Paris

24 janvier 2013 06:03; Act: 24.01.2013 22:16 Print

Florence Cassez est de retour en France

Libérée par la Cour suprême du Mexique après huit ans de prison, la Française Florence Cassez a atterri peu avant 14 heures à Paris.

Voir le diaporama en grand »
28.01 Florence Cassez, en route pour son rendez-vous avec Nicolas Sarkozy. La Française Florence Cassez a été accueillie comme une vedette jeudi à Paris après sa libération au bout de sept ans de prison Florence Cassez avait été arrêtée le 8 décembre 2005, en compagnie de son fiancé mexicain, soupçonné de diriger un groupe accusé d'une dizaine d'enlèvements et de meurtre. 24.01 Florence Cassez est libre. La Cour suprême du Mexique a mis fin mercredi à plus de sept ans de cauchemar vécu par la Française de 38 ans. La Cour suprême du Mexique a mis fin mercredi à plus de sept ans de cauchemar vécu par la Française de 38 ans. La Française a décollé de Mexico mercredi à 21h25 locales (jeudi 4h25 en Suisse)... ... Et devrait en principe atterrir à Paris jeudi vers 14h15. Elle a quitté la prison pour femmes de Tepepan, au sud de Mexico en fin d'après-midi. Son véhicule a été suivi d'un important cortège de voitures de la police de la ville de Mexico. Vêtue d'un gilet pare-balles, elle était accompagnée par son père, Bernard Cassez, et le consul général de France au Mexique, Gérald Martin. Trois des cinq juges de la Première chambre de la Cour suprême ont estimé que les droits constitutionnels de la Française avaient été violés... ...lors de son arrestation en décembre 2005 et lors du montage policier mettant en scène sa prétendue arrestation en direct devant les caméras de télévision. Ils ont annulé sa condamnation à 60 ans de prison pour enlèvements, délinquance organisée et port d'armes prohibées sans autre forme de procès. Le président français François Hollande a «salué» la décision de la Cour suprême du Mexique de libérer Florence Cassez, parlant de la fin d'une «période particulièrement douloureuse». Dans un communiqué, le chef de l'Etat a remercié «tous ceux qui, au Mexique comme dans notre pays, se sont engagés pour que la vérité et la justice prévalent». Charlotte Cassez, qui attend sa fille en France, s'est déclarée «folle de joie». «Ma fille s'est battue, elle a gagné sa liberté, j'adore ma fille, elle est extraordinaire», a-t-elle déclaré. Sebastien Cassez, le frère de Florence, a également fait part de sa joie. Les proches de la victime du rapt sont bouleversés. Agustin Acosta, l'avocat de la Française, à son arrivée au tribunal. La Cour suprême, qui a décidé de libérer Florence Cassez.

Sur ce sujet
Une faute?

La Française Florence Cassez a été accueillie jeudi à Paris en héroïne par les médias et les politiques. Elle a été libérée mercredi après sept ans de prison, la Cour suprême du Mexique ayant annulé sa condamnation pour des enlèvements qu'elle a toujours niés.

Le ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius a accueilli personnellement Florence Cassez, sortie la veille de la prison pour femmes de Tepepan (Mexico), à sa descente d'avion. Il a salué son «courage» face à l'«injustice».

«Libre, je l'ai toujours été dans ma tête», a lancé la Française de 38 ans qui avait fait le voyage avec son père et son avocat Frank Berton et qu'attendaient entre autres sa mère et son frère à l'aéroport Paris-Charles de Gaulle.

Elle a estimé avoir été «innocentée» par la Cour suprême du Mexique, dont trois juges sur cinq ont approuvé son relâchement en raison de la violation de ses droits fondamentaux, mais sans se prononcer explicitement sur le fait de savoir si elle était innocente.

«Vrais coupables»

«J'ai souffert en tant que victime pendant plus de sept ans et je pense que la base est là, mettre les vrais coupables en prison, c'est aider les victimes d'enlèvements», a affirmé Florence Cassez, ajoutant: «C'est une grande victoire aussi pour les Mexicains, dans le sens où justice a été rendue».

A la question de savoir ce qu'elle souhaitait faire désormais, elle a répondu: «Profitez des miens, vivre.»

Au Mexique, où des milliers d'affaires d'enlèvement restent impunies, la décision de la Cour suprême a été dénoncée par les proches des victimes.

Sarkozy oublié par Hollande

En France au contraire, le chef de l'Etat François Hollande qui doit la recevoir vendredi à l'Elysée a salué la décision de la Cour suprême et remercié dans un communiqué «tous ceux qui, au Mexique comme dans notre pays, se sont engagés pour que la vérité et la justice prévalent».

Au grand dam de responsables de la droite, il n'a pas cité le nom de son prédécesseur Nicolas Sarkozy, qui s'était aussi démené pour la jeune Française et en avait fait une cause nationale, au même titre que la libération d'Ingrid Bétancourt.

L'affaire avait même provoqué en 2011 une crise diplomatique ayant entraîné l'annulation par Mexico de l'année du Mexique au France, après la décision de M. Sarkozy de dédier cet événement à la jeune femme. Pour calmer le jeu, François Hollande avait quant à lui dit faire «toute confiance à l'indépendance de la justice mexicaine».

Nicolas Sarkozy «m'a sauvé la vie», a assuré Florence Cassez. «Je suis passée par des moments où je n'avais plus le courage de me battre», a-t-elle ajouté.

Fiancé mexicain

Florence Cassez avait été arrêtée le 8 décembre 2005 en compagnie de son fiancé mexicain, soupçonné de diriger un groupe accusé d'une dizaine d'enlèvements et d'un meurtre.

