Chine

11 septembre 2017 07:18; Act: 11.09.2017 07:23 Print

Pékin songe à interdire les voitures à carburant

Pékin pourrait donc emboîter le pas à la France et au Royaume-Uni, qui envisagent d'interdire la vente des voitures à moteur thermique sur leurs marchés d'ici à 2040.

storybild

Près de 28 millions de véhicules, dont 24,38 millions de voitures individuelles, ont été vendus l'an dernier en Chine. (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

La Chine, premier marché automobile mondial, a annoncé ce week-end travailler à un calendrier «pour une interdiction» de la production et de la vente de voitures à carburants fossiles. La France et le Royaume-Uni ont récemment fait part d'une telle décision.

Le ministère chinois de l'industrie et des technologies de l'information (MIIT) a «entamé des recherches» sur le sujet et «va établir un calendrier en lien avec les administrations concernées», a assuré le vice-ministre de l'industrie Xin Guobin.

Pékin se dit donc prêt à emboîter le pas à la France et au Royaume-Uni, qui ont récemment fait part de leur intention d'interdire la vente des voitures diesel ou essence sur leurs marchés d'ici à 2040.

«De telles mesures vont conduire à de profonds changements dans l'environnement de l'industrie automobile en Chine», a insisté M. Xin devant un forum automobile à Tianjin (est), selon des extraits de son discours rapportés par les médias d'Etat.

28 millions de véhicules vendus

«Les entreprises devront, conformément aux exigences, améliorer le niveau d'économies d'énergie des voitures traditionnelles et développer vigoureusement les véhicules à énergies propres», a martelé le vice-ministre.

Ce discours a contribué à faire bondir le titre de BYD, constructeur chinois spécialiste de l'automobile électrique, lundi à la bourse de Hong Kong: il grimpait d'environ 6% vers 06h00 (en Suisse).

Quel que soit le calendrier envisagé par les autorités chinoises, le défi à relever s'annonce herculéen: 28 millions de véhicules, dont 24,38 millions de voitures individuelles, ont été vendus l'an dernier en Chine, en hausse de 14%.

Sur ce total, les voitures propres représentent encore une goutte d'eau (1,7%), mais le créneau est attractif. Les ventes de véhicules «à énergie nouvelle» ont ainsi bondi de 53% en Chine en 2016, à 507'000 unités, grâce à des primes gouvernementales et à des facilités d'immatriculation.

(nxp/ats)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • EEKH le 11.09.2017 08:14 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Tant mieux!

    Surtout que la Chine a un gros problème de pollution! Qui plus est: connaissant les chinois, ils le feront EN 2020--pas comme l'Angleterre à qui il faudra plusieurs années pour mettre en place une telle initiative... ^^

  • Senketsu le 11.09.2017 08:58 Report dénoncer ce commentaire

    Trump, if you read me...

    Quel qu'en sera le résultat, je suis content de voir que la Chine prend l'affaire de l'environnement au sérieux, elle.

  • TheRealJack le 11.09.2017 08:53 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    L'avenir est là

    Qu'ils sont intelligents ces Chinois. Au-delà de l'aspect écologique qui n'est que de la poudre aux yeux, ils ont compris que le retard serait encore très long à rattraper sur les moteurs thermiques occidentaux alors que pour l'électrique, ils partent sur la même ligne de départ que nous. Ils pourront ainsi créer des entreprises innovantes assurant ainsi de meilleures marges pour leurs actionnaires dont l'Etat fait souvent parti. Les fainéants qui vivent de la rente pétrolière ont du souci à se faire.

Les derniers commentaires

  • Jules le 11.09.2017 15:13 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Charbon

    La Chine est le plus gros utilisateur de charbon de la planète. Elle aura aussi ce défi à relever.

  • Jean Durand le 11.09.2017 11:28 Report dénoncer ce commentaire

    Deux-roues

    On pourrait déjà commencer partout à électrifier les deux-roues motorisés légers qui en général ne font pas de longs trajets et qui par leur poids à déplacer ont une consommation assez basse. En même temps, on règle le problème du bruit excessif que beaucoup d'entre eux produisent.

  • Beuk le 11.09.2017 10:38 Report dénoncer ce commentaire

    Essence aussi polluante!!!

    Beuk, j'avais bien raison aussi l'essence est très polluante, plus que le diesel, car cette dernière est visible... ABE

  • Fabr le 11.09.2017 10:32 Report dénoncer ce commentaire

    Production propre?

    Et ils comptent faire tourner leurs centrales a charbon a plein régime pour alimenter toutes ses bagnoles éléctriques? Attention, je dis pas que c'est idiot de faire rouler les gens a l'éléctrique, mais encore faut t'il produire l'energie de manière propre, sinon le bilan est pire...

  • Tictac210 le 11.09.2017 10:15 Report dénoncer ce commentaire

    Ya pas que ...

    Et les méga bateaux qui polluent chacun autant que 50'000 voitures, on s'en occupe quand ?

    • Tiki le 11.09.2017 15:11 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Tictac210

      Et le trafic aérien ?