Séisme en Italie

25 août 2016 22:35; Act: 25.08.2016 22:35 Print

Les réseaux sociaux pleurent avec l'Italie

Avec le hashtag #PrayingForItaly, les internautes, connus ou anonymes, soutiennent le peuple italien, touché en plein coeur par un séisme meurtrier.

Voir le diaporama en grand »
Plusieurs centaines d'habitants des communes touchées par les récents séismes du centre de l'Italie, dont ceux d'Amatrice, ont manifesté à Rome mercredi pour dénoncer les lenteurs administratives de l'aide apportée par l'Etat à ces territoires dévastés. (Mercredi 25 janvier 2016) Le pape François a effectué une visite surprise à Amatrice. Il s'est rendu auprès des élèves d'une école reconstruites, suscitant une grande émotion, tant parmi les enfants que parmi les enseignants. (4 octobre 2016) Matteo Renzi lors d'une conférence de presse faisant le point de la situation un mois après le drame (Vendredi 23 septembre 2016). Le bilan des victimes s'est à nouveau alourdi. Il est passé à 297. (Vendredi 16 septembre 2016) Riss, le directeur de la publication de Charlie Hebdo, a estimé qu'il fallait «transgresser» le tabou de la mort pour expliquer le dessin du journal satirique sur le tremblement de terre survenu dans le centre de l'Italie. (Mardi 13 septembre 2016) Deux chats ont été secourus jeudi dans les décombres 16 jours après le séisme meurtrier qui a fait 295 morts le 24 août dans le centre de l'Italie. (Vendredi 9 septembre 2016) Un golden retriever a été retrouvé en vie, vendredi soir, après avoir passé 230 heures sous les décombres de la maison de ses maîtres, à San Lorenzo a Flaviano, en Italie. Un séisme a ravagé la région le 24 août. (Samedi 3 septembre 2016) Le pape a rencontré le labrador Léo, samedi. L'animal, qui appartient à la brigade canine de la police, avait retrouvé une fillette de quatre ans sous les décombres trois jours avant. (Samedi 3 septembre 2016) Des secouristes continuent de chercher d'éventuels survivants dans les décombres d'Amatrice, le 29 août 2016. (Mardi 30 août 2016). Dans les ruines du hameau de Sant'Angelo, deux quadragénaires sont parties à la recherche des chats du voisinage portés disparus depuis le séisme de mercredi. (29 août 2016) Après le séisme qui a fait au moins 291 morts, l'espoir de retrouver des survivants est quasiment évanoui. Il s'agit maintenant de préparer l'évaluation des dégâts et d'organiser la vie des habitants de la région pour les prochains mois. (28 août 2016) Les bâtiments historiques italiens ont souvent été fragilisés par les interventions architecturales modernes, estiment les experts. De manière générale, mettre aux normes sismiques les bâtiments du pays pourrait coûter quelque 360 milliards d'euros. (Image - 27 août 2016) Ascoli Piceno, Italie. (samedi 27 août 2016) Ascoli Piceno, Italie. (samedi 27 août 2016) Le président italien Sergio Mattarella assiste à la cérémonie d'hommage aux victimes du tremblement de terre à Ascoli Piceno, Italie. (samedi 27 août 2016). Un pompier italien marche à Amatrice. (samedi 27 août 2016). Ascoli Piceno, Italie. (samedi 27 août 2016) Amatrice, Italie. (samedi 27 août 2016) Le cimetière de Sant Angelo's, à côté d'Amatrice, (samedi 27 août 2016) Ascoli Piceno, Italie. (samedi 27 août 2016) Une journée de deuil national à l'occasion, notamment, des funérailles d'une cinquantaine de victimes, sera organisée samedi, en présence du chef du gouvernement. (Vendredi 26 août 2016) Un couple a passé la nuit dans un centre d'hébergement à Amatrice (Vendredi 26 août 2016) Une soupe populaire pour les rescapés du village de Illica. (Vendredi 26 août 2016) Au moins huit étrangers ont péri dans le séisme, ont annoncé les autorités de Grande Bretagne, Roumanie, Espagne, Salvador et Canada. Le bilan pourrait encore s'alourdir. ,(Jeudi 25 Août 2016) Ces images satellite d'une zone du village d'Amatrice, après le séisme (gauche) et avant montre les dégâts importants. (DigitalGlobe via AP) A Pesacara del Tronto aussi, l'ampleur des dégâts est illustrée par les images satellites. (DigitalGlobe via AP) Des rescapés sont accueillis dans des camps et centres d'hébergements. Nombreux ont pourtant choisi de rejoindre des proches ou de