Prix «Fake News»

18 janvier 2018 03:46; Act: 18.01.2018 15:40 Print

Un élu républicain compare Trump à Staline

New York Times, CNN, Washington Post: le président américain a délivré mercredi soir ses prix des «Fake News».

storybild

Donald Trump. (Mercredi 17 janvier 2018) (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

Donald Trump a annoncé mercredi ses prix «Fake News» très controversés et dénoncés par avance par deux sénateurs de son propre camp effarés par ce spectacle et par les «assauts» présidentiels répétés contre la presse.

«Et les gagnants des FAKE NEWS sont...». Dans son style volontiers provocateur, le président américain a publié dans un tweet un lien vers un site qui, ironie du sort, est resté inaccessible pendant plusieurs minutes.

M. Trump, dont les attaques contre les journalistes «malhonnêtes» sont quasi-quotidiennes, reproche en particulier à ces derniers d'accorder trop d'attention à l'enquête du procureur spécial Robert Mueller sur une éventuelle collusion de son équipe avec la Russie pendant la campagne.

Paul Krugman dans le viseur

«2017 a été une année de partialité acharnée, de couverture médiatique malhonnête et même de fausses informations éhontées», pouvait-on lire en introduction de cette «liste» désignant les médias «les plus corrompus et les plus biaisés».

Sans surprise, cette dernière inclut CNN, le New York Times ou encore le Washington Post, cibles habituelles du milliardaire. «Des études ont montré que plus de 90% de la couverture médiatique du président Trump est négative», ajoutait le texte, sans autres précisions ni sources.

En pole position, non pas un journaliste mais Paul Krugman, prix Nobel d'économie 2008 et éditorialiste pour le New York Times. Ce dernier «avait affirmé le jour de la victoire écrasante historique du président Trump que l'économie ne s'en remettrait jamais», souligne le site, avant de rappeler que Wall Street bat record sur record.

La liste épingle également l'erreur d'un journaliste vétéran de la grande chaîne ABC, Brian Ross, qui a été suspendu pendant quatre semaines. Il avait rapporté à tort que Donald Trump avait donné pour instruction à son conseiller Michael Flynn de contacter des émissaires du Kremlin avant son élection en novembre 2016.

«A part certaines couvertures médiatiques très corrompues et malhonnêtes, il existe beaucoup d'excellents journalistes que je respecte et beaucoup de BONNES NOUVELLES dont les Américains peuvent être fiers!», a ajouté un peu plus tard le président américain.

Vérité «bousculée et maltraitée»

Quelques heures plus tôt, deux élus républicains avaient donné de la voix pour dénoncer sans détours la dangereuse dérive que représente à leurs yeux les attaques quasi-quotidiennes du locataire de la Maison Blanche contre les journalistes.

«2017 fut l'année où la vérité - objective, empirique, basée sur des faits - a été plus la plus bousculée et maltraitée dans l'histoire de notre pays, aux mains du personnage le plus important de notre gouvernement», a lancé devant le Congrès le sénateur Jeff Flake. Pour Jeff Flake, qui a annoncé qu'il ne se représenterait pas à l'issue de son mandat fin 2018, le temps du sursaut est venu: il n'est plus possible d'ignorer les «assauts» contre les médias d'un président «qui ne supporte pas la critique». « L'ennemi du peuple , c'est comme cela que le président des Etats-Unis a qualifié la presse en 2017», a-t-il lancé, rappelant que ces mots «tristement célèbres» avaient été prononcés par l'ancien dirigeant russe Joseph Staline «pour décrire ses ennemis».

Quelques heures avant le discours de M. Flake, un autre sénateur républicain, John McCain, figure du Congrès, avait, dans une tribune, appelé M. Trump à arrêter «d'attaquer la presse». Pour cet ancien candidat républicain à la présidence, l'attitude du président vis-à-vis des médias pose un problème pour l'Amérique, mais aussi pour le monde. «Que Trump en soit conscient ou pas, ses actes sont observés de près par des dirigeants étrangers qui utilisent déjà ses mots comme excuse», a-t-il souligné, dénonçant l'attitude «incohérente» voire «hypocrite» de l'administration vis-à-vis de la liberté de la presse. «L'expression fake news à laquelle le président américain a donné une légitimité, est utilisée par des autocrates pour réduire au silence des journalistes», a encore écrit le sénateur de 81 ans, qui avait, durant la campagne, dénoncé sans détour le comportement de l'homme d'affaires de New York.

