Afghanistan

12 janvier 2018 19:06; Act: 12.01.2018 19:17 Print

Frappe américaine après des tirs: 13 morts

A la suite d'«un incident avec des tirs» jeudi, les forces américaines ont mené une attaque aérienne visant les milices.

storybild

Treize combattants ont été tués lors des frappes. (Photo: Keystone)

Une faute?

Les forces américaines ont mené dans l'est de l'Afghanistan une frappe aérienne sur une milice progouvernementale afghane après une attaque apparente d'un élément infiltré perpétrée depuis ses rangs. Treize combattants ont été tués dans l'incident, a appris l'AFP auprès des milices.

L'incident s'est produit jeudi lors d'une patrouille de soldats américains à Achin, dans la province de Nangarhar et bastion du groupe de l'Etat islamique, a précisé Hakim Khan, commandant de la milice pro-gouvernementale impliquée dans l'événement.

«Engagement actif»

A la suite d'«un incident avec des tirs», les forces américaines ont mené une attaque aérienne visant les milices, a-t-il indiqué. Treize combattants ont été tués lors des frappes, a précisé Hakim Khan, d'autres chiffres ayant toutefois circulé. Un journaliste a pu observer vendredi matin l'enterrement de huit combattants des milices.

La mission de soutien de l'Otan en Afghanistan n'a pas confirmé immédiatement qu'il y avait une frappe aérienne, évoquant plutôt un «engagement actif sur le terrain». L'Otan a démenti par contre qu'il y ait des victimes parmi les soldats américains.

«Elément inflitré»

Selon deux sources, Malik Amin, un représentant local et un milicien ayant survécu à la frappe aérienne, la frappe aérienne est intervenue après qu'un «élément inflitré» au sein des milices a tiré contre les troupes américaines.

Ce genre d'attaques au cours desquelles des militaires afghans retournent leurs armes contre leurs camarades ou contre des soldats occidentaux est un problème récurrent pour les troupes de l'Otan en Afghanistan.

Selon les responsables occidentaux, la plupart de ce type d'attaques résultent de ressentiments personnels ou de malentendus culturels plutôt que d'un complot à proprement parler.

Attaque revendiquée

Un porte-parole des Talibans a revendiqué l'attaque contre les soldats américains, menée selon lui par deux des leurs, infiltrés dans la milice. Seize militaires américains ont été tués, a ajouté le porte-parole des Talibans.

Forces américaines et afghanes mènent des opérations contre l'EI dans la province de Nangarhar, frontalière du Pakistan. Les forces afghanes mènent la plupart des combats contre l'EI et les Talibans, tandis que les troupes américaines les accompagnent pour assurer leur formation et se retrouvent souvent sur le front.

(nxp/ats)