Hambourg (All)

11 janvier 2017 22:25; Act: 12.01.2017 08:45 Print

Un écrin grandiose pour la musique classique

L'Allemagne a inauguré ce mercredi la spectaculaire Philharmonie de l'Elbe – prouesse architecturale destinée à devenir une attraction de renommée mondiale.

Voir le diaporama en grand »
11.01.2017 L'Allemagne a inauguré mercredi la spectaculaire Philharmonie de Hambourg. L'immense bâtiment est destiné à doter la cité hanséatique d'une attraction de renommée mondiale... ... avec plusieurs années de retard et un budget dix fois plus élevé que prévu. «La naissance a été difficile, mais ils ont adopté l'enfant», s'est réjoui le maire de Hambourg, Olaf Scholz. Il a évoqué lors d'un point presse la réaction de ses 1,7 million de concitoyens... ... à l'ardoise finale de l'édifice, soit 789 millions d'euros. Depuis son ouverture au public il y a huit semaines, la Philharmonie de l'Elbe, surnommée «l'Elphie», a attiré un demi-million de visiteurs. Les 500'000 billets disponibles pour les manifestations prévues jusqu'à l'été ont déjà été vendus. La chancelière Angela Merkel et le président Joachim Gauck devaient assister dans la soirée au concert inaugural, placé sous haute sécurité, dans l'éblouissante salle dessinée par le cabinet d'architectes suisse Herzog & de Meuron, à Bâle. «Rien de tel n'a jamais été construit», écrivait il y a quelques semaines le critique Peter von Becker. «Cette vieille ville hanséatique abrite maintenant quelque chose qui fait partie de la culture mondiale». S'élevant à l'extrémité d'un quai sur l'Elbe... ... la Philharmonie est bâtie sur un ancien entrepôt... ..., dont seuls les murs extérieurs en briques ont été conservés. Au-dessus s'élève une structure de verre dont le sommet prend la forme de vagues. La construction de la Philarmonie de l'Elbe a pris presque dix ans. Elle a été dessinée par le cabinet d'architectes suisse Herzog & de Meuron, basé à Bâle. Le toit du bâtiment dessine des vagues, la plus haute culminant à 110 mètres au-dessus des quais de l'Elbe. La Philharmonie est bâtie sur un ancien entrepôt, dont seuls les murs extérieurs en briques ont été conservés. Entre le bâtiment en brique et la structure de verre se love une place publique, protégée par des fenêtres en verre incurvé et offrant une vue imprenable sur le port, les flèches et les cieux capricieux de Hambourg. Le bâtiment n'a pas échappé à la controverse: il aura coûté dix fois plus que les 77 millions d'euros initialement prévus! La chancelière Angela Merkel et le président Joachim Gauck ont assisté à la première soirée, ce mercredi 11 janvier. La salle de concert peut accueillir 2100 spectateurs. A light show illuminates the building after the opening ceremony of the Elbphilharmonie concert hall in Hamburg, northern Germany, Wednesday, Jan. 11, 2017. (Markus Scholz/dpa via AP)

Une faute?

«La naissance a été difficile, mais ils ont adopté l'enfant», s'est réjoui le maire de Hambourg, Olaf Scholz. Il a évoqué lors d'un point presse la réaction de ses 1,7 million de concitoyens à l'ardoise finale de l'édifice, soit 789 millions d'euros.

Depuis son ouverture au public il y a huit semaines, la Philharmonie de l'Elbe, surnommée «l'Elphie», a attiré un demi-million de visiteurs. Les 500'000 billets disponibles pour les manifestations prévues jusqu'à l'été ont déjà été vendus.

Concert avec Merkel

La chancelière Angela Merkel et le président Joachim Gauck ont assisté dans la soirée au concert inaugural, placé sous haute sécurité, dans l'éblouissante salle dessinée par le cabinet d'architectes suisse Herzog & de Meuron, à Bâle.

S'élevant à l'extrémité d'un quai sur l'Elbe, la Philharmonie est bâtie sur un ancien entrepôt, dont seuls les murs extérieurs en briques ont été conservés. Au-dessus s'élève une structure de verre dont le sommet prend la forme de vagues.

Entre ces deux niveaux est lovée une place publique, protégée par des fenêtres en verre incurvé et offrant une vue imprenable sur le port, les flèches et les cieux capricieux de Hambourg. Le bâtiment abrite aussi des appartements de luxe, des restaurants et un hôtel.

Sièges «en vignoble»

Le bâtiment, qui a coûté dix fois plus que les 77 millions d'euros initialement prévus, n'a pas échappé à la controverse. Sa construction a même failli être abandonnée à cause d'un conflit entre les autorités locales, les architectes et le constructeur Hochtief.

La grande salle peut accueillir 2100 spectateurs. Tout autour de la scène située au centre, les sièges se répartissent en terrasses successives, tels les vignes plantées sur des coteaux, selon une forme dite «en vignoble» qui rappelle la Philharmonie de Berlin, révolutionnaire en son temps.

(ats)