Etats-Unis

14 septembre 2017 02:46; Act: 15.09.2017 07:32 Print

Trump est proche d'un accord sur les «Dreamers»

Le président américain veut lier baisse de l'immigration et protection des jeunes sans-papiers.

Sur ce sujet
Une faute?

Le président américain Donald Trump et les chefs de l'opposition démocrate du Congrès ont annoncé jeudi être proches d'un accord final sur l'immigration et la frontière. Son contenu exact reste toutefois encore à négocier.

L'accord a été ébauché lors d'un dîner à la Maison Blanche jeudi soir entre le dirigeant et les démocrates.

Après une nuit de confusion sur la conclusion ou non d'un accord ferme, chacun a fait une mise au point jeudi matin, laissant penser que Donald Trump a accepté le principe de la régularisation de centaines de milliers de jeunes sans-papiers, en échange d'une loi renforçant les moyens pour la protection de la frontière avec le Mexique, mais sans financement pour la construction d'un mur.

«Il y a 800'000 jeunes, nous travaillons d'arrache-pied sur un plan et nous verrons comment cela se passe. Et nous aurons un renforcement massif de la sécurité à la frontière dans ce cadre. Je pense qu'il peut se passer quelque chose», a déclaré Donald Trump à Washington juste avant de s'envoler pour la Floride.

«Je pense que nous en sommes assez proches mais il nous faut une sécurité massive à la frontière», a-t-il ajouté. M. Trump a affirmé que les chefs de la majorité républicaine du Congrès étaient d'accord pour autoriser des régularisations. Peu avant, il avait contesté une annonce des démocrates, écrivant sur Twitter: «Aucun accord n'a été trouvé hier soir».

Opposition sur le mur

Les chefs démocrates ont publié un communiqué jeudi clarifiant l'état des négociations. «Il n'y a pas eu d'accord final, mais nous nous sommes mis d'accord sur les points suivants», ont écrit le sénateur Chuck Schumer et la chef de groupe de la Chambre des représentants, Nancy Pelosi.

«Nous nous sommes mis d'accord pour que le président soutienne l'inscription dans la loi des protections de Daca, et pour qu'il pousse la Chambre et le Sénat à agir», écrivent-ils, en référence au programme Daca, supprimé récemment et qui avait permis de donner des papiers temporaires à près de 800'000 jeunes clandestins.

«Il reste à négocier les détails de la sécurité à la frontière, l'objectif commun étant de finaliser tous les détails dès que possible. Bien que chaque camp ait accepté que le mur ne fasse pas partie de l'accord, le président a insisté qu'il continuerait à l'exiger ultérieurement, et nous avons répété que nous nous y opposerions», poursuivent-ils.

Et les démocrates de citer les éléments pouvant faire partie de l'accord final, notamment le financement de drones, d'avions, de détecteurs et de réfection de routes frontalières, afin de sécuriser la frontière avec le Mexique.

Six mois pour trancher

Donald Trump a mis fin le 5 septembre au programme Daca (Deferred Action for Childhood Arrivals). Il a appelé le Congrès à légiférer dans les six mois pour trancher sur la situation de ces jeunes, potentiellement menacés d'expulsions.

«Est-ce que quelqu'un voudrait vraiment renvoyer des jeunes gens, bons, éduqués et accomplis, qui ont des emplois, certains servant dans l'armée? Vraiment!.....» a tweeté le milliardaire jeudi matin.

(nxp/ats)

Les commentaires les plus populaires

  • Qui va m'expliquer? le 14.09.2017 08:58 Report dénoncer ce commentaire

    Oui - Non - Peut-être

    Est-ce qu'il sait finalement ce qu'il veut? Ou mène-t-il simplement tout le monde par le bout du nez? Cette deuxième hypothèse me semble moins probable, car il faut savoir penser logiquement.

