Guatemala

11 juillet 2018 23:25; Act: 12.07.2018 06:56 Print

Le Volcan de feu sous haute surveillance

De nouvelles explosion ont eu lieu au Volcan de feu au Guatemala, un mois après l'éruption meurtrière.

Voir le diaporama en grand »
Le Volcan de feu au Guatemala était sous haute surveillance après de nouvelles explosions, plus d'un mois après l'éruption qui a fait 113 morts et 329 disparus. (Mercredi 11 juillet 2018) Le Guatemala a demandé aux autorités américaines d'accorder à ses ressortissants un «statut de protection temporaire». (Lundi 25 juin 2018) Le volcan de Feu et deux autres volcans ont de nouveau projeté vendredi des cendres et de la lave, mettant en état d'alerte les habitants et les autorités. (Vendredi 15 juin 2018) Des dizaines de secouristes se sont joints aux rescapés de San Miguel Los Lotes, pour tenter d'arracher aux cendres les corps des quelque 200 disparus. La catastrophe a fait 110 morts. (Lundi 11 juin 2018) Les proches des disparus attendent toujours l'identification des victimes. (Dimanche 10 juin 2018) Le bilan de l'éruption au Guatemala s'est alourdit mercredi à 99 morts. Près de 200 personnes sont toujours recherchées. (6 juin 2018) Tandis que le bilan de l'éruption s'alourdit à 75 morts et près de 200 disparus, les recherches de survivants ont été suspendues mardi après une forte explosion. (5 juin 2018) Le bilan est monté à 65 morts et pourrait encore s'alourdir. (Lundi 4 juin 2018) De la fumée visible sur les pentes du volcan Fuego. (Lundi 4 juin 2018) La police transporte le corps d'une victime à San Miguel Los Lotes, un village dans la région d'Escuintla, à 35 km de Guatemala City. (Lundi 4 juin 2018) A la recherche de survivants à San Miguel Los Lotes, un village dans la région d'Escuintla, à 35 km de Guatemala City. (Lundi 4 juin 2018) Une femme pleure pour ses proches disparus à San Miguel Los Lotes, un village dans la région d'Escuintla, à 35 km de Guatemala City. (Lundi 4 juin 2018) Les dégâts à San Miguel Los Lotes, un village dans la région d'Escuintla, à 35 km de Guatemala City. (Lundi 4 juin 2018) La police à la recherche de survivants. (Lundi 4 juin 2018) Au départ de six morts, le bilan est monté à 25 morts. (Lundi 4 juin 2018) Des employés municipaux de Guatemala City balaient les cendres volcaniques après l'éruption du volcan Fuego. (Dimanche 3 juin 2018) L'aéroport international La Aurora à Guatemala City a été fermé à la suite de l'éruption. (Dimanche 3 juin 2018) Un homme se protège des cendres volcaniques à Guatemala City. (Dimanche 3 juin 2018) Les rues couvertes de cendres à Guatemala City. (Dimanche 3 juin 2018) Des motos couvertes de cendres à Guatemala City. (Dimanche 3 juin 2018) Un homme nettoie sa voiture après l'éruption à Antigua, dans la région de Sacatepequez, à 45 km de Guatemala City. (Dimanche 3 juin 2018) Les rues et les bâtiments couverts de cendres à Antigua, dans la région de Sacatepequez, à 45 km de Guatemala City. (Dimanche 3 juin 2018) Des voitures couvertes de cendres à Antigua, dans la région de Sacatepequez, à 45 km de Guatemala City. (Dimanche 3 juin 2018) Un petit garçon nettoie le trottoir à Antigua, dans la région de Sacatepequez, à 45 km de Guatemala City. (Dimanche 3 juin 2018) Un policier évacue un aîné blessé à Alotenango, dans la région de Sacatepequez, à 55 km de Guatemala City. (Dimanche 3 juin 2018)

Sur ce sujet
Une faute?

Le Volcan de feu au Guatemala était mercredi sous haute surveillance après de nouvelles explosions, plus d'un mois après l'éruption qui a fait 113 morts et 329 disparus.

«Nous n'écartons pas la possibilité que durant les prochaines heures ou jours, nous assistions à une nouvelle phase d'éruption» de ce cratère situé à 35 km au sud-ouest de Guatemala, la capitale, a déclaré mercredi David de Leon, porte-parole de la Coordination nationale pour la réduction des catastrophes (Conred).

Mardi, notamment, une forte explosion au sommet du volcan a provoqué une pluie de cendres sur les villages situés au pieds du colosse de 3763 mètres.

Le 3 juin, le Volcan de feu a semé la mort et la désolation, notamment dans la localité de San Miguel los Lotes.

Le Guatemala est situé sur la «Ceinture de feu du Pacifique», une zone qui concentre environ 85% de l'activité sismique terrestre.

(nxp/afp)