Climat

02 décembre 2015 14:49; Act: 02.12.2015 14:56 Print

La Chine, malade de sa dépendance au charbon

Premier pollueur de la planète, la Chine construit encore des usines d'extraction d'hydrocarbures à base de charbon alors que le pays est confrontée à des épisodes d'«airpocalypse».

storybild

Un nuage de pollution a recouvert Pékin le 1er décembre. (Photo: AFP/Wang Zhao)

Sur ce sujet
Une faute?

A Changzhi, au nord de la Chine, le chantier d'une gigantesque usine d'extraction d'hydrocarbures à base de charbon s'achève sous un ciel déjà obscurci par la pollution. Elle devrait émettre de vastes volumes de CO2, illustration de la dépendance persistante du pays aux énergies fossiles.

Ce site géant de liquéfaction de charbon, qui a nécessité des investissements de plusieurs milliards d'euros, s'est vu refuser tout agrément par le ministère chinois de l'environnement. Mais les travaux se poursuivent dans un ballet de camions et d'imposantes cheminées s'élèvent déjà à travers le smog dans cette ville du Shanxi, province grosse productrice de charbon.

La Chine est aussi le premier pollueur de la planète, et son engagement à plafonner ses émissions de gaz à effets de serre sera crucial pour la conférence de Paris sur le climat (COP21). L'échec de Copenhague en 2009 avait volontiers été imputé aux farouches réticences de Pékin.

Confrontée à un vif ralentissement économique et à des épisodes répétés d'«airpocalypse» (brouillard polluant), la Chine veut désormais afficher sa bonne volonté et vante les mérites de la «croissance verte». Elle a promis un pic de ses émissions de CO2 «autour de 2030».

Consommation de charbon sous-évaluée

Cela suggère une quinzaine d'années supplémentaires de hausse des émissions chinoises. Elles représentaient entre 9 et 10 milliards de tonnes en 2013, selon des estimations, presque deux fois celles des Etats-Unis et deux fois et demie davantage que l'Union européenne (UE).

Plus grand producteur et consommateur de charbon au monde, la Chine a par ailleurs récemment reconnu avoir massivement sous-évalué sa consommation de charbon et brûlé ces dernières années des centaines de millions de tonnes de plus qu'annoncé initialement - ce qui complique encore les calculs. Certains experts estiment que les émissions chinoises par habitant ont déjà dépassé celles de l'UE.

Or la Chine entend toujours différencier les «responsabilités historiques» entre pays occidentaux et nations en développement, et ne devrait pas annoncer d'objectif amélioré à Paris, souligne Alvin Lin, de l'ONG américaine Natural Resources Defense Council.

Pour autant, tempère-t-il, Pékin «reconnaît l'importance d'adopter des mesures montrant qu'il prend sa part dans la lutte contre le changement climatique (...) en ligne avec ses efforts pour dompter la pollution». «Les énergies renouvelables vont se développer à un rythme exponentiel» sur les prochaines années, assure M. Lin.

Une usine à charbon par semaine

Les centrales hydroélectriques couvraient en 2014, presque un cinquième de la production électrique chinoise, tandis que le solaire et l'éolien représentaient 3%. Le secteur nucléaire était limité à 2% mais connaît un essor rapide.

Mais le pays se débat toujours avec les énergies fossiles. Plus de 70% de l'électricité chinoise est toujours produite à partir du charbon, dont le géant asiatique a consommé 4,2 milliards de tonnes en 2013.

Selon l'ONG Greenpeace, les autorités ont approuvé cette année la construction de 155 nouvelles centrales à charbon. Il s'en ouvre presque une par semaine.

Cette assuétude a un coût: une pollution atmosphérique endémique. Un épais brouillard brunâtre s'abat régulièrement sur les métropoles, suscitant un mécontentement croissant dans la population.

Néanmoins, un pic des émissions de CO2 en 2030 est vraisemblable, de l'avis des experts, étant donné l'essoufflement économique de la Chine et son «rééquilibrage» vers la consommation, les services et les technologies avancées, au détriment des industries lourdes traditionnelles très gourmandes en énergie.

