Neuchâtel

16 décembre 2015 18:00; Act: 16.12.2015 21:50 Print

«Ce canton est sans vision sportive globale»

La fin annoncée du Service cantonal des sports est mal perçue par les Neuchâtelois. Une pétition pourrait être lancée.

storybild

(Photo: Le hockey a la cote à la Chaux-de-Fonds (NE) et le foot à Neuchâtel. Désormais, pour cause d'austérité, le Canton veut se replier sur les communes en matière de politique sportive. )

Une faute?

En ces temps de vaches maigres, l’Etat rogne à tout-va dans ses prestations. Il prévoit d’assainir ses finances avec une amélioration de 155 millions de francs par an au moins jusqu’en 2020. Parmi les nombreux secteurs touchés, il y a le Service cantonal des sports, dont le budget est de 4 millions. Sept postes à temps plein vont être biffés en 2017. La disparition annoncée de l'organe directeur de la politique sportive du canton fait hurler les Neuchâtelois. «On envoie un très mauvais signal à la jeunesse», s’insurge Denis Oswald, ancien président de la Fédération internationale d’aviron. «Sans service des sports, il n’y a pas de vision cantonale globale. Nous n’excluons pas de lancer une pétition», avertit Jean-Claude Perroud, du Panathlon des Montagnes neuchâteloises.

Selon nos renseignements, le Canton discute actuellement avec les villes de Neuchâtel et de la Chaux-de-Fonds pour reprendre certaines prestations jusque-là dévolues à l'Etat.

C'est dans ce climat morose qu'aura lieu, jeudi soir à Cortaillod, le Prix du Mérite sportif neuchâtelois, qui récompense les champions et meilleurs espoirs du canton.

(apn)