dormir dans leurs voiture. Ici, un abri à Arquata Del Tronto,(Jeudi 25 Août 2016) Des rescapés se préparent à passer la nuit dans un gymnase. (Jeudi 25 août 2016) Le bilan a été revu à la hausse. Il fait désormais état de 250 morts. (Jeudi 25 août 2016) Des milliers de bénévoles et professionnels ont continué à chercher sous les décombres une trace de vie aussi minime soit elle. (Jeudi 25 août 2016) L'hôtel Roma complètement détruit à Amatrice. Le propriétaire de cet hôtel a assuré aux secouristes que nombre de ses clients, un peu plus d'une trentaine, étaient parvenus à se mettre à l'abri au début du tremblement de terre. (Jeudi 25 août 2016) Le village d'Arquata del Tronto Le temps presse. Le flair des chiens peut faire la différence. Ici à Amatrice, les sauveteurs s'activent. (Jeudi 25 août 2016) Un pompier signale la fin des recherches en dessinant sous le toit de cet immeuble détruit lors du séisme. (Jeudi 25 août 2016) Plus d'espoir de retrouver des survivants! (Jeudi 25 août 2016) Ce rescapé a donné un témoignage poignant sur les circonstances de son sauvetage. Capture d'écran (Sky TG24) La protection civile n'a toujours pas donné d'indication sur le nombre de disparus. Les secouristes ont travaillé sans relâche toute la nuit dans l'inquiétude et le froid. Opérée avec succès, cette fillette était restée 16 heures sous les décombres de sa maison Amatrice. (Jeudi 25 août 2016) Miracle! Une fille a été extraite, vivante, des décombres d'un immeuble à Amatrice. (Mercredi 24 août 2016) Une course contre la montre est engagée pour retrouver des survivants. Les recherches continuent ce matin. (Jeudi 25 août 2016) A Amatrice, une femme assise devant la tente où elle a passé la première nuit après le séisme. (Jeudi 25 août 2016) Des tentes à Arquata. Les rescapés ont bénéficié d'un soutien logistique efficace de la Protection civile. (Jeudi 25 août 2016) Des produits pour bébés, mis à disposition des rescapés. Les recherches de survivants ont continué toute la nuit, comme ici à Amatrice. (Mercredi 24 août 2016) Une petite pause. Les secouristes se sont relayés pour essayer de retrouver des survivants. (Mercredi 24 août 2016) Le bilan s'élève désormais à 247 morts. Les secouristes s'apprêtaient à passer une longue nuit à fouiller les décombres à la recherche de survivants. (Mercredi 24 août 2016) Certains rescapés se préparaient eux aussi à une longue nuit: couvertures étalées par terre, chaises... on ne pouvait même pas parler de campement de fortune. (Mercredi 24 août 2016) A Amatrice, les secours s'organisaient pour venir en aide aux rescapés et leur fournir notamment de quoi boire et manger. (24 août 2016) Matteo Renzi, chef du gouvernement italien, s'est rendu sur les lieux touchés par le séisme pour y réconforter les sinistrés et les secouristes. Dans une conférence de presse, il a annoncé que le bilan s'élevait désormais à au moins 120 morts et 368 blessés. (24 août 2016) Matteo Renzi teombe dans les bras d'un membre des secours engagés dans la localité d'Amatrice, une des plus touchées par le séisme. (24 août 2016) Un chien sauvé des décombres par les sauveteurs. (24 août 2016) Des survivants près d'une dépouille à Pescara del Tronto. (24 août 2016) Des secouristes au travail à Pescara del Tronto. Un dernier bilan provisoire du séisme en Italie fait état d'au moins 73 morts. (Mercredi 24 août 2016) A Pescara del Tronto, des corps rassemblés. A Cumuli, des habitant désormais sans domicile... (Mercredi 24 août 2016) . Il s'effondre. Cet homme pleure sur les ruines de sa maison à Amatrice. (Mercredi 24 août 2016) Le centre historique d'Amatrice en ruine. La ville a payé un lourd tribut, avec au moins 35 morts. (Mercredi 24 août 2016) Amatrice a disparu aux trois quarts, selon le maire Sergio Pirozzi. (Mercredi 24 août 2016) Une vue aérienne d'Amatrice, dévastée. (Mercredi 24 août 2016) A Amatrice, les recherches continuent. A Accumoli, des pompiers tentent de sauver d'éventuelles personnes ensevelies. (Mercredi 24 août 2016) Ereinté, un enfant s'est endormi dans le coffre de la voiture de ses parents à Accumoli. (Mercredi 24 août 2016) Des sauveteurs au travail dans les ruines d'Amatrice. (Mercredi 