D'autres gaz polluants

Les investissements dans les renouvelables devraient aussi y contribuer. La plupart des experts jugent que l'usage de charbon en Chine pourrait plafonner dans les cinq prochaines années. Li Shuo, de Greenpeace, pense même que l'on y est déjà et que «le pic des émissions pourrait intervenir bien plus tôt qu'anticipé».

Ce pic est évalué entre 11 à 20 milliards de tonnes par an selon les prévisions. Certains s'inquiètent cependant d'autres gaz à effets de serre, comme le méthane et les hydrofluorocarbures (utilisés dans les systèmes de réfrigération).

Par ailleurs, des dizaines d'usines produisant des hydrocarbures à partir du charbon, très consommatrices d'énergie, sont en projet, surtout dans des zones rurales. Leurs émissions polluantes cumulées pourraient équivaloir jusqu'à un 1/8 des émissions chinoises actuelles, selon Greenpeace.

D'après l'ONG, sept sites sont en construction dans des régions arides et fragiles du nord de la Chine... sans permis gouvernemental.

A l'extérieur du chantier de Changzhi, un ouvrier en veste grise se dit certain que l'usine va débuter ses activités: «C'est un investissement à 30 milliards de yuans (4,8 milliards de francs). Il finira donc par recevoir un feu vert officiel».

(ats)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Chrichri le 02.12.2015 15:37 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C'est qui qui???

    Cette la Chine polue... Mais ils polluent chez eux la pollution que nous ne voulons pas chez nous. A force de consommer chez nous des produits qui sont produits là-bas nous ne faisons que déplacer le problème. Mais comme le pilier de nos économies est basé sur une consommation à bas prix. Ou tout un chacun veut vivre selon la loi de toi tu l'as, moi je le veux... Les Chinois ont bon dos de polluer... Pour nous!

  • M.S. le 02.12.2015 15:26 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Hypocrites

    Un monde d'hyprocrisie et de malhonnêteté où l'on cache sous le tapis les solutions offertes par une nature qui n'en peut plus de nous supporter au profit d'enjeux bien superflus... "Peu importe les priorités pour demain, concentrons-nous sur celles d'aujourd'hui" disent-ils. COP21... 21 c'est la température dans leurs bureaux.

  • Lisa le 02.12.2015 15:40 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    avant qu'il ne soit trop tard

    Il est urgent d'abandonner les énergies fossiles qui polluent terriblement. La pollution à ce niveau, en Chine, est effroyable.

Les derniers commentaires

  • Gloupy le 03.12.2015 18:51 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    traduction

    'dites 33' en chinois, on dit comment déjà?

  • moille janine le 03.12.2015 05:49 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pays à bouder!

    Ce n'est pas une nouvelle,la Chine pollue énergiquement toute la planète. Si elle n'est pas la seule,elle y va sans modération.

  • Ecolo Man le 02.12.2015 19:01 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Hypocrisie / Égalité

    C'est un peu hypocrite de la part de l'Europe et du reste du monde... Pendant une centaine d'années, nous avons pollué avec notre industrie sans nous souciez du point de vue écologique, sans doute de par notre manque d'avancée technologique dans ce domaine. Et maintenant que la Chine est en pleine révolution industrielle depuis moins de 20 ans, on va leur demander de polluer moins? (Même si c'est correct au niveau écologique) Ils vont nous rire au nez. Égalité mon oeil. Il faut balayer devant sa porte avant d'aller donner des leçons aux voisins...

  • Jack Torrance le 02.12.2015 17:59 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Plante !

    De toute façon, ils vont pas arreter de polluer pour que des bobos écolo qui roulent en prius nuclear puissent dormir mieux ! Ils vont utiliser tout jusqu'au dernier morceau de charbon! Si tu veux faire qq chose d' utile tu plantes des arbres partout ou tu peux ,de preferences des fruitiers !!!

  • abe le 02.12.2015 17:29 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    jo

    la Chine veut envoyé des hommes sur la lune, des milliards vont être dépensé, des milliards qui peut servir a faire des recherches pour des moteurs non polluent (je parle de vrai moteur pas comme les moteurs européen) et après inonder la planète de ces moteurs a bas prix. Ils en sont capable. Alors les chinois au travail. surprenez-nous