  • @sylvain le 14.09.2017 11:42 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ce n'est pas le Président

    Ce qui m'étonne toujours c'est que les citoyens qui élisent un président pensent qu'il est tout puissant et peut tout faire et tout changer. Mais ni Trump ni M. Macron ne peuvent bouger sans l'accord de leurs parlements respectifs ni si leur système judiciaire et constitutionnel condamnent leurs initiatives. J'en conclus qu'au lieu de mettre tant d'énergie à élire un président, on ferait mieux de regarder plus près lorsqu'on élit nos représentants parlementaires. Au peuple le pouvoir. C'est la démocratie. Sauf que les intérêts purement politicards et l'influence des partis dans le choix:Pfflut

  • Brill le 14.09.2017 10:28 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Incompetence ...!

    Incapable de gérer une situation sans se mettre tout le monde sur le dos !!!!

Les derniers commentaires

  • @sylvain le 14.09.2017 11:42 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ce n'est pas le Président

    Ce qui m'étonne toujours c'est que les citoyens qui élisent un président pensent qu'il est tout puissant et peut tout faire et tout changer. Mais ni Trump ni M. Macron ne peuvent bouger sans l'accord de leurs parlements respectifs ni si leur système judiciaire et constitutionnel condamnent leurs initiatives. J'en conclus qu'au lieu de mettre tant d'énergie à élire un président, on ferait mieux de regarder plus près lorsqu'on élit nos représentants parlementaires. Au peuple le pouvoir. C'est la démocratie. Sauf que les intérêts purement politicards et l'influence des partis dans le choix:Pfflut

  • Eh Oui le 14.09.2017 10:43 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Trumpmania

    Un seul commentaire sur un sujet concernant Trump? Ca commencerait à lasser? Prévisible...

    • anti Trumperie le 14.09.2017 11:41 Report dénoncer ce commentaire

      @Eh Oui

      simplement parce que son incompétence récurrente fatigue .... il est plus habile à démanteler stupidement et à diviser son pays qu'a créer quelque chose d'intelligent ... abe

    • Neutre le 14.09.2017 14:46 Report dénoncer ce commentaire

      @anti Trumperie

      Ouf, on est rassuré. J'ai eu peur que les gauchistes allaient être à court de haine contre leurs adversaires politiques.

    • anti Trumperie le 14.09.2017 16:13 Report dénoncer ce commentaire

      @Neutre

      pourquoi assimiler un désaccord total avec la façon de fonctionner de Trump avec de la haine ? tout de suite les grands mots .....rho la la ..... moi je le hais pas, mais je n'ai aucune estime pour ce genre d'individu ....mais aucune. nuance ;>o)

    • C. Cela le 14.09.2017 16:17 Report dénoncer ce commentaire

      @Neutre

      @Neutre Pour ta gouverne, je ne suis ni gauchiste ni haineux envers Trump .... je suis contre le racisme et contre son fonctionnement qui consiste à enrichir que les riches. Quelle manie de traiter de gauchiste celui qui ne va pas dans le sens de Trump, c'est d'un simpliste et d'un vite fait! ABE

    • George Wxyz le 14.09.2017 20:50 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @anti Trumperie

      Parce qu'ils n'ont aucun argument a opposer!

    • George Wxyz le 14.09.2017 20:53 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @C. Cela

      Quand on n'a pas d'argument a opposer, ni deux sous de répartie, il ne reste qu'a placer "gauchiste", "haters" ou "mauvais perdant"...

  • Brill le 14.09.2017 10:28 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Incompetence ...!

    Incapable de gérer une situation sans se mettre tout le monde sur le dos !!!!

  • alexkid le 14.09.2017 09:47 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    pas de eier

    vendu

  • Qui va m'expliquer? le 14.09.2017 08:58 Report dénoncer ce commentaire

    Oui - Non - Peut-être

    Est-ce qu'il sait finalement ce qu'il veut? Ou mène-t-il simplement tout le monde par le bout du nez? Cette deuxième hypothèse me semble moins probable, car il faut savoir penser logiquement.

    • David2208 le 14.09.2017 10:38 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Qui va m'expliquer?

      Mais oui mais oui.. Tellement illogique qu'il est multi-milliardaire et président de la 1ere puissance mondiale... L'opposition de Trump elle est normale, mais la mauvaise foi par moment de ces critiques sont juste ridicule. Il laisse place à la négociation donc let's wait and see ce qui en sortira