24 août 2016) Dans le village d'Accumoli, une femme emmitouflée dans une couverture. Un dernier bilan fait état de 50 morts après le séisme qui a frappe le centre de l'Italie. (Mercredi 24 août 2016) Un homme marche entre les immeubles effondrés de Pescara del Tronto. (Mercredi 24 août 2016) Une victime est extirpée des décombres d'une maison qui s'est effondrée à Amatrice. (Mercredi 24 août 2016) Un blessé, pris en charge par des secouristes à Arquata del Tronto. (Mercredi 24 août 2016) Des corps rassemblés à Pescara del Tronto Une femme est réconfortée par de citoyens à Amatrice. Le dernier bilan de la Protection civile fait état de 38 morts. (Mercredi 24 août 2016) , A Amatrice, une femme, son enfant dans les bras, choquée attend d'être prise en charge. (Mercredi 24 août 2016) Une vue sur Pescara del Tronto. Des immeubles ne sont plus que ruines, des secouristes fouillent les décombres à mains nues dans l'espoir de retrouver des survivants. L'horloge du campanile d'Amatrice s'est arrêté au moment du séisme: Un homme sorti des décombres à Amatrice. (24 août 2016) Le pape François a évoqué le drame dans son audience générale au Vatican et invité les participants à prier pour les victimes du séisme. (Mercredi 24 août 2016) Les dégâts sont énormes, notamment à Amatrice. (Mercredi 24 août 2016) Les dégâts sont énormes, notamment à Amatrice.(Mercredi 24 août 2016) Les dégâts sont énormes, notamment à Amatrice. (Mercredi 24 août 2016) Les habitants sinistrés tentent de se réconforter. (Mercredi 24 août 2016) Les habitants ont passé la nuit dehors à Norcia. (Mercredi 24 août 2016) Un homme, qui était sous les décombres de sa maison à Amatrice, a été sauvé. Vivant! (Mercredi 24 août 2016) Ce rescapé est évacué sur une civière vers un hôpital. (Mercredi 24 août 2016) Des sauveteurs au travail à Amatrice, une commune, dans la région du Latium, non loin de l'épicentre du séisme. (Mercredi 24 août 2016) Sous le choc! Un habitant de la commune d'Amatrice. Des secouristes aident une habitante d'Amatrice. (Mercredi 24 août 2016) Une victime du séisme est évacuée à Amatrice, une commune, dans la région du Latium, non loin de l'épicentre du séisme. (Mercredi 24 août 2016) Des maisons effondrées à Arcuata del Tronto dans le centre de l'Italie. Le séisme de magnitude 6,2, a été ressenti jusqu'à Rome. (Mercredi 24 août 2016) Un habitant d'Amatrice devant des décombres de sa maison. Deux personnes ont été retrouvées sans vie dans les décombres de cette commune, dans la région du Latium, non loin de l'épicentre du séisme. (Mercredi 24 août 2016) Les deux communes les plus touchées sont Accumoli et Amatrice, située à 40 km au sud de Norcia. La première est un petit village de moins de 1'000 habitants et la seconde est un peu plus peuplée avec au moins 2'500 habitants. A la recherche d'éventuelles victimes à Amatrice, une commune de la province de Rieti dans le Latium en Italie Une maison détruite dans le village d'Amatrice. C'est l'une des premières images parvenues dans la matinée du 24 août 2016. L'épicentre du séisme se situe à Norcia, dans le centredu pays, à environ 150km de Rome, comme le montre cette carte de l'US Geological Survey (USGS). Il a eu lieu à 10km de profondeur. (Mercredi 24 août 2016). Les habitants d'Amatrice sont sous le choc. Le séisme a frappé peu après 3 heures du matin. (Mercredi 24 août 2016). Les secours s'activent à l'hôpital d'Amatrice, particulièrement frappée par le séisme (Mercredi 24 août 2016).

Sur ce sujet
Une faute?

C'est devenu une triste tradition sur les réseaux sociaux: après les hashtags #PrayForParis, #PrayForBrussels ou encore #PrayForNice, les internautes manifestent leur soutien aux Italiens avec la mention #PrayingForItaly. Anonymes, célébrités, politiciens et sportifs ont exprimé leur solidarité envers l'Italie, durement touchée par le séisme survenu dans la nuit de mardi à mercredi. Lady Gaga a notamment annoncé sur Twitter qu'elle ferait un don pour «aider à réparer ces belles villes». Certains édifices emblématiques de grandes villes se sont parés des couleurs vert, blanc et rouge. Un hommage qui a ému de nombreux internautes italiens.























(joc)