Devant ses pairs rassemblés au Congrès, Jeff Flake n'a pas caché son effarement face à cette annonce de «prix» mise en scène par le dirigeant de la première puissance mondiale. «Le fait qu'un président américain puisse s'adonner à un tel spectacle défie l'entendement», a-t-il déploré. «Mais voilà où nous en sommes...».

(nxp/afp)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Julius Bar le 18.01.2018 12:31 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Puree ouf!

    Ha ouf l'article du jour sur Trump, j'ai bien cru qu'on l'aurait pas...

  • Hulot le 18.01.2018 10:37 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Machiavélique

    Pourquoi emprisonne -t-on de nombreux journalistes dans le monde, si ce n'est pour faire taire les critiques ! Chez nous, c'est plus subtile: on essaie de saborder la tv publique par une initiative et on rachète de nombreux journaux pour gagner de l'emprise sur le peuple!

  • Kishi le 18.01.2018 11:50 Report dénoncer ce commentaire

    Et les autres ?

    On a un seul son de cloche: ceux qui ne l'aiment pas. Et les autres pourquoi n'ont-ils pas la parole ? Trump m'importe peu, je ne suis pas des USA, mais c'est un peu lourd.

Les derniers commentaires

  • Romanesque le 18.01.2018 17:31 Report dénoncer ce commentaire

    Inexplicable

    Là je ne pense pas qu'il soit comparable à quiconque, juste une sorte de croisement qu'aucun généticien ne peut comprendre.

  • Trump le 18.01.2018 17:05 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    hahaha

    le meilleur de tout les temps beaucoup d'entre vous ignore la chance pour le monde entier d'avoir Trump et poutine sinon on serai encore plus mal avec l islamisme et cette gauche folle collabo qui a déjà détruit plusieurs pays et ça continue ...

  • Monde le 18.01.2018 16:24 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Non mais y a rien d'autre ?

    Mais.arrêtez par pitié de nous parler de ce type !!! 5 articles aujourd'hui, on vit pas aux USA, c'est du matraquage !

  • Global le 18.01.2018 15:15 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Inqualifiable

    Il ne faut pas commencer à le comparer avec des personnages qui existaient il y a des décennies. Aujourdhui, les gens sont bien mieux informés et la vitesse dinformation est quasi équivalent à celle de la lumière. A lépoque on pouvait mentir ou faire pas mal de chose sans que la ville dà côté soit au courant. Ce nest plus le cas aujourdhui. Cela dit Trump est une honte de lhistoire moderne. Comment peut-on encore le soutenir alors que nous savons parfaitement quil ment comme il respire, quil est raciste, arrogant, méprisant et vraiment pas intelligent.

    • Entièrement dac avec vs le 18.01.2018 15:53 Report dénoncer ce commentaire

      @Global

      bah faut être comme lui pour le soutenir voilà tout

    • Alü le 18.01.2018 16:35 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Global

      Contrairement à ce quon pourrait penser/espérer, une partie du peuple américain est loin davoir le niveau quil faut pour se rendre compte de ce qui se passe. Un bon pourcentage croit encore que le soleil tourne autour de la terre. Et les histoires les plus invraisemblables viennent souvent de chez eux, cest dire. Espérons au moins quils nauront pas la bêtise de le réélire. Mais même ça jai un doute. Pauvre espèce humaine, qui est tombée bien bas et qui creuse en plus.

  • N'importe quoi le 18.01.2018 14:23 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    La paix !

    7 ème article contre Trump rien que sur 20 Minutes aujourd'hui , cela devient frénétique

    • La vérité dérange le 18.01.2018 15:10 Report dénoncer ce commentaire

      @N'importe quoi

      ouhhh ses fans s'affolent on dirait c'est vrai que la vérité n'est pas bonne à entendre mdr