Disparition de Maëlys

08 janvier 2018 11:21; Act: 08.01.2018 20:40 Print

Le premier amour de Nordahl L. brise le silence

Adeline, qui a vécu «une relation magnifique» avec le principal suspect des affaires Maëlys et Arthur Noyer, dresse un portrait élogieux de son amour de jeunesse.

Sur ce sujet
Une faute?

Nordahl L. est-il un tueur en série? Suspect numéro un dans l'affaire de la disparition de Maëlys, mis en examen pour l'assassinat du jeune militaire Arthur Noyer, le trentenaire pourrait également être impliqué dans d'autres dossiers non résolus. Alors que la famille de la fillette disparue continue d'exhorter l'ex-militaire à parler, une jeune femme vient livrer un témoignage surprenant.

L'émission «Sept à Huit» sur TF1 a donné la parole dimanche soir à Adeline, le premier grand amour de Nordahl L. La jeune femme avait 14 ans lorsqu'elle a rencontré son futur petit ami, alors âgé de 16 ans. Les deux jeunes gens ont vécu une histoire longue de quatre années, qui a laissé un souvenir ému à Adeline. «C'était quelqu'un qui me faisait rire. C'était une belle personne, qui rigole, qui est toujours avenante … On avait nos cercles d'amis, on sortait, on allait au lac, on faisait nos balades, c'était une relation magnifique», se souvient-elle. Adeline est restée proche de cette personne «douce et compréhensive», même après leur séparation.

Disparition de Maëlys

La jeune femme reconnaît que Nordahl L. «a du tempérament» et qu'il n'est pas quelqu'un qui va «se laisser faire», mais elle l'assure: il n'a jamais levé la main sur elle. «Il ne m'a jamais crié dessus, ne m'a jamais insultée», affirme Adeline. Selon elle, l'ancien militaire a un «fort caractère» mais n'est «pas quelqu'un d'agressif, de méchant». «Le Nordahl qui a été décrit ces derniers temps, ce n'est pas du tout celui que j'ai connu», conclut-elle.

Rappelons que plusieurs ex-compagnes du trentenaire ont été auditionnées par les enquêteurs. Certaines ont dressé un portrait glaçant du principal suspect des affaires Maëlys et Arthur Noyer, le décrivant comme «violent», «menteur» ou encore «manipulateur». Une ancienne petite amie a même confié avoir cru voir sa dernière heure arriver le jour où Nordahl L. l'a emmenée dans le bois «pour s'expliquer» avec elle.

Cette interview de TF1 n'a pas manqué de créer un malaise chez certains téléspectateurs.








(joc)