Mer Méditerranée

11 août 2017 14:34; Act: 11.08.2017 17:18 Print

Un bateau pro-réfugiés au secours du «navire nazi»

Il semble qu'un bateau du mouvement identitaire naviguant au large de la Libye soit en détresse. Un bateau de bénévoles qui viennent en aide aux réfugiés a été appelé à l'aide.

Sur ce sujet
Une faute?

Le C Star, le navire des extrémistes de droite qui veulent empêcher le passage en Europe des réfugiés est en détresse au large des côtes libyennes selon l'organisation allemande Sea-Eye qui vient en aide aux migrants. Le C Star aurait une panne mécanique et ne pourrait plus manœuvrer a annoncé vendredi l'organisation allemande, citant un porte-parole de la mission européenne «Sophia».

Sea-Eye a été contactée par la centrale située à Rome qui a reçu le signal de détresse du C Star. Un militant d'extrême droite a d'ailleurs twitté: «Nous avons un problème technique, mais nous n'avons pas besoin d'être sauvés.» Un porte-parole des militants du C-Star a pour sa part expliqué vendredi à l'agence France presse qu'il n'y avait pas de situation de détresse, le bateau ayant simplement arrêté ses moteurs pour résoudre un problème technique. Selon eux, cet arrêt des moteurs a enclenché une simple procédure d'information des embarcations navigant dans les environs.


Ancien premier-lieutenant de l’armée suisse, l’identitaire de 32 ans Jean-David Cattin (2e à droite) s’est enrôlé dans la mission «Defend Europe»


Renvoi des migrants en route vers l'Europe

Le C Star est un navire affrété par des militants européens d'extrême droite pour lutter contre le trafic de migrants. Ce navire de 40 mètres, battant pavillon de la Mongolie a été loué à Djibouti par le groupe d'extrême droite «Génération identitaire» grâce à une collecte de fonds sur internet qui a récolté 200'000 dollars depuis mi-mai. Les militants entendent faire en sorte que les migrants secourus au large de la Libye soient reconduits en Afrique.


Devoir d'aider

Le code de la mer oblige les bateaux à s'entraider. Sur Facebook, le président de Sea-Eye, Michael Buschheuer, a déclaré avoir été informé des difficultés du «navire nazi» et a souligné que l'aide aux personnes en détresse était un devoir pour tous les navigateurs« indépendamment de leur origine, couleur de peau, religion ou convictions.»


(chi/jbm/afp)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Vigianno le 11.08.2017 15:27 Report dénoncer ce commentaire

    Hoax - Fausse info

    Je ne vois vraiment pas la relation entre le terme "extrême droite" ou "nazi" comme de déclame une certaine presse et des organisations qui veulent défendre l'Europe... Je les soutiens à 100%! De plus ce navire n'a jamais demandé à être secouru, affaire à suivre de près...

  • Oliver Gern le 11.08.2017 15:15 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Stop !

    Arrêtez de dire qu'il n'y a que des extrémistes de droit sur ce bateau car une grosse majorité du personnel de bord est également composé de personne de gauche et d'extrême gauche. En plus ce faite est facilement vérifiable. Donc stop aux infos systématiquement dirigée contre la droite. Merci

  • Pieds Nickelés le 11.08.2017 15:22 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    presque risible

    et bien si la dernière (seule) ligne de défense de l'occident ce sont ces amateurs. .....on est foutu ! À moins que la presse partisane ne relate pas les déboires des "ONG"afin de discréditer ceux qui essayent de faire le travail des marines militaires Européennes à savoir : protéger les frontières extérieures de l'espace Schengen et non pas collaborer avec la mafia des passeurs !

Les derniers commentaires

  • Mais bien sûr! le 12.08.2017 15:55 Report dénoncer ce commentaire

    Fake News

    Syndrome de la pensée unique, tu ne pense pas comme nous, donc tu es un nazi. Pathétique!

  • Gilles Sulix le 11.08.2017 22:49 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Clandestins

    Je me demande pourquoi est-ce que ce sont toujours les politiques qui ont le dernier mot concernant les questions migratoires. Pourtant, la majorité des italiens, des français ou des suisses par exemple ne veulent plus d'immigration clandestine. Nous ne voulons pas de remplacement culturel, nous ne voulons pas l'augmentation drastique des viols et de la criminalité, ni payer pour des clandestins profiteurs n'ayant que faire de notre pays, n'est-ce pas assez clair ?! Grand bravo à ces identitaires qui défendent l'Europe et dénoncent les vrais buts des prétendues "ONG humanitaires".

    • Elli Barvi le 12.08.2017 14:00 Report dénoncer ce commentaire

      sérieux...

      arrêtez de parler au nom des autres SVP, la majorité des italiens, suisse et français sont capable de s'exprimer par eux-même.

    • Cedric Haufman le 12.08.2017 15:25 Report dénoncer ce commentaire

      Votation contre l'immigration de masse

      Rappelez-moi ce qu'est devenue notre décision de stopper l'immigration de masse entre les mains des politiciens suisses (hors UDC)? Peut-on encore appeler cela une démocratie?

  • Adèle Catrasler le 11.08.2017 20:30 Report dénoncer ce commentaire

    le navire nazi ???

    Avez-vous vu la croix gammée sur les flancs du bateau, si vous pouviez arrêter de dire n'importe quoi ça nous ferait du bien et à vous aussi !

  • Mike le 11.08.2017 19:27 Report dénoncer ce commentaire

    Lecture

    Le nazisme ici n'a pas de raison d'être mentionné, mais le fascisme peut-être. Je vous conseille la lecture de "Reconnaître le fascisme" d'Umberto Eco.

    • Titus le 11.08.2017 20:21 Report dénoncer ce commentaire

      Bon livre

      Un bon livre. Mais si on étudie les dix points présentés par Eco on se rend compte que le fascisme est relativement partout. Il se trouve que l'on est toujours le fasciste d'un autre...

    • Gilles Sulix le 11.08.2017 22:28 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Mike

      N'oubliez pas les 6 milliards d'ananas pressés pour leur jus!

  • Eliane Gentillet le 11.08.2017 19:17 Report dénoncer ce commentaire

    Mascarade 2.0

    Pourquoi ces migrants n'iraient-ils pas en Arabie Saoudite et au Qatar ? Ils ont souvent la même religion, ces deux pays ont beaucoup d'espace, énormément d'argent. De plus, ils n'auraient pas besoin de traverser la mer. Et non, c'est encore le peuple Européen qui devra les subir, la vache à lait, comme d'habitude. 90% de mâles célibataires hautement qualifiés qui abandonnent leurs pays au lieu de se battre.

    • Maria Gomez le 11.08.2017 21:44 Report dénoncer ce commentaire

      Et alors?

      l' Arabie Saoudite est loin et s' ils n' en veulent pas, alors on les coulent??