Ex-otage en Libye

29 janvier 2013 17:35; Act: 29.01.2013 19:10 Print

Hamdani doit un pont d'or à son avocat libyen

L'avocat libyen des otages suisses retenus pendant 19 mois par le dictateur libyen Mouammar Kadhafi, réclame 140'000 dollars à l'un d'eux, Rachid Hamdani. La justice vaudoise se prononcera jeudi.

storybild

Rachid Hamdani a passé 19 mois dans les geôles libyennes. (photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?
Signalez-la nous!
Envoyer

Saleh Zahaf, l'avocat libyen qui a défendu Rachi Hamdani et Max Göldi lors de la crise de 19 mois entre Berne et Tripoli, n'a pas oublié ce qu'il a enduré: «Pendant deux ans, j'ai représenté Max Göldi et Rachid Hamdani contre le régime libyen, a-t-il déclaré à la RTS. Ce furent les deux années les plus dures de ma vie. En Libye, j'ai reçu des menaces parce que je défendais des Suisses. L'entreprise ABB m'a versé l'argent qu'elle me devait. Mais Rachid Hamdani ne m'a rien payé.»

Saleh Zahaf demande donc 132'058 francs (140'000 dollars au taux de change en vigueur à cette date) au Suisse d'origine tunisienne. Le commandement de payer a été envoyé en septembre dernier. M. Hamdani a fait opposition mais l'avocat a saisi la justice. Ainsi le juge de Paix du district de Nyon jugera jeudi des suites à donner à cette affaire, selon la RTS.

«Soit tu signes, soit tu finiras tes jours dans une prison libyenne»

«Cette procédure n'est pas fondée et elle est totalement immorale compte tenu de ce que mon client a vécu en Libye», élude l'avocat de Rachid Hamdani Me Nicola Meier. Le Suisse aurait été «contraint de signer» certains documents présentés comme des preuves par Saleh Zahaf, notamment une procuration permettant à l'homme de loi de représenter le Vaudois en Libye. L'otage aurait signé ses papiers sous la menace: «Saleh Zahaf lui a dit: ils vont mener l'assaut, soit tu signes, soit tu finiras tes jours dans une prison libyenne», révèle Me Meier.

Des documents sur lesquelles Rachid Hamdani s'engage «à payer les montants des factures» ont aussi pu être consultés par la RTS. Mais l'avocate suisse conteste le rôle joué par Saleh Zahaf dans la libération des otages retenus par le colonel Kadhafi. «Ces actes ne sont pas à la mesure du montant totalement exagéré qu'il réclame. C'est avant tout la Confédération qui a sorti mon client de Libye.»

(20 minutes)

Immobiliers

powered by

Trouvez des immobiliers

NPA
Loyer à
Pièces à

Trouver des locataires? Passer une annonce maintenant sur homegate.ch