Caricatures de Mahomet

20 septembre 2012 07:34; Act: 20.09.2012 15:21 Print

Facebook censure la page du «Point»

Les réactions et les manifestations se multiplient dans le monde musulman après la diffusion d'un film islamophobe sur internet et la publication de caricatures de Mahomet dans «Charlie Hebdo».

Voir le diaporama en grand »
29.09 Des centaines de manifestants protestent contre le film anti-islam au Pakistan. 21.09 Des centaines de manifestants en colère ont brulé un drapeau américain dans la ville de Chaman, située près de la frontière afghane, au Pakistan 21.09 La colère est montée d'un cran au Pakistan vendredi, jour de prière pour les Musulmans. Deux cinémas ont été incendiés à Peshawar. 20.09 De nouvelles manifestations se sont tenues dans la monde musulman. 19.09 Une nouvelle manifestation s'est tenue mercredi en Afghanistan. 18.09.2012 Le Hezb-e-Islami, la deuxième composante la plus importante des insurgés afghans après les talibans, a revendiqué la responsabilité d'un attentat suicide qui a fait 12 morts mardi près de l'aéroport de Kaboul. «Une femme portant une veste d'explosifs s'est fait sauter en réponse à la vidéo anti-islam», a déclaré Zubair Sediqqi, porte- parole du groupe. Le Hezb ne commet pas habituellement ce genre d'attentats. . La kamikaze a fait sauter un minibus transportant des travailleurs afghans et étrangers. Neuf des personnes tuées sont des employés étrangers d'une entreprise de courrier internationale, a précisé un responsable policier. La plupart de ces ressortissants étrangers sont des pilotes russes ou sud-africains, a-t-on appris de sources policières. L'attentat a également blessé huit travailleurs afghans. Des milliers de manifestants ont défilé lundi à Kaboul, incendiant des voitures et jetant des pierres sur les forces de l'ordre, lors d'une manifestation contre les Etats-Unis, où le film jugé blasphématoire par les musulmans a été réalisé. 13.09.12 Des heurts ont éclaté devant l'ambassade des Etats-Unis au Caire. Les manifestants égyptiens protestaient contre un film sur l'islam. La police a dû faire usage de gaz lacrymogène. Plusieurs milliers de manifestants ont pris d'assaut jeudi matin l'ambassade des Etats-Unis à Sanaa. Les manifestants sont entrés dans l'enceinte de l'ambassade. Ils ont mis le feu à des véhicules diplomatiques qui y étaient stationnés. Les manifestants sont entrés dans l'enceinte de l'ambassade. Ils ont mis le feu à des véhicules diplomatiques qui y étaient stationnés. La police a tiré en l'air et a fait usage de canons à eau pour tenter de disperser les manifestants. «O prophète, O Mohammad», scandaient les manifestants. Aux Philippines, pays très majoritairement catholique mais où sévissent des groupes islamiques radicaux, des policiers d'élite gardent l'ambassade américaine jour et nuit depuis le début des violences cette semaine en Libye et en Egypte.

Mise à jour automatique
Direct assuré par:
16:15
0
Cinquante blessés dans une manifestation au Pakistan

Près de 5000 manifestants mobilisés contre le film américain hostile à l'islam ont défié la police jeudi à Islamabad, la capitale pakistanaise, provoquant des échauffourées qui ont fait au moins 50 blessés légers, a-t-on appris de source hospitalière. Plusieurs autres manifestations pour le même motif ont eu lieu dans le pays, dont la plus grande a rassemblé 4000 personnes à Lahore (est), sans incidents. Elles devraient être encore plus nombreuses et importantes vendredi, jour férié où la plupart des partis politiques et organisations religieuses ont
16:11
0
Tariq Ramadan invite à ne pas manifester

L'intellectuel musulman Tariq Ramadan a défendu jeudi matin la «liberté d'expression» de l'hebdomadaire satirique «Charlie Hebdo» dans une interview sur Europe 1. Il a reconnu que les caricatures de Mahomet publiées mercredi dans «Charlie Hebdo» relevaient de «la liberté d'expression» tout en regrettant l'attitude de ces «gens un peu opportunistes, qui se font de la publicité un tout petit peu facile», «en alimentant et en en rajoutant» aux polémiques en cours. «On a envie de dire aux gens de 'Charlie Hebdo': certes, votre liberté d'expression, mais dans le contexte actuel, après ce qui vient de se passer, la mort d'un ambassadeur en Libye, des tensions partout dans le monde, majoritairement musulman (...) Ce n'était vraiment pas le moment d'en rajouter», a estimé Tariq Ramadan.

