Israël

03 janvier 2018 18:36; Act: 03.01.2018 19:52 Print

Une loi anti-terrorisme prône la peine de mort

Un projet de loi prônant la peine capitale pour les «terroristes» a obtenu une courte majorité mercredi au Parlement israélien en lecture préliminaire.

storybild

Benjamin Netanyahu a soutenu le projet de loi. (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

Le projet n'a été adopté que pour trois petites voix (52 voix pour, 49 contre). Présenté par le parti du ministre de la défense Avigdor Lieberman et soutenu par le premier ministre Benjamin Netanyahu, il doit encore faire l'objet de trois lectures avant son adoption. Ce projet de loi stipule que les tribunaux militaires pourront décréter à la majorité simple la peine de mort pour les «crimes terroristes».

Lors du débat précédant ce premier vote, M. Lieberman a affirmé que cette nouvelle loi constituerait «un moyen de dissuasion puissant contre les terroristes, sûrement plus efficace que la destruction des maisons de leurs proches».

«Faire justice face à des cas extrêmes»

Pour M. Netanyahu, qui était présent lors du vote, «il s'agit de faire justice face à des cas extrêmes». «La peine de mort pour les terroristes, il est temps de l'appliquer dans les cas les plus graves», avait déjà déclaré le premier ministre lors d'une visite de condoléances à la famille des trois victimes d'une attaque meurtrière en juillet dernier dans une colonie de Cisjordanie.

La peine capitale est prévue dans la loi militaire israélienne en Cisjordanie occupée mais n'a jamais été prononcée. La loi dans les frontières reconnues d'Israël prévoit la peine capitale pour les crimes contre l'humanité et la trahison. Elle a été appliquée pour la dernière fois à l'encontre d'un criminel de guerre nazi, Adolf Eichmann, condamné en 1961 et pendu une année plus tard.

(nxp/ats)