir sur le terrain en raison des vents violents. (Mercredi 20 septembre 2017) L'ouragan Maria est arrivé mercredi matin au-dessus de l'île de Porto Rico, battue par des vents de 250 kilomètres/heure. (Mercredi 20 septembre 2017) Porto Rico doit faire face à de forts vents. (Mercredi 20 septembre 2017) Maria se dirige désormais vers Porto Rico. (Mardi 19 septembre 2017) A Porto Rico, des habitants vont passer la nuit dans un refuge. (Mardi 19 septembre 2017) Maria approche de St. Barthélémy, placée en alerte violette. (Mardi 19 septembre 2017) Des pompiers français embarquent pour les Antilles pour venir en aide aux sinistrés de Maria. (Mardi 19 septembre 2017) De nombreuses inondations ont été rapportées en Guadeloupe. (Mardi 19 septembre 2017) Maria a fait un mort et deux disparus sur l'île française de La Guadeloupe. (Mardi 19 septembre 2017) L'ouragan Maria «potentiellement catastrophique», a balayé les Iles Vierges et menace Porto Rico. (Mardi 19 septembre 2017) Le territoire indépendant de La Dominique a «perdu tout ce qui pouvait être perdu», a déclaré le Premier ministre Roosevelt Skerrit . Ici, de l'aide humanitaire en provenance du Venezuela. (Mardi 19 septembre 2017) En Guadeloupe, à Pointe-à-Pitre, les vents violents de l'ouragan Maria ont frappé les côtes. (Mardi 19 septembre 2017) (Mardi 19 septembre 2017) (Mardi 19 septembre 2017) (Mardi 19 septembre 2017) Maria se dirigeait vers la Guadeloupe, mardi matin (heure suisse) après avoir touché terre en Dominique vers 01h15 (03h15 en Suisse) avec des vents de 260 km/h. Les Guadeloupéens, placés en alerte rouge, s'étaient préparés au pire, lundi. (Image - lundi 18 septembre 2017) (Mardi 19 septembre 2017) Selon les météorologues américains, l'oeil de Maria va passer sur la Dominique et les îles Leeward voisines dans les prochaines heures, puis continuer sa route dévastatrice en direction de Porto-Rico et des îles Vierges qu'il devrait atteindre dans la nuit de mardi à mercredi. (image prétexte) Selon Météo-France, l'oeil du cyclone est finalement passé à 50 km des côtes du nord de la Martinique dans la nuit de lundi à mardi. Le mur de l'oeil du cyclone, qui concentre des vents très forts, est, lui, passé à 25 km et n'a pas touché cette île française. (image d'illustration) En Martinique, 33'000 foyers ont été privés d'électricité à 18h00 locales (minuit en Suisse). La préfecture n'a pas relevé de dégât significatif à ce stade avec une quarantaine d'interventions des pompiers. L'ouragan n'a cessé de se renforcer dans les eaux chaudes de l'Atlantique Nord et génèrait, dans la nuit de lundi à mardi, des vents atteignant 260 km/h, selon le centre américain des ouragans (NHC). (Image lundi 18 septembre 201 La dépression Maria est passée en 24 heures de simple tempête tropicale en ouragan de catégorie 5, la plus élevée, jugé 'potentiellement catastrophique'. (Image lundi 18 septembre 2017) Les météorologues s'attendent même à ce qu'elle gagne encore en intensité jusqu'à mercredi. La population se préparait aussi à Puerto Rico. (lundi 18 septembre 2017) , l'oeil de l'ouragan devait passer à moins de 50 km du sud de la Basse-Terre et encore plus près des Saintes, qui devraient être les régions les plus exposées, pévoyait, lundi soir, Météo-France. «Les précipitations cumulées sur 24 heures pourraient être comprises entre 200 et 400 mm et la houle approcher les 8 à 10 mètres», a précisé le ministère français de l'intérieur. Sur l'île française de Guadeloupe, le gouvernement avait ordonné l'évacuation des zones à risque «a compter de ce lundi 18 septembre à 16H00» (22H00 en Suisse). (Image - lundi 18 septembre 2017) Les Caraïbes, ravagées par Irma il y a une dizaine de jours, étaient en état d'alerte lundi face à l'arrivée imminente d'un nouvel ouragan, Maria. Il devrait gagner en puissance au fil des heures. Il a été reclassé «extrêmement dangereux» dans la soirée de lundi. Ravagée par Irma il y a une dizaine de jours, toute la région a été mise en état d'alerte avant le passage de Maria qui s'est renforcé en moins de 24 heures, passant du statut de tempête tropicale à celui d'ouragan catégorie 5 sur l'échelle de Saffir-Simpson. (Image - lundi 18 septembre 2017)

Une faute?

Donald Trump n'a pas hésité jeudi à mettre sur la sellette Porto-Rico, qui a du mal à se relever des destructions provoquées par l'ouragan Maria. Il a affirmé que l'aide fédérale ne sera pas «éternelle».

«Nous ne pouvons pas garder la Fema (l'agence de gestion des situations d'urgence, ndlr), l'armée et les secours, qui ont été incroyables (dans des circonstances des plus difficiles) à P.R. (Porto Rico, ndlr) pour toujours!» a tweeté Donald Trump.

«L'électricité et toutes les infrastructures étaient désastreuses avant les ouragans. Le Congrès va décider», a conclu le président américain.

Porto Rico, frappé par l'ouragan Maria le 20 septembre qui a fait au moins 44 morts, panse toujours ses plaies. Quelque 5700 personnes vivent encore dans des refuges et la majeure partie de l'île ne dispose toujours pas d'électricité ni d'eau courante. Le gouverneur de l'île Ricardo Rossello a demandé cette semaine au Congrès une aide supplémentaire de 4,9 milliards de dollars dans le cadre d'un programme de prêts aux sinistrés de l'île.

Dette colossale

Cette demande intervient une semaine après que le président américain ait demandé au Congrès le déblocage de quelque 29 milliards de dollars dont 12,77 milliards au titre de l'aide d'urgence et 16 milliards pour effacer une partie de la dette colossale de l'île estimée à 73 milliards de dollars.

«Nous n'abandonnons pas les Américains au moment où ils en ont besoin», a réagi jeudi la cheffe des démocrates de la Chambre des représentants Nancy Pelosi.

Ancienne colonie espagnole, Porto Rico est devenu territoire américain à la fin du 19e siècle. Il a acquis un statut spécial d'«Etat libre associé» dans les années 1950.

Autrefois prospère, l'île de 3,5 millions d'habitants a amorcé son déclin économique en 2006 avec la fin d'exonérations fiscales massives qui avaient attiré de grandes multinationales et dopé l'activité. Puis, la récession économique et la chute des recettes ont gonflé sa dette.

Le sud-est des Etats-Unis a lui aussi été durement frappé en août et septembre par deux ouragans: Harvey au Texas et en Louisiane et Irma en Floride.

(nxp/ats)