«Attaquer 'Charlie Hebdo' en justice, manifester dans les rues de France, c'est totalement contre-productif», a jugé Tariq Ramadan, en faisant référence à au moins deux plaintes contre le journal satirique et aux appels à manifester qui se multiplient en France. «La seule attitude noble (...) c'est ignorer ces attaques, regarder au-dessus en disant, nous sommes Français (...) Il faut dire aux populations qu'elles ont tort de réagir émotionnellement », a-t-il précisé.
16:08
0
L'aide américaine à l'Egypte n'est pas menacée, selon un ministre

Le ministre égyptien des Affaires étrangères, Mohammed Kamel Amr, a démenti jeudi que l'aide américaine à son pays soit remise en cause après les manifestations devant l'ambassade des Etats-Unis au Caire. Les Etats-Unis ont aussi assuré par la suite qu'ils négociaient toujours avec Le Caire un allègement de sa dette. Le quotidien «The Washington Post» avait affirmé que la lenteur des autorités égyptiennes à maîtriser les premières manifestations contre l'ambassade, le 11 septembre, avait mis un coup d'arrêt aux pourparlers sur une réduction d'un milliard de dollars de la dette de l'Egypte vis-à-vis de Washington.
15:02
0
Facebook censure la page du «Point»

Mercredi à 18 heures, la rédaction du Point.fr a posté sur son compte Facebook une des caricatures de Mahomet publiées par Charlie Hebdo en renvoyant vers l'article «Pourquoi Charlie Hebdo joue avec le feu ?». «Moins d'une heure plus tard, le post est supprimé par Facebook et notre administrateur reçoit un message d'avertissement : le contenu publié n'est pas conforme au règlement en vigueur sur le site communautaire. En conséquence de quoi notre administrateur est interdit de Facebook 72 heures durant», indique Le Point.fr dans un article expliquant la mésaventure. Jeudi en début d'après-midi, la page Facebook du Point était visible, a constaté l'AFP. Aucun responsable de la rédaction n'était joignable dans l'immédiat. Chez Facebook, on précise que «toutes les pages sont traitées de la même manière», que ce soit celle d'une rédaction ou d'un particulier.
14:58
0
Plusieurs milliers de Musulmans ont manifesté au Nigéria

Les manifestants, se réclamant du Mouvement islamique du Nigéria, un groupe chiite pro-iranien, brandissaient des banderoles et des pancartes hostiles aux Etats-Unis et à Israël et appelaient à des poursuites contre les producteurs du film. Ils ont traîné des drapeaux américains et israéliens dans la poussière tout au long de leur parcours d'une dizaine de kilomètres, puis les ont brûlé en criant «Mort à l'Amérique» et «Mort à Israël». Des policiers armés ont suivi la manifestation pour prévenir des débordements.
14:57
0
Le secrétaire d'Etat adjoint américain William Burns est arrivé jeudi à Tripoli

William Burns s'est entretenu avec le ministre libyen des Affaires étrangères, Achour Ben Khayal et doit rencontrer dans l'après-midi, le chef du gouvernement élu, Moustapha Abou Chagour et le président de l'Assemblée nationale Mohamed al-Megaryef, selon une source gouvernementale. Il doit aussi participer à une cérémonie organisée à l'initiative des autorités libyennes en hommage à l'ambassadeur Chris Stevens et aux trois autres Américains tués dans l'attaque du consulat de Benghazi.
14:11
0
Washington appelle ses ressortissants à ne pas se rendre au Pakistan

Le département d'Etat américain a appelé jeudi ses ressortissants à reporter tout voyage «non essentiel» au Pakistan, au lendemain d'une manifestation contre le film islamophobe «L'Innocence des musulmans» qui a fait 11 blessés à Islamabad.

La mise en garde du département d'Etat est une actualisation d'un précédent message datant du 27 août, qui soulignait «les risques liés à des voyages au Pakistan», mais n'appelait pas formellement à éviter de se rendre dans le pays.

Elle pointe notamment les manifestations hostiles aux Etats-Unis ou à l'Otan et à ses militaires déployés dans l'Afghanistan voisin.

