Ministre «Orang-outan»

16 juillet 2013 14:28; Act: 16.07.2013 14:57 Print

Le sénateur s'excuse et envoie des fleurs

Roberto Calederoli, le sénateur italien qui avait comparé la ministre noire Cecile Kyenge à un orang-outan a présenté ses excuses mardi. Il lui a envoyé des fleurs.

storybild

M. Calderoli a appelé la ministre concernée, Mme Cecile Kyenge. (photo: dr)

Sur ce sujet
Une faute?
Signalez-la nous!
Envoyer

Roberto Calderoli, qui est aussi vice-président du Sénat et s'est déjà illustré par des propos racistes, anti-musulmans et homophobes, a reconnu avec voir fait «une bêtise» et s'est excusé pour ses «remarques agressives».

«Je présente mes excuses à tout le monde», a-t-il dit devant le Sénat, ajoutant toutefois qu'il continuerait à s'opposer au gouvernement qui «encourage l'immigration illégale».

M. Calderoli a précisé avoir appelé la ministre concernée, Mme Cecile Kyenge, en charge de l'Intégration, pour lui dire qu'il «n'y avait aucune insulte raciste» dans ses propos.

Mme Kyenge avait réagi de façon très modérée, jugeant que ce type de remarques faisait preuve d'un «manque de connaissance».

Le sénateur, un ex-ministre qui appartient à la Ligue du nord, parti anti-immigrés, a affirmé dans le passé que l'Italie «risquait de devenir un pays de pédés».

Il a aussi déclaré que l'Italie ne devait pas avoir «un »président bronzé« comme aux Etats-Unis et que les immigrés devraient «retourner dans le désert et parler aux chameaux ou dans la jungle avec les singes».

La Ligue du Nord, ancien allié de Silvio Berlusconi, avait obtenu 4% aux élections législatives de février.

(afp)

Immobiliers

powered by

Trouvez des immobiliers

NPA
Loyer à
Pièces à

Trouver des locataires? Passer une annonce maintenant sur homegate.ch