Etats-Unis

13 janvier 2018 19:24; Act: 13.01.2018 19:24 Print

La tuerie de Las Vegas était planifiée à l'avance

Trois mois avant le drame, le tireur avait envoyé des courriels dans lesquels il évoquait l'achat de «bump stocks», selon des médias américains.

Voir le diaporama en grand »
La fusillade survenue dimanche soir à Las Vegas est la pire des 25 dernières années aux Etats-Unis avec un bilan encore provisoire de plus de 50 morts et 200 blessés. (Lundi 2 octobre 2017) Le 12 juin 2016, Un Américain d'origine afhane ouvre le feu dans un club gay d'Orlando (Floride), faisant 49 morts, soit le pire attentat aux Etats-Unis depuis ceux du 11 septembre 2001. L'auteur des tirs a été abattu. L'EI a revendiqué la fusillade. Le 16 avril 2007, un étudiant de 23 ans d'origine coréenne tue 32 personnes avant de se donner la mort sur le campus de l'université de Virginia Tech, à Blacksburg (Virginie). Le 14 décembre 2012, à Newtown (Connecticut), un jeune homme tue 26 personnes, dont 20 enfants de cours primaire, dans l'école de Sandy Hook, avant de se suicider. Le 16 octobre 1991, un homme tue 22 personnes dans un restaurant de Killeen (Texas) et en blesse une vingtaine avant de se donner la mort. Le 2 décembre 2015, à San Bernardino (Californie), un couple d'islamistes radicalisés d'origine pakistanaise ouvrent le feu lors d'un déjeuner de Noël, faisant 14 morts et 22 blessés. Le 5 novembre 2009, sur la base militaire de Fort Hood (Texas), un psychiatre militaire d'origine palestinienne tue 13 personnes et en blesse 32), avant d'être blessé et maîtrisé. Le 3 avril 2009, un homme d'origine vietnamienne tue 13 personnes dans un centre d'accueil pour immigrés à Binghamton (Etat de New York). Le 16 septembre 2013, à Washington DC, un homme, travaillant pour un sous-traitant du ministère de la Défense, ouvre le feu dans des bureaux de la Marine américaine, tuant 12 personnes, avant d'être abattu par la police. Le 20 juillet 2012, à Aurora (Colorado), un jeune homme ouvre le feu sur le public dans un cinéma lors d'une séance de minuit de «Batman», faisant 12 morts et 70 blessés. L'auteur de la tuerie, James Holmes, a été condamné en août 2015 à la prison à perpétuité. Le 20 avril 1999, deux adolescents ouvrent le feu dans leur lycée de Columbine, dans l'État du Colorado. Ils tueront 13 personnes avant de se suicider. (Lundi 2 octobre 2017)

Sur ce sujet
Une faute?

Le mécanisme permet à des armes semi-automatiques de tirer des centaines de balles à la minute. Des «bump stocks», qui auraient été utilisés lors de la tuerie, ont été retrouvés dans la chambre d'hôtel du 32e étage, où Stephen Paddock avait tiré sur la foule rassemblée en contrebas pour le point d'orgue d'un festival de musique country organisé en octobre sur le boulevard Las Vegas Strip. L'attaque avait fait 58 morts et plus de 500 blessés.

Ces précisions laissent penser que l'attaque avait sans doute été planifiée des mois à l'avance. Elles figurent dans un dossier de plus de 300 pages communiqué par un juge fédéral du Nevada vendredi dernier, indique le Los Angeles Times, l'un des organes de presse qui ont cherché à obtenir la publication des documents.

Mobile toujours inconnu

Les documents en question ne permettent pas de savoir quel était le mobile du massacre, écrit le Los Angeles Times. L'auteur de la tuerie a mis fin à ses jours avant que les policiers n'atteignent sa chambre d'hôtel, le soir du massacre.

Après la tuerie, le président américain a déclaré en octobre que son administration allait étudier la pertinence d'une interdiction du dispositif qui permet à une arme semi-automatique de tirer en rafale.

«Nous allons étudier cela au cours d'un très court laps de temps», a déclaré Donald Trump à des journalistes qui l'interrogeaient sur une prohibition des «bump stocks». Le président républicain de la Chambre des représentants, Paul Ryan, a souhaité que les parlementaires étudient la réglementation.

(ats)