Des dizaines de manifestations d'ampleur limitée, même si elles ont fait deux morts, ont eu lieu depuis une semaine au Pakistan pour dénoncer la diffusion d'extraits de «L'Innocence des musulmans», un film à petit budget produit aux Etats-Unis, très hostile à l'islam.

De nouvelles manifestations contre le film sont attendues au Pakistan vendredi, jour de la grande prière hebdomadaire des musulmans et que le gouvernement pakistanais a décrété férié en l'honneur du prophète Mahomet, marquant ainsi sa solidarité avec les musulmans offensés par le film américain.
13:52
0
L'OCI appelle à une action internationale contre l'incitation à la haine

L'organisation de la coopération islamique (OCI) a appelé jeudi à une action mondiale contre l'incitation à la haine. Dans un communiqué, le chef de l'OCI, Ekmeleddin Ihsanoglu, a invité les dirigeants politiques et religieux dans le monde à «faire front commun contre les fanatiques et les extrémistes impliqués dans la déstabilisation de la paix et la sécurité mondiales en attisant l'incitation à la haine religieuse».

Il a averti que la publication mercredi de caricatures de Mahomet par le journal satirique français Charlie-Hebdo est de nature à «exacerber la crise et la violence», provoquées par le film islamophobe «L'innocence des musulmans».

«Il est temps pour la communauté internationale de prendre au sérieux les implications dangereuses du discours de haine (...) et de barrer la route à ceux qui se cachent derrière la liberté d'expression», a-t-il ajouté.

Il s'est élevé contre «un abus délibéré, motivé et systématique de cette liberté, qui constitue un danger clair pour la paix, la sécurité et la stabilité aux plans régional et international».

Le secrétaire général de l'OCI a en outre appelé «les musulmans dans le monde entier à faire preuve de retenue en ces moments difficiles».

Pour sa part, la commission indépendante permanente des droits de l'Homme, relevant de l'OCI, a dénoncé «une vaste campagne anti-musulmane visant non seulement à heurter les sentiments des musulmans mais aussi à déformer la vraie image de l'islam, provoquant une recrudescence (..) de l'intolérance».

Dans un communiqué, elle a souligné «l'urgence pour tous les Etats d'honorer pleinement leurs obligations en matière de législation internationale sur les droits de l'Homme pour interdire toute forme d'appel à la haine nationale, raciale ou religieuse».
13:18
0
Affrontements entre policiers et manifestants au Pakistan

Un millier de Pakistanais protestant contre le film islamophobe «Innocence of Muslims» («innocence des musulmans») affrontaient jeudi la police à Islamabad, la capitale du pays, a déclaré un responsable policier, Mohammed Iqbal, précisant qu'il s'agissait principalement d'étudiants.

Des images télévisées montraient la police faisant usage de gaz lacrymogène et de matraques contre les manifestants pour tenter de les garder à distance d'une enclave regroupant des bureaux gouvernementaux et des ambassades.

Des centaines de conteneurs ont été installés par les autorités autour de l'enclave pour la protéger. Selon Mohammed Iqbal, les manifestants tentaient d'atteindre l'ambassade américaine, située dans cette enclave.
12:56
0
Les islamistes réclament des mesures contre «Charlie Hebdo»

Le parti des Frères musulmans égyptiens, dont est issu le président Mohamed Morsi, a «catégoriquement rejeté» jeudi la publication par l'hebdomadaire satirique français «Charlie Hebdo» de caricatures de Mahomet. Les islamistes réclament à la France des «mesures fermes».

Le Parti de la liberté et de la justice (PLJ) «demande au gouvernement français de prendre des mesures fermes et rapides contre ce magazine (...), d'autant plus que la justice française a pris des mesures dissuasives contre un magazine ayant publié des photos portant atteinte à Catherine Middleton, la duchesse de Cambridge». Dans un communiqué, le parti évoque aussi en exemple «la position sévère (des autorités françaises) contre ceux qui nient l'Holocauste» en France.

Le PLJ «s'interroge sur le moment choisi pour publier ces caricatures extrémistes, quelques jours après le film américain portant atteinte au prophète, et (se demande) si cela veut dire que des mains cachées poussent le monde occidental à provoquer les peuples arabes et musulmans, qui ont commencé à se libérer des régimes dictatoriaux corrompus».

