Volcan Kilauea

16 mai 2018 14:05; Act: 16.05.2018 14:38 Print

En catastrophe, ils se ruent sur des masques inutiles

Inquiets pour leur santé, de nombreux habitants d'Hawaï se ruent dans les magasins pour se procurer des masques. Des équipements qui ne les aideront pas, avertit le gouvernement.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

C'est le branle-bas de combat chez les habitants d'Hawaï après le jaillissement d'un énorme nuage de cendres émanant du volcan Kilauea. Les autorités ont émis une alerte rouge pour l'aviation face à la forte probabilité d'éruption, ce qui «signifie danger immédiat pour la santé, alors prenez des mesures pour limiter toute exposition», a déclaré l'agence de Protection civile dans un communiqué, précisant que les problèmes de santé peuvent être l'étouffement et l'incapacité de respirer. Le département a également mis en garde la population locale contre des problèmes respiratoires, la qualité de l'air étant affectée par le nuage volcanique.

Craignant pour leur santé, les résidents se ruent sur des masques de protection. Clayton Thomas en cherche désespérément un pour son neveu qui souffre d'asthme. Mais les cinq magasins dans lesquels il s'est rendu était en rupture de stock. «Ça fait assez peur. La qualité de l'air m'inquiète, vous savez», a-t-il confié à Hawaii News Now.

«Vendez-en moi juste pour mes enfants»

Vendredi matin, Myke Metcalf a vendu tous les masques de son magasin en 15 minutes. «Certaines personnes en ont tellement marre d'entendre 'non', qu'ils se retournent en s'en vont. D'autres disent 'Vendez-en moi juste pour mes enfants, je n'en ai pas besoin'», témoigne le commerçant. Myke, qui aimerait de l'aide du gouvernement, a reçu 190 articles supplémentaires dans la soirée et a gardé son magasin ouvert le temps d'écouler toute sa réserve.

Ces masques, cependant, ne seront pas d'une grande aide. Le département hawaïen de la Santé a en effet prévenu la population que «les masques vendus dans les magasins» – particulièrement le classique N-95 (photo ci-dessous) – ne servaient à rien.

Les masques respiratoires ou à gaz ne sont pas non plus indiqués: ils nécessitent des filtres adaptés et ne peuvent pas être utilisés sans formation. «Les masques n'ont pas d'effet contre les gaz», a prévenu Harry Kim, maire du comté d'Hawaï, lundi sur Twitter. «La meilleure chose à faire pour éviter ces gaz est de rester à l'intérieur les fenêtres fermées, ou de quitter la zone si vous sentez que les émissions de gaz affectent votre respiration», a-t-il recommandé.



Jacquilyn Chamberlin confirme. Equipée d'un masque, cette habitante de Puna Beach Palisades a traversé un nuage de gaz. «J'avais tellement mal à la poitrine que je n'arrivais même pas à me pencher en avant. Le N-95 n'était pas suffisant. Je n'ai pas été avertie», déplore-t-elle.

Le nouveau nuage de cendres apparaît peu après une nouvelle fissure ouverte sur la Grande Ile (Big Island) d'Hawaï, où se trouve le cratère, portant à 20 le nombre total de failles débordantes de lave, causées par l'éruption du volcan le 3 mai. Jusqu'à maintenant, 40 maisons ou bâtiments ont été détruits par la coulée de lave. Selon les scientifiques, si le niveau de lave continue de baisser dans le cratère, il y aura probablement d'autres fissures dues aux coulées de lave, accompagnées de fumées toxiques.

Les scientifiques ont averti du risque d'éruption volcanique majeure. Le volcan Kilauea est l'un des plus actifs au monde et l'un des cinq volcans d'Hawaï.

(joc/afp)