Météo - France

03 janvier 2018 10:22; Act: 03.01.2018 11:52 Print

Eleanor prive 200'000 foyers d'électricité

Le Nord de la France a été touché de plein fouet par la tempête Eleanor. Le réseau de distribution est actuellement paralysé.

storybild

Le 1er janvier 2018, Carmen avait déjà privé 65'000 foyers d'électricité. (Photo: AFP)

Une faute?

Un total de 200'000 foyers français étaient privés d'électricité mercredi à 9h00 après l'arrivée de la tempête Eleanor, a annoncé le groupe Enedis. Plusieurs régions ont été touchées par des rafales supérieures à 120 km/h, alors que la tempête se dirigeait vers l'est.

Les principales régions touchées ont été jusqu'à présent la Normandie avec 50'000 foyers sans courant électrique, la Picardie (30'000), la Lorraine (30'000), l'Ile-de-France (30'000), la Champagne-Ardenne (20'000) et le Nord Pas-de-Calais (15'000), a indiqué Enedis dans un communiqué.

Environ 2000 agents travaillent à rétablir la situation, mais Enedis ne donne aucune heure de retour à la normale. Le groupe précise en outre que «la situation reste très évolutive, car la tempête continue de souffler violemment et se déplace sur d'autres régions». Le gestionnaire du réseau de distribution d'électricité a rappelé qu'il ne fallait en aucun cas tenter de toucher des câbles tombés à terre.

Vigilance orange

Eleanor a commencé à toucher la France dans la nuit de mardi à mercredi. Et une cinquantaine de départements ont été placés en vigilance orange en Bretagne, en région parisienne, dans les Hauts-de-France, dans le Grand-Est, en Bourgogne-Franche-Comté, dans les Alpes du Nord, les Alpes-Maritimes et en Corse.

Presque tous les départements du littoral nord sont d'autre part placés en vigilance orange vagues-submersion et quatre autres départements en vigilance orange inondations.

En raison de ces rafales, la circulation des camping-cars, des véhicules tractant une caravane, des poids-lourds à vide, des motos et des piétons est interdite sur des ouvrages particulièrement exposés comme le pont de Normandie et le viaduc du Grand Canal (ouest). Un skipper qui avait lancé un appel de détresse, les voiles de son bateau étant déchirées et dans l'eau, a été secouru dans la nuit de mardi à mercredi, dans le détroit des Casquets (Manche).

Quatrième tempête

Eleanor poursuivra sa route mercredi dans la matinée vers le nord-est du pays et la Corse. Des rafales allant jusqu'à 200 km/h sont attendues sur l'île méditerranéenne. Dans les Alpes du Nord, les vents vont se renforcer pour atteindre 100 km/h aux altitudes moyennes (stations de ski) et jusqu'à 180 km/h plus en hauteur.

C'est la quatrième tempête à toucher le pays depuis début décembre, après Ana, Bruno et Carmen. Cette dernière a quitté la France dans la nuit de lundi à mardi, après avoir balayé notamment la Bretagne, le littoral atlantique et la Corse, avec des rafales à plus de 130 km/h.

(nxp/ats)