Le lendemain, un montage télévisé organisé par la police avait fait croire à son arrestation en direct et fait d'elle, aux yeux des téléspectateurs mexicains, «Florence la diabolique», membre d'une bande criminelle spécialisée dans des enlèvements qui sont un véritable fléau au Mexique.

L'idée reste depuis ancrée dans l'opinion mexicaine, même si une partie de la presse a changé de bord ces derniers mois et soutenu l'idée de sa libération au fur et à mesure que les révélations s'accumulaient sur les zones d'ombre de ce dossier.

Centaines de détenus

Très rapidement, son comité de soutien et son avocat avaient réussi à sensibiliser médias et politiques au plus haut niveau, choqués par la lourdeur de sa condamnation en 2009 à 60 ans de prison pour enlèvements et délinquance organisée, dans un dossier comprenant de nombreuses irrégularités.

Son sort avait très rapidement déclenché une forte mobilisation contrastant avec l'indifférence entourant parfois le sort d'autres Français détenus à l'étranger qui sont aujourd'hui plus de 2200, dont sept condamnés à mort.

Le président mexicain ne veut plus d'affaire Cassez

Le président mexicain Enrique Peña Nieto a regretté jeudi que les irrégularités constatées lors de procédures judiciaires empêchent de déterminer l'innocence ou la culpabilité d'un accusé, et exhorté les autorités à faire en sorte que ne se reproduise pas le cas de la Française Florence Cassez.

«Je regrette que dans ce cas comme dans beaucoup d'autres affaires, les erreurs et violations de la procédure empêchent le pouvoir judiciaire de déterminer l'innocence ou la culpabilité d'une personne», a déclaré le président mexicain au cours d'une cérémonie publique à Mexico.

Le président a toutefois «réaffirmé son respect absolu pour les décisions du pouvoir judiciaire», au lendemain de la décision de la Cour Suprême d'accorder à la Française sa libération immédiate en raison des violations de la procédure ayant mené à sa condamnation à 60 ans de prison pour enlèvements.

Reportage:

(Source: youtube.com)

(ats)

Fragen und Antworten rund um die Kommentar-Funktion
«Warum dauert es manchmal so lange, bis mein Kommentar sichtbar wird?»

Unsere Leser kommentieren fleissig - durchschnittlich gehen Tag für Tag 4000 Meinungen zu allen möglichen Themen ein. Da die Verantwortung für alle Inhalte auf der Website bei der Redaktion liegt, werden die Beiträge vorab gesichtet. Das dauert manchmal eben einige Zeit.

«Gibt es eine Möglichkeit, dass mein Beitrag schneller veröffentlicht wird?»

Wer sich auf 20 Minuten Online einen Account zulegt und als eingeloggter User einen Beitrag schreibt oder auf einen Kommentar antwortet, der wird vorrangig behandelt. Hat ein eingeloggter User bereits viele Kommentare verfasst, die freigegeben wurden, so werden seine neuen Beiträge mit oberster Priorität behandelt.

«Warum wurde mein Kommentar gelöscht?»

Womöglich wurde der Beitrag in Dialekt verfasst. Damit alle deutschsprachigen Leser den Kommentar verstehen, ist Hochdeutsch bei uns Pflicht. Sofort gelöscht werden Beiträge, die Beleidigungen, Verleumdungen oder Diffamierungen enthalten. Auch Kommentare, die aufgrund mangelnder Orthografie quasi unlesbar sind, werden das Licht der Öffentlichkeit nie erblicken. (oku)

«Habe ich ein Recht darauf, dass meine Kommentare freigeschaltet werden?»

20 Minuten ist nicht dazu verpflichtet, eingehende Kommentare zu veröffentlichen. Ebenso haben die kommentierenden Leser keinen Anspruch darauf, dass ihre verfassten Beiträge auf der Seite erscheinen.

Haben Sie allgemeine Fragen zur Kommentarfunktion?

Schreiben Sie an feedback@20minuten.ch
Hinweis: Wir beantworten keine Fragen, die sich auf einzelne Kommentare beziehen.

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • üénélope le 24.01.2013 17:13 Report dénoncer ce commentaire

    Innocente ?

    Ce n'est quand même pas anodin d'avoir été la compagne de Vallarta durant un an. C'est un criminel !

  • Mata le 24.01.2013 00:22 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Et si.....

    .....si elle était vraiment coupable?

  • Rose le 23.01.2013 21:43 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Enfin

    Très heureuse pour elle , ainsi qu'à sa famille .

Les derniers commentaires

  • thierry le 24.01.2013 22:10 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    et puis?

    on s'en moque !

  • Fred le 24.01.2013 20:37 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Haha

    Au moins elle aura appris quelque chose... L'espagnol !!!

  • alpha le 24.01.2013 18:38 Report dénoncer ce commentaire

    on a marre

    voila un plus de la democretie,les droits des homme,et les droits de les victimes ce pour quand?

  • yann le 24.01.2013 17:31 Report dénoncer ce commentaire

    hahahahaha

    c est etrange pour un type qui voulait. nettoyer la france au carshere de faire liberer et rappatrier une criminel.

  • üénélope le 24.01.2013 17:13 Report dénoncer ce commentaire

    Innocente ?

    Ce n'est quand même pas anodin d'avoir été la compagne de Vallarta durant un an. C'est un criminel !

Immobiliers

powered by

Trouvez des immobiliers

NPA
Loyer à
Pièces à

Trouver des locataires? Passer une annonce maintenant sur homegate.ch