Navire de Greenpeace

23 octobre 2013 19:05; Act: 23.10.2013 19:37 Print

Les militants désormais accusés de «hooliganisme»

Les charges retenues contre les membres de l'équipage d'un navire de Greenpeace détenus par la Russie ont été réduites, passant de «piraterie» à «hooliganisme».

Voir le diaporama en grand »
24.08.2015 La Russie doit indemniser les Pays-Bas pour les dommages subis suite à l'arraisonnement en 2013 du navire de Greenpeace Arctic Sunrise, battant pavillon néerlandais, pour une action ciblant une plateforme pétrolière, a estimé lundi la Cour permanente d'Arbitrage. 31.12.2013 «Je ne regrette pas de m'être engagé de cette façon pour l'Arctique», a déclaré mardi l'activiste de Greenpeace Marco Weber lors d'un point de presse à Zurich. 30.12 Ne voulant pas revenir en avion, l'activiste zurichois de Greenpeace Marco Weber a voyagé de Russie en Suisse en train. 30.12.2013 Marco Weber est revenu en Suisse. 29.12 Le Polonais Tomasz Dziemianczuk (au second plan), militant de Greenpeace, a quitté dimanche la Russie, un peu plus de cent jours après avoir été arrêté pour une action dans l'Arctique. 26.12 Marco Weber a reçu son visa de sortie, plus de trois mois après son interpellation en Russie. 26.12 Le Britannique Anthony Perrett (photo) a été le premier à recevoir son visa. Le Suisse Marco Weber attend encore le sien. 25.12 Le Suisse Marco Weber et 28 autres militants de Greenpeace ont officiellement été blanchis mercredi par la justice russe des chefs d'inculpation qui pesaient sur eux. 18.12 Marco Weber a donné sa première interview depuis sa remise en liberté à la SRF. Collin Russel. 22.11 Le capitaine de l'Arctic-Sunrise, Peter Willcox, est sorti de prison vendredi. Greenpeace a publié sur Twitter la photo de la libération de Marco Weber. 20.11 Le militant zurichois Marco Weber a été libéré sous caution mercredi, après plus de deux mois de détention en Russie. 20.11 La Brésilienne Ana Paula Alminhana Maciel est sortie de prison mercredi. 20.11 La justice russe a remis en liberté sous caution mercredi un autre membre d'équipage du navire de Greenpeace, la Néerlandaise Faïza Oulahsen, arrêtée en septembre, portant ainsi à treize le nombre de militants libérés contre le versement d'une caution. 18.11 La médecin du navire de Greenpeace, Ekaterina Zaspa, a été libérée sous caution lundi. 16.11 Des militants de Greenpeace ont protesté à Genève, alors que certains de leurs confrères étaient emprisonnés en Russie depuis soixante jours. 15.11 Madonna a rejoint les rangs des stars et personnalités internationales qui demandent la libération des 30 membres d'équipage de Greenpeace, dont le Zurichois Marco Weber. Marion Cotillard et d'autres personnalités françaises se sont enfermées dans une cage pour soutenir les militants de Greenpeace détenus en Russie. Le photographe Yann Arthus-Bertrand a aussi participé. comme l'actrice Chloé Mons. Par ailleurs, des photos des cellules dans lesquelles sont détenus les militants de Greenpeace ont été publiées. 14.11.13 Le chanteur britannique Paul McCartney a publié jeudi sur son site internet la lettre qu'il a écrite à Vladimir Poutine pour lui demander d'intervenir en faveur des trente membres de Greenpeace détenus en Russie. 23.10.13 Les charges retenues contre les membres de l'équipage d'un navire de Greenpeace détenus par la Russie ont été réduites mercredi, passant de «piraterie» à «hooliganisme». 14.10 Peter Willcox, commandant du navire de Greenpeace arraisonné le 19 septembre en Arctique et dont les 30 membres de l'équipage sont incarcérés et inculpés de «piraterie», a dit lundi avoir «beaucoup de regrets». 09.10 Les autorités russes ont indiqué mercredi avoir découvert des stupéfiants et et du matériel technologique suspect à bord de l'Arctic-Sunrise, menant à de nouvelles inculpations pour «crimes graves». 09.10 Le directeur exécutif de Greenpeace International, Kumi Naidoo, a demandé à rencontrer le président russe Vladimir Poutine. 04.10 Selon l'avocat de Greenpeace, les militants seraient détenus dans des conditions inhumaines. 03.10 Après l'inculpation de quatorze militants la veille, la justice russe a transféré jeudi seize autres personnes au comité d'enquête de Mourmansk, en vue de leur inculpation. 02.10 Cinq premiers militants de l'ONG ont été inculpés mercredi de piraterie en bande organisée, un crime passible d'une peine de 10 à 15 ans de prison. Ici, l'activiste finlandaise Sini Saarela. 01.10.2013 Les 30 militants placés en détention en Russie après une action contre une plateforme pétrolière sont proches de l'«état de choc», selon la responsable russe. Quatre militants de Greenpeace, dont le Suisse Marco Weber, ont été arrêtés mercredi lors d'une action de protestation sur une plateforme pétrolière du géant russe Gazprom dans l'Arctique, a annoncé l'ONG. L'activiste suisse Marco Weber et ses comparses dénonçaient les projets de forages pétroliers dans cette région aux réserves très convoitées. «Sur les 30, 22 resteront en détention pendant deux mois et 8 pendant trois jours», a indiqué vendredi Greenpeace International dans un communiqué. Marco Weber devant la cour russe. Le comité d'enquête russe craint que les membres de l'équipage ne prennent la fuite s'ils sont relâchés. Marco Weber. Marco Weber.

Sur ce sujet
Une faute?

«Les actions des personnes impliquées dans l'affaire criminelle (du navire de Greenpeace, ndlr) ont été requalifiées en hooliganisme», a déclaré le porte-parole de la commission d'enquête, Vladimir Markine, à l'agence de presse RIA Novosti. Selon la loi russe, les personnes impliquées risquaient jusqu'à 15 ans de prison pour piraterie, alors que le hooliganisme est punissable de sept ans de prison au maximum.

L'opération de Greenpeace contre la plate-forme Prirazlomnaïa visait à attirer l'attention sur les dangers d'une exploitation pétrolière de l'océan Arctique, à l'écosystème particulièrement fragile. Trente militants - dont trois Russes - avaient été arrêtés le mois derniers suite à cette action.

(ats/afp)