Royaume-Uni

10 novembre 2014 10:52; Act: 10.11.2014 11:46 Print

L'adieu bouleversant d'un cheval à sa propriétaire

Sentant la fin approcher, une septuagénaire a confié aux infirmières son désir de revoir Bronwen, qu'elle avait côtoyé pendant 25 ans. Elle a pu réaliser son rêve avant de s'éteindre.

storybild

Le cheval s'est approché doucement de Sheila et a frotté sa tête contre sa joue. (Photo: Twitter)

Sur ce sujet
Une faute?

Atteinte d'un cancer en phase terminale, Sheila Marsh, 77 ans, était à bout de forces. Sentant la fin approcher, la septuagénaire a confié aux infirmières de l'hôpital de Wigan (centre de l'Angleterre) qu'elle aurait aimé revoir une dernière fois Bronwen, un cheval dont elle s'était occupée pendant 25 ans. Touché par le souhait de Sheila, le personnel médical s'est arrangé pour faire venir l'animal sur le parking de l'hôpital, lundi dernier. Couchée dans son lit, la patiente a été acheminée jusqu'à l'extérieur de l'établissement, où elle a pu renouer avec son compagnon de longue date.

Lorsque Mme Marsh a doucement appelé Bronwen, le cheval s'est approché d'elle, a lentement baissé la tête et s'est frotté contre la joue de sa propriétaire, raconte le «Huffington Post». Un moment bouleversant que le personnel médical a immortalisé, et que la famille de Sheila a consenti à rendre public.

La septuagénaire est décédée quelques heures après avoir dit adieu à son cheval. Tina, sa fille, s'est montrée très reconnaissante envers les employés de l'hôpital: «J'étais heureuse qu'elle puisse revoir son cheval préféré. Elle avait un grand sourire sur son visage et elle a réussi à prononcer le nom de Bronwen. Le personnel a été absolument fabuleux», a confié la Britannique âgée de 33 ans.

Avant de s'éteindre, Sheila a également eu l'occasion de partager un moment de complicité avec son chien, qui a passé une heure blotti près d'elle. «Nous plaçons nos patients et leur famille au centre de tout ce que nous faisons, spécialement dans leurs derniers jours de vie. Nous avons écouté et exaucé les derniers voeux de Sheila», explique Gail Taylor, infirmière à l'hôpital de Wigan.

(joc)