Russie

08 novembre 2013 17:14; Act: 08.11.2013 17:19 Print

Torture animale dans des centres d'entraînement

Vidéos à l'appui, une ONG française dénonce les mauvais traitement subis par des ours et des blaireaux dans plusieurs centres d'entraînement pour chiens de chasse en Russie.

Der TV-Player benötigt einen aktuellen Adobe Flash Player: Flash herunterladen
Sur ce sujet
Une faute?
Signalez-la nous!
Envoyer

En grand format sur notre portail vidéo Videoportal

Der TV-Player benötigt einen aktuellen Adobe Flash Player: Flash herunterladen

L'ONG One Voice a enquêté sous couverture sur un emblématique animal en Russie, l'ours brun. Une infiltration dans des centres d'entraînement canins a montré que des plantigrades attachés se faisaient littéralement torturer par des chiens.

L'objectif de ces séances d'entraînement est de faire passer des tests d'agressivité aux chiens lors d'exercices de combat de dix minutes. Des animaux sauvages sont utilisés et des lâchers de chiens sont mis en place. Les canidés les plus féroces sont récompensés. Cette façon de faire est illégale dans de nombreux pays, mais en Russie ces pratiques sont soutenues par le gouvernement et font l'objet de publicité, dénonce One Voice.

Toutes sortes d'animaux

Ours brun, sangliers, blaireaux, martres et autres renards sont utilisés parfois toute la journée pour servir de cobayes aux chiens. Concernant les ours bruns, les enquêteurs ont appris qu'ils étaient parfois achetés dans des zoos. Et quand ils ne se font mordre jusqu'au sang par des chiens, les animaux sont détenus dans des conditions lamentables.

Toujours selon l'organisation de défense des animaux, les chiens sont généralement lâchés sur des bêtes attachées qui ne peuvent se défendre. «Avant que les chiens ne commencent à attaquer l'ours, on aurait pu les prendre pour de doux animaux de compagnie, mais cette impression n'a pas duré. Dès qu'ils attaquent, ces chiens ont un comportement féroce. Leurs mâchoires présentent vraiment une grande amplitude et leurs dents sont très tranchantes. Ils sont très vifs et très mobiles et infligent à l'ours des morsures à jet continu (sic). Nous les avons vus mordre l'ours très profondément.» a déclaré un des investigateurs.

(lgü)

Immobiliers

powered by

Trouvez des immobiliers

NPA
Loyer à
Pièces à

Trouver des locataires? Passer une annonce maintenant sur homegate.ch