Classement mondial

01 juillet 2013 11:31; Act: 01.07.2013 11:46 Print

La Suisse reste le pays roi pour l'innovation

Les États-Unis font leur retour parmi les cinq nations les plus innovantes et le Royaume-Uni prend la troisième place, tandis que la Suisse se maintient au premier rang du classement.

Une faute?
Signalez-la nous!
Envoyer

La Suisse est la nation la plus innovante sur 142 pays. Elle conserve son premier rang pour l'innovation, devant la Suède, le Royaume-Uni, les Pays-Bas et les Etats-Unis, selon le classement annuel publié lundi par l'Organisation mondiale de la propriété intellectuelle (OMPI).

La Finlande est au 6e rang, devant Hong Kong, Singapour, le Danemark et l'Irlande, selon l'indice de l'innovation basé sur 84 indicateurs. Les résultats de la Suisse et de la Suède montrent que ces deux pays, qui sont systématiquement classés dans la liste des 25 premiers, sont en tête pour tous les composants de l'indice.

Malgré la crise économique, l'innovation se porte bien. Les dépenses en recherche-développement dépassent les niveaux de 2008 dans la plupart des pays, et des pôles d'innovation prospèrent au niveau local, selon l'étude publiée à Genève par l'OMPI en collaboration avec l'Université Cornell et l'INSEAD.

«Des pôles d'innovation dynamiques se multiplient dans le monde malgré la fragilité de l'économie mondiale. Ces pôles tirent parti des avantages présents localement tout en conservant une vision globale des marchés et des compétences», a déclaré le directeur général de l'OMPI, Francis Gurry.

Source d'optimisme

Si le classement est dominé par les économies à revenus élevés, plusieurs nouveaux acteurs ont renforcé leurs capacités et leurs résultats en matière d«innovation. Un groupe de pays dynamiques à faibles et moyens revenus, comprenant notamment la Chine (35e), le Costa Rica (39e), l'Inde (66e) et le Sénégal, prennent de la vitesse, selon l'étude.

«Les entreprises, les pouvoirs publics et la société civile offrent tous de nouvelles solutions de collaborer pour stimuler l'innovation aux niveaux local, national et mondial», a affirmé Bruno Lanvin, coéditeur du rapport et directeur exécutif de l'Initiative de compétitivité européenne de l'INSEAD.

«Bien que nos conclusions indiquent que des défis redoutables subsistent pour bon nombre de nouveaux intervenants, il existe aussi des exemples de réussite, y compris dans certains des pays les plus pauvres. C'est une source d«optimisme pour l'avenir de l'innovation mondiale et la reprise économique, a-t-il souligné.

Les dépenses en recherche-développement des 1000 premières entreprises mondiales ont augmenté de près de 10% en 2010, 2011, et 2012, note le rapport. La hausse est la plus forte dans les marchés émergents, en particulier en Chine, Argentine, Brésil, Pologne, Inde, Russie, Turquie et Afrique du Sud, dans cet ordre.

(ats)

Immobiliers

powered by

Trouvez des immobiliers

NPA
Loyer à
Pièces à

Trouver des locataires? Passer une annonce maintenant sur homegate.ch