Le parti réclame enfin aux Nations unies «un accord international» pour protéger les symboles religieux. «Charlie Hebdo» a publié mercredi des caricatures du prophète Mahomet, quelques jours après des violences parfois meurtrières qui ont éclaté dans plusieurs pays musulmans suite à la diffusion sur YouTube d'extraits d'un film islamophobe dénigrant Mahomet et les musulmans, en les présentant comme brutaux et immoraux.

La police égyptienne a renforcé sa protection autour de l'ambassade de France au Caire depuis mercredi. Les écoles et centres culturels français en Egypte étaient pour leur part fermés jeudi sur décision des autorités françaises, par mesure de précaution.
12:29
0
Les Frères musulmans réclament des mesures contre «Charlie Hebdo»

En Egypte, le Parti de la liberté et de la justice (PLJ) «demande au gouvernement français de prendre des mesures fermes et rapides contre ce magazine (...), d'autant plus que la justice française a pris des mesures dissuasives contre un magazine ayant publié des photos portant atteinte à Catherine Middleton, la duchesse de Cambridge». Le PLJ «s'interroge sur le moment choisi pour publier ces caricatures et (se demande) si cela veut dire que des mains cachées poussent le monde occidental à provoquer les peuples arabes et musulmans, qui ont commencé à se libérer des régimes dictatoriaux corrompus». Le parti réclame aux Nations unies «un accord international» pour protéger les symboles religieux.
12:12
0
La presse tunisienne critique et s'inquiète

La presse tunisienne dénonçait durement jeudi les caricatures publiées par «Charlie Hebdo» s'inquiétait de l'avenir des relations franco-tunisiennes en cas de nouveaux débordements orchestrés par la minorité salafiste intégriste. «Jusqu'à quel niveau de bassesse faut-il dégringoler pour intéresser les lecteurs en mal de sensations?», relève le quotidien «La Presse», s'interrogeant sur la manière dont les chrétiens auraient digéré «des caricatures de Jésus en plus simple appareil ou de sa sainte Vierge de maman en monokini». De son côté, le journal «Le Temps» demande «entre l'hexagone et nous: est-ce la rupture?». «Après les Etats-Unis, la France, notre partenaire économique historique hausse le ton et prend des dispositions d'ordre sécuritaire qui ne peuvent que mettre à mal les relations bilatérales, notamment économiques», relève le quotidien.
11:46
0
Manifestation devant la Grande Mosquée de Paris interdite

Une manifestation prévue samedi devant la Grande mosquée de Paris pour protester contre le film islamophobe «Innocence of Muslims» a été interdite par la préfecture de police de Paris (PP), selon une source policière. Un particulier avait déposé à la PP une demande de manifester samedi devant la Grande mosquée de Paris, avait indiqué mardi à l'AFP une source religieuse ayant requis l'anonymat. Le préfet de police a signé un arrêté signifiant à l'intéressé l'interdiction de cette manifestation, a précisé la source policière.
11:00
0
Dea manifestants devant l'ambassade de France en Iran

Une centaine de manifestants se présentant comme des «étudiants» se sont rassemblés jeudi devant l'ambassade de France à Téhéran pour protester contre la publication de caricatures du prohète Mahomet par un hebdomadaire français, a constaté un journaliste de l'AFP. Les manifestants criant «mort à l'Amérique», «mort à Israël» et «mort à la France» étaient maintenus à distance de l'ambassade par un cordon de policiers, selon la même source. Ce rassemblement n'aurait pas été autorisé, selon les informations transmises à l'ambassade par le ministère iranien des Affaires étrangères. L'ambassade a été fermée par précaution.
10:47
0
Ban Ki-moon juge le film anti-islam «scandaleux» et «honteux»

Le film anti-islam qui enflamme le monde musulman est «scandaleux» et «honteux», a dit mercredi le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon. Selon lui, la liberté d'expression est un droit «inaliénable» qui doit être protégé, à condition qu'elle ne heurte pas les croyances et les valeurs des autres. «Quand certains utilisent cette liberté d'expression pour provoquer ou humilier d'autres personnes dans leurs valeurs et leurs croyances, alors elles ne peut plus être protégée de la même manière», a-t-il ajouté. «La liberté d'expression, qui est un droit fondamental et un privilège, ne doit pas être utilisé abusivement, par un acte aussi scandaleux et honteux», a-t-il encore affirmé à propos du film.
10:28
0
Le «Financial Times Deutschland» soutient «Charlie Hebdo»

