Législative en Pennsylvanie

14 mars 2018 05:58; Act: 14.03.2018 08:23 Print

Victoire revendiquée par les démocrates

Le démocrate Conor Lamb a revendiqué la victoire dans l'élection législative partielle organisée dans un district conservateur de Pennsylvanie.

storybild

Conor Lamb devant ses supporters. (Photo: Keystone)

Une faute?

Le démocrate Conor Lamb a revendiqué la victoire dans l'élection législative partielle organisée mardi dans un district conservateur de Pennsylvanie. Donald Trump l'avait emporté avec 20 points d'avance dans cette circonscription lors de la présidentielle de 2016.

«Cela a duré un peu plus longtemps que prévu, mais nous l'avons fait. Vous l'avez fait», a dit Conor Lamb devant ses supporters après des résultats montrant qu'il disposait d'une avance infime sur le républicain Rick Saccone. Son adversaire n'a pas réagi immédiatement.

Les deux hommes étaient au coude-à-coude après le dépouillement des voix de 99% des bureaux de vote. Selon CNN, Conor Lamb avait alors une avance de seulement 0,2 point de pourcentage - 49,8 % à 49,6 % sur Rick Saccone.

Sur plus de 224'000 voix, le démocrate enregistrait une avance de 847 voix. Mais plus de 3000 voix par correspondance devaient encore être comptées dans deux comtés, ce qui devrait prendre «plusieurs heures», selon l'un des responsables électoraux interrogés sur CNN.

Victoire à confirmer

Cette élection a été présentée comme un référendum sur le bilan de Donald Trump, plus d'un an après son accession au pouvoir, et comme un indicateur des élections à mi-mandat de novembre, à l'issue desquelles les démocrates espèrent reprendre le contrôle de tout ou partie du Congrès.

Si la victoire de Conor Lamb est confirmée à la Chambre des représentants, les démocrates n'auront plus besoin que de remporter 23 sièges à la fin de l'année pour y redevenir majoritaires.

Selon le «Center for Politics» de l'Université de Virginie, sur les 85 sièges de la Chambre des représentant s'annonçant comme disputés lors du scrutin de novembre, 55 se trouvent dans des districts où Donald Trump l'avait emporté en 2016.

(nxp/ats)