Tempête en Valais

05 janvier 2018 09:53; Act: 05.01.2018 12:35 Print

«On en a eu de tous les côtés»

Torrents qui débordent, éboulements, vallées latérales coupées du monde en raison du danger d'avalanches: après deux jours de violentes intempéries, la situation reste critique en Valais.

Voir le diaporama en grand »
La tempête Evi balaie la Suisse depuis lundi 15 janvier au soir. C'est dans le canton d'Obwald que les rafales records ont été enregistrées, à 180 km/h mardi 16 janvier après-midi. Le bilan des dégâts de la tempête Eleanor a été revu à la hausse. Il pourrait atteindre les 100 millions de francs, en Suisse. (Mardi 9 janvier 2018) La tempête Eleanor devrait coûter entre 20 et 25 millions aux assureurs privés. (Vendredi 5 janvier 2018) La route menant à Adelboden a été fermée jeudi après le passage de la tempête Eleanor. (Vendredi 5 janvier 2018) La route menant à Adelboden a été fermée jeudi après le passage de la tempête Eleanor. (Vendredi 5 janvier 2018) Circulation perturbée près d'Ambri, au Tessin. (Jeudi 4 janvier 2018) Les chasse-neige sont à pied d'oeuvre au Tessin. (Jeudi 4 janvier 2018) Les chasse-neige sont à pied d'oeuvre au Tessin. (Jeudi 4 janvier 2018) Deux rivières ont été à l'origine d'inondations à Nyon. (Jeudi 4 janvier 2018) Deux rivières ont été à l'origine d'inondations à Nyon. (Jeudi 4 janvier 2018) Nombreux arbres arrachés dans le canton de Schwytz. (Jeudi 4 janvier 2018) Nombreux arbres arrachés dans le canton de Schwytz. (Jeudi 4 janvier 2018) La force des vents de Burglind/Eleanor a été telle qu'elle a renversé plusieurs camions, comme ici sur l'A1 entre Oensingen et Niederbipp.(Mercredi 3 janvier 2018) Plusieurs poids-lourds ont eu à subir une telle mésaventure. (Mercredi 3 janvier 2018) Un train GoldenPass du Montreux-Oberland Bernois (MOB) a déraillé à Lenk (BE) sous la puissance des rafales, blessant légèrement plusieurs passagers. (Mercredi 3 janvier 2018) Des barrières interdisant le passage sur une voie ferrée ont été tordues par la tempête à Stans. (Mercredi 3 janvier 2018) Les autorités ont dû fermer certaines routes par mesure de précaution mais les barrières ont souvent été soufflées par la tempête. (Mercredi 3 janvier 2018) La tempête a également rendu impossible la navigation sur la plupart des lacs en Suisse. Il était également décommandé de se promener sur les rivages. (Mercredi 3 janvier 2018) Un arbre s'est abattu sur la ligne du télécabine du Pizolbahn à Bad Ragaz. Le câble ne s'est heureusement pas rompu. (Mercredi 3 janvier 2018) Les forêts ont également subi de gros dommages, comme ici à Kestenholz (SO). (Mercredi 3 janvier 2018) Fauché par des vents violents, un arbre bloque l'autoroute A1 vers Berne. (Mercredi 3 janvier 2018) L'incident a eu lieu à hauteur de Kerzers (BE), provoquant de grosses perturbations du trafic. (Mercredi 3 janvier 2018) Des échafaudages sur un bâtiment en construction s'écroulent à Littau dans le canton de Lucerne. ( Mercredi 3 janvier 2018) Sur la place fédérale à Berne, l'arbre de Noël a fini par tomber. Les vents violents on eu raison de lui. (Mercredi 3 janvier 2018) Les pompiers se sont appliqués à évacuer le géant mis à terre. (Mercredi 3 janvier 2018) A Buochs (NW), un petit avion de tourisme a été littéralement retourné par la tempête. (Mercredi 3 janvier 2018) Mais plus de peur que de mal, personne n'a été blessé. (Mercredi 3 janvier 2018) Eleanor/Burglind s'est également accompagné de fortes chutes de neige dans certaines régions de montagne. (Mercredi 3 janvier 2018) A Binningen, dans le canton de Bâle-Campagne, la chute d'arbres perturbent la circulation. (Mercredi 3 janvier 2018) A Ouchy, les vagues se déchainent. Meteonews annonce des vents tempétueux jusqu'en plaine. (Mercredi 3 janvier 2018) Les parapluies sont inutiles sur les quais d'Ouchy. (Mercredi 3 janvier 2018) Sur les bords de l'Alpnachersee, une branche du lac des Quatre-Cantons. (Mercredi 3 janvier 2018) Eleanor/Burglind a été accompagné de vents chauds qui ont provoqué une hausse des risques d'inondations ou de débordement des cours d'eau. (Mercredi 3 janvier 2018) Sur les bords de l'Alpnachersee, une branche du lac des Quatre-Cantons. (Mercredi 3 janvier 2018)

Sur ce sujet
Une faute?

La tempête Eleanor/Burglind a quitté la Suisse en laissant derrière elle des scènes de désolation. Après deux jours de puissantes bourrasques et de violentes intempéries, la situation reste critique, notamment en Valais, où les forces de l'ordre sont sur le qui-vive.

Les intenses précipitations de jeudi ont provoqué de nombreux éboulements, des torrents ont débordé et plusieurs vallées latérales se retrouvent coupées du monde en raison du danger d’avalanches.

A Savièse, un impressionnant éboulement a terminé sa course contre la façade d'un immeuble, jeudi après-midi. Selon «Le Nouvelliste», un voisin ayant constaté l'instabilité du terrain a appelé les secours et l'habitation a pu être évacuée à temps. Par chance, personne n'a été blessé.

En soirée, un torrent en furie a quitté son lit et envahi Champéry. «La masse de boue est arrivée jusqu'au village», confirme Christian Zuber, de la police cantonale valaisanne. La station s'est retrouvée paralysée, le temps que les débris soient évacués, selon plusieurs lecteurs.

Durant la journée, les pompiers ont dû intervenir pas moins de 140 fois à travers tout le canton, principalement pour des caves inondées. «On en a eu de tous les côtés», concède le porte-parole.

Retour progressif à la normale

L'importante quantité de neige qui est tombée sur le canton a engendré plusieurs évacuations. Après celle des Mayens-de-Conthey mercredi, environ 90 personnes ont dû quitter leurs chalets du Plateau de l’A Neuve, secteur du village orserain de La Fouly, jeudi.

Les vallées haut-valaisannes de Saas, du Lötschental, de Conches et la région de Loèche sont en partie coupées du monde en raison du risque d'avalanches, de degré 4 sur 5, selon la police cantonale. Dans la vallée de Conches par exemple, environ 4000 personnes sont isolées, a affirmé à l'ATS un responsable de l’Office du tourisme d'Obergoms. Pour moitié environ, il s'agit d'habitants, et pour moitié de vacanciers.

Avec un ciel qui s'éclaircit, «on espère que les hélicoptères pourront décoller aujourd'hui (ndlr: vendredi) pour déclencher les avalanches afin de rouvrir les grands axes des vallées latérales», indique Christian Zuber. «La quasi-totalité des routes devraient être rouvertes ce soir», déclare de son côté Pascal Stoebener, chef de la section dangers naturels de l'Etat du Valais.

Il y aura cependant beaucoup de travail pour déblayer certaines routes, comme celle qui relie Zermatt à Täsch, recouverte par une importante coulée de neige.

Avalanche à Saas-Fee

Respecter les consignes

Pour le week-end, les conditions devraient encore s'améliorer. Mais le conseil est clair pour les amateurs de ski, de raquettes ou de randonnée: rester sur les pistes et suivre les indications données par les communes afin d'éviter au maximum les problèmes, souligne Pascal Stoebener.

Des consignes que cet homme n'a visiblement pas respectées. Cheminant sur une route fermée, il s'arrête et rebrousse chemin en constatant qu'une avalanche dévale la pente au-dessus de lui. «De la folie», dénonce Air Zermatt sur sa page Facebook.

La police valaisanne note que l'avis de prudence de ces derniers jours a pu être levé. Elle relève néanmoins que des glissements de terrain et de neige sont «toujours possibles».

Trafic ferroviaire toujours perturbé

Ailleurs en Suisse, les suites de la tempête continuent de paralyser le trafic ferroviaire par endroits. La voie entre Tavannes et Les Reussilles (BE) est toujours interrompue à cause de dégâts provoqués par la tempête. Idem pour celle entre Genève et Bellegarde (F), coupée par un glissement de terrain.

Certaines améliorations étaient aussi à constater. Entre Martigny (VS) et Vallorcine (F), la voie qui était coupée par un glissement de terrain est à nouveau praticable. Dans les Grisons, les Chemins de fer rhétiques ont rouvert au trafic en début de matinée le tronçon ferroviaire passant par le col de la Bernina, fermé jeudi à cause du risque d'avalanches.

(mst/ats)