Chutes de neige

09 janvier 2018 17:03; Act: 09.01.2018 17:16 Print

Un disparu en France, touristes isolés en Italie

Outre les milliers de touristes coincés à Zermatt (VS), les intempéries ont également semé le chaos dans les Alpes françaises et italiennes.

storybild

La station de Tignes (F) a rouvert mardi avec des restrictions pour les promeneurs. (Photo: AFP)

Une faute?

Un skieur Britannique disparu dans l'est de la France, des milliers de touristes bloqués en Italie: les chutes de neige exceptionnelles qui se sont abattues ces derniers jours sur les Alpes ont provoqué de nombreuses perturbations.

En Savoie (est de la France), il est tombé en 36 heures 1,50 à 1,80 m de neige. Une légère amélioration de la météo mardi a permis aux secouristes de lancer des recherches pour tenter de retrouver un skieur britannique de 39 ans disparu dimanche en fin de journée après avoir voulu «faire une dernière piste», selon la gendarmerie d'Albertville. La préfecture de la Savoie a précisé à l'AFP qu'un hélicoptère allait survoler la zone de grand hors-piste de la station où son téléphone portable avait «borné».

L'accès aux stations françaises de Tignes et Val d'Isère a rouvert mardi, mais les déplacements à pied sont encore interdits dans certaines zones, car le risque d'avalanche demeure.

En Italie aussi

Les chutes de neige exceptionnelles qui se sont déversées sur le versant italien des Alpes ont aussi isolé des villages. A Sestrières, où il est tombé plus de deux mètres de neige en 48 heures, une avalanche a heurté dans la nuit de lundi à mardi un immeuble de cinq étages situé près de la route départementale menant à la station de ski. Les 29 personnes qui s'y trouvaient ont pu être évacuées saines et sauves, certaines par un conduit creusé dans le garage.

Routes coupées, communes isolées

Plusieurs routes situées sur d'éventuels couloirs ont été coupées à la circulation par mesure de précaution, isolant certaines communes, comme la station de ski de Cervinia, dans la vallée d'Aoste, qui avait déjà connu un court épisode similaire début janvier.

Les vacances scolaires étant terminées, le nombre de touristes et d'habitants bloqués est passé de 11'000 la semaine dernière à environ 5000 mardi, selon la presse italienne.

(nxp/afp)