Le quotidien financier allemand «Financial Times Deutschland» a clairement affiché jeudi en Une son soutien à «Charlie Hebdo», qui a publié des caricatures de Mahomet. «Le ministère du Blasphème vous avertit: ce journal contient des textes critiques sur l'islam», peut-on lire en gros caractères dans un encart au milieu de la première page du FTD. «Le magazine satirique 'Charlie Hebdo' a fait, avec la publication de caricatures de Mahomet ce qu'un magazine satirique doit faire: de la satire», écrit le «Financial Times Deutschland» dans son éditorial. La presse allemande s'est fait largement l'écho de l'initiative de «Charlie Hebdo», émettant des avis partagés voire contradictoires à ce sujet, parfois même au sein d'un même titre.
10:03
0
Manifestations en Afghanistan

Quelques centaines d'Afghans ont manifesté jeudi pacifiquement contre la nouvelle parution des caricatures du prophète Mahomet par la revue satirique française Charlie Hebdo et la diffusion d'un film américain islamophobe, ont constaté des photographes de l'AFP. Environ 300 étudiants ont chanté «Mort à la France, mort aux Etats-Unis» dans une banlieue de la capitale afghane Kaboul. Dans un secteur avoisinant, des centaines de manifestants scandaient «Mort aux Etats-Unis», «Longue vie à l'islam, longue vie à l'Afghanistan».
08:42
0
Le tourisme mis à mal par le film islamophobe et les caricatures

Les protestations dans le monde arabo-musulman depuis la diffusion du film islamophobe et la publication par l'hebdomadaire français Charlie Hebdo de caricatures vont mettre à mal le tourisme dans ces pays, craint ce secteur, déjà touché par l'impact du printemps arabe. «Un film islamophobe, des morts, ces caricatures d'un journal français... Ce n'est pas vraiment ce qu'il nous fallait», a déploré un responsable d'un grand tour-opérateur européen, interrogé par l'AFP lors du salon IFTM-Top Résa à Paris. «On n'avait pas besoin de ça. Depuis huit jours, ça chute sur tous nos marchés, surtout du côté des Français», renchérit le directeur des Offices du tourisme égyptiens dans le monde, Amr El Azabi, en visite de promotion à Paris alors que des manifestations violentes ont eu lieu au Caire et que l'Egypte a le plus grand mal à reconquérir les touristes français.
08:17
0
Des avocats turcs ont déposé une plainte

Deux avocats turcs ont porté plainte contre le réalisateur et le producteur du film anti-islam «L'innocence des musulmans». Özlem Gezeker et Özgür Meriç Turan, avocats d'Ankara, ont déposé une plainte auprès du parquet de la capitale, réclamant que les auteurs du film controversé soient punis aux termes des lois turques récriminant l'«atteinte aux valeurs morales» et la «haine religieuse», selon un communiqué. Les avocats demandent que, si le producteur et le réalisateur mettent les pieds en Turquie, qu'ils soient punis aux termes du code pénal turc pour les faits qui leur sont reprochés et qui prévoient une peine allant jusqu'à trois ans de prison.
08:15
0
Les Etats-Unis ferment leurs missions diplomatiques en Indonésie

L'ambassade des Etats-Unis en Indonésie a annoncé jeudi qu'elle fermerait vendredi l'ensemble de ses missions diplomatiques dans le pays, plus peuplé du monde musulman, par crainte de nouvelles manifestations violentes contre la diffusion d'un film islamophobe. L'ambassade de Jakarta, ainsi que les représentations américaines à Surabaya (est), Medan et Bali (tous deux dans le centre) seront fermées vendredi, «en raison de la possibilité d'importantes manifestations devant nos installations», a indiqué l'ambassade dans un communiqué. La représentation américaine à Medan est déjà fermée depuis mercredi, des manifestations s'étant déroulées à proximité plusieurs jours de suite.
08:09
0
Film bloqué à Singapour

L'accès au film islamophobe qui a provoqué des violences dans plusieurs pays arabo-musulmans a été bloqué à Singapour à la demande des autorités, a constaté jeudi un journaliste de l'AFP. YouTube, détenu par l'américain Google, a déjà bloqué l'accès au film controversé dans de nombreux pays, dont la Malaisie et l'Indonésie voisines, pays musulman le plus peuplé de la planète, aux côtés de l'Inde et de l'Arabie Saoudite. D'autres pays comme le Pakistan, l'Afghanistan et le Soudan ont bloqué d'eux-mêmes l'accès au film.
06:58
0
L'attaque de Benghazi était un acte «terroriste», selon un haut responsable

Le patron de la lutte antiterroriste des Etats-Unis a qualifié mercredi de «terroriste» l'attaque du 11 septembre menée contre le consulat américain à Benghazi. Interrogé par une commission du Sénat, le directeur du Centre de lutte antiterroriste (NCTC) Matthew Olsen a déclaré que ses quatre compatriotes «avaient été tués au cours d'une attaque terroriste contre notre ambassade» (consulat, Ndlr). Il a toutefois précisé qu'il s'agissait d'une «attaque menée de manière opportuniste».«L'attaque a commencé, a évolué et a pris de l'ampleur des heures durant contre notre poste diplomatique à Benghazi», a expliqué le chef de l'organisation intergouvernementale de lutte contre le terrorisme.
La secrétaire d'Etat Hillary Clinton doit s'adresser jeudi à huis clos aux parlementaires, mais M. Olsen a prudemment évoqué des liens possibles avec le réseau d'Al-Qaïda. «Nous avons des indications selon lesquelles des individus impliqués dans l'attaque pourraient avoir eu des connections avec Al-Qaïda ou (...) avec Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi)», a-t-il dit.
01:25
0
Une actrice du film porte plainte

Une actrice ayant participé au film anti-islam «L'innocence des musulmans» a porté plainte mercredi à Los Angeles contre son producteur, affirmant avoir été trompée sur les intentions du film. Cindy Lee Garcia porte plainte pour invasion de la vie privée, fraude, calomnie et volonté de nuire. La plainte, déposée devant la Cour supérieure de Los Angeles, vise Nakoula Basseley Nakoula, qui a reconnu avoir aidé à la fabrication du film. Mme Garcia porte également plainte contre le site de vidéos YouTube et sa maison-mère Google, qui diffusent des extraits du film. L'actrice réclame à la justice le retrait définitif de la vidéo de YouTube, expliquant qu'elle souffre de détresse émotionnelle et doit faire face à des revers financiers et à la «destruction de sa carrière et de sa réputation».
0.59
0
Sites de banques, victimes d'une cyber-attque?

Les sites des banques américaines Chase, filiale de JPMorgan Chase, et Bank of America, ont peut-être été l'objet d'une attaque informatique mardi et mercredi, après des menaces proférées par un groupe islamique en réaction au film islamophobe «L'Innocence des musulmans». Un groupe américain qui surveille les cyber-menaces pesant sur le secteur financier a quant à lui relevé son niveau d'alerte, évoquant des «informations crédibles» sur de potentielles cyberattaques contre les institutions financières. «Certains clients ont des difficultés à se connecter à chase.com. Nous travaillons à la résolution de ce problème», a réagi la filiale de JP Morgan Chase dans un communiqué reçu par courriel, sans confirmer ni démentir avoir été victime d'une attaque informatique. Un message signé des «Cybers combattants de Izz ad-din Al Qassam» sur le site Pastebin.com expliquait mercredi que l'«opération Ababil a commencé avec BoA (Bank of America, ndlr). La seconde étape a été l'attaque de la plus grande banque des Etats-Unis, la banque Chase . Cette série d'attaques se poursuivra jusqu'à ce que ce film exécrable disparaisse de l'internet».
0.02
0
Obama et Karzaï discutent des attaques contre les soldats de l'Otan

Le président des Etats-Unis Barack Obama et son homologue Hamid Karzaï ont évoqué mercredi par visioconférence les mesures prises pour lutter contre les attaques de soldats de l'Otan par des Afghans portant l'uniforme de l'armée ou de la police, a annoncé la Maison Blanche. Lors de cet entretien, «les deux présidents ont discuté d'un ensemble de dossiers, dont les efforts pour limiter les attaques de l'intérieur contre les forces américaines, de la coalition et afghanes et de l'importance de continuer à encourager la retenue et la non-violence» face au film islamophobe qui a provoqué des violences meurtrières dans le monde arabo-musulman, a précisé l'exécutif américain dans un communiqué.
Sur ce sujet
Une